AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion
Bienvenue à Black Moon Calling ! N'hésitez-pas à nous rejoindre Wink
LES INSCRIPTIONS HUMAINES SONT A PRIVILEGIER, ON VOUS FERA PLEIN DE CALINS!
Nous demandons aux joueurs un minimum de quinze lignes dans leurs RP.
Si un scénario vous plait mais que vous n'aimez pas l'avatar ou autre, venez directement poster dans le topic pour négocier !

Partagez | .
 

 Promenade d'une nuit sans lune. ► feat Cassandra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

● Messages : 221
● Avatar : Alex Pettyfer
● Multi-compte(s) : Edrick Wayland
● Humeur : happy, so happy !
● Age du perso : 20 ans
● Ce que que tu es : sorcier, élève.
● Citation :
Spoiler:
 

● Mon image du moment : Je suis tel un papillon de volle de fleur en fleur, mais seule la plus triste d'entre elles compte...


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Promenade d'une nuit sans lune. ► feat Cassandra   Jeu 18 Juil - 22:34




Noah marchait d'un pas rapide dans les couloirs désert. Le couvre-feu était passé depuis plus d'une heure et la fraicheur de la nuit le faisait frissonner. Pour une fois il était seul, mais pour peu de temps. Il allait rejoindre le Cercle dans les cachots. A cette heure-ci personne ne les y dérangeraient. Il avait monté le Cercle l'année passée, quelques mois après son entrée à Black Moon. Il avait rejoint l'école non pas pour se perfectionner, comme la plupart des élèves, mais pour chasser. La famille Solas chassait les vampires depuis des centaines de générations. Noah comptait bien suivre leurs traces et même devenir l'un des plus reconnus d'entre eux. Il se rappelait encore les regards mi- méfiants, mi-hargneux que lui avaient lancés les vampires de l'école en entendant son nom. Ainsi que le visage soucieux du directeur lorsqu'il avait vus le jeune homme entouré de tant de jeunes sorciers et loup-garous. Noah avait toujours eu un don pour plaire. Il n'avait pas eu beaucoup d'effort à faire pour qu'une petite troupe d'élèves se regroupent autour de lui. Lorsqu'il était arrivé, la haine entre les différentes castes existait déjà bien entendu, mais aucun n'avaient entrepris de se rassembler. En voyant l'impressionnante capacité de cette masse, Noah avait tout de suite compris quel intérêt il pourrait avoir à en faire ses alliés. Il avait rassemblés loup-garous et sorciers en les recrutant discrètement au détour d'un couloir. Le Cercle s'était vite agrandi. Avec le temps, il était persuadé de pouvoir former une petite armée de jeune gens forts et bien entraînés. Une armée de chasseurs de vampire. Son arrière-grand-père avait formé un réseau de ce genre quelques décennies plus tôt, mais leur manque de discrétion les avait rendus trop visible, mettant en danger la sécurité de toutes les créatures de la nuit, menaçant de dévoiler au grand jour leur existence. Le réseau avait alors été démantelé et les membres refusant de coopérer avaient alors été exécutés. Ce fût le cas de Rudolphus Solas. La famille Solas avait alors dû instaurer des règles aux chasseurs. Ils n'avaient l'autorisation d'exécuter que les vampires avérés, c'est-à-dire ceux qui avaient au moins une victime de race vivante et les nouveau-nés, afin de limiter leur expansions. Mais Noah ne croyait pas à ces stupides cas de consciences. Les vampires devaient tous mourir, le simple fait qu'ils puissent déambuler librement était un danger pour les vivants. Les morts devaient rester sous terre, point.

Mais cette fois-ci ce serait différent. Noah savait ce qui arriverait s’ils se faisaient prendre avant d’être prêt. S’ils se faisaient prendre tels qu’ils étaient, ils devaient donc renforcer leurs pouvoirs, leurs capacités. Il avait appris la magie noire avec son frère quelques années plus tôt, enfin les bases. Il avait donc entrepris de l’enseigner à son tour aux autres sorciers du Cercle. De leur côté son acolyte avait entamé la formation des loup-garous. Ils ne pouvaient pas encore agir aux yeux de tous, mais leur heure viendrait, Noah en était sûre.

Le jeune homme traversa alors la cour pour rejoindre le couloir qui le mènerait jusqu'au lieu de rendez-vous, laissant la brise caresser sa peau surement trop exposée pour la saison, mais Noah n'en avait cure. Il n'allait pas prendre le risque d'être moins admiré à cause d'un simple changement de température !
Il s'arrêta un instant au milieu de la cour. La lune était quasiment absente et l'obscurité qui régnait autour de l'école endormie semblait happer toutes formes de vie. Seules les étoiles scintillaient comme des millions de diamants perdus là dans le ciel. Noah les observa un instant avant de se raidir. Il avait entendu un bruit. Quelqu'un était là, surement tout près, peut-être derrière le muret à sa droite. Un tout petit bruit, comme un souffle, un soupir plutôt. Oui c'était cela, un soupir. Son sang se glaça. Qui pouvait bien se trouver ici à cette heure ? Avaient-ils déjà été repérés, lui et les membres du Cercle ? Il ne pouvait pas y croire, mais il devait savoir. Peut-être qu'il ne s'agissait que de Vann' et sa petite troupe ?

Il s'approcha lentement de la source de son angoisse, prenant bien le temps de regarder où il posait ses pieds, s'appliquant à ne faire aucun bruit. C'est à ce moment-là qu'il la vit. Une jolie chevelure brun-roux qui s'agitait doucement sous la brise. Le jeune homme poussa un soupir de soulagement. Il connaissait vaguement la jeune fille. Cassandra Preston. Il avait déjà parlé à la demoiselle quelques fois, mais son comportement hautain l'avait quelque peu énervé. Pourtant, en la voyant travailler en cour, il avait rapidement pu juger de ses impressionnantes capacités. Un sourire se dessina sur ses lèvres tandis qu'une idée mûrissait en lui. Les membres de Cercle pouvaient bien l'attendre encore un peu, il pourrait peut-être leur ramener une sorcière très douée.

Passant une main dans ses cheveux pour les remettre en place il s'avança vers la jeune femme dont le regard semblait perdu dans ce ciel scintillant.
« Certaines sont déjà mortes depuis des milliards d'années, avant même l'apparition de cette planète. Sublimes n'est-ce pas ? Les étoiles. » Choisit-il de dire pour l'aborder. I vaut toujours mieux donner une bonne première impression et faire une allusion à sa culture pourrait le rendre intéressant aux yeux de la belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 270
● Avatar : Brittany Robertson
● Multi-compte(s) : Nope.
● Humeur : Excellente !
● Age du perso : 21 ans
● Ce que que tu es : Sorcière - Etudiante
● Citation : Faites confiance à votre instinct. Il vaut mieux que les erreurs soient les vôtres, plutôt que celles de quelqu'un d'autre. [Billy Wilder]
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Promenade d'une nuit sans lune. ► feat Cassandra   Mer 24 Juil - 17:21

Bien que le couvre feu était passé depuis un bon moment, je n’avais aucune envie de m’enfermer dans ma chambre ce soir. Etonnant d’ailleurs, pour une fille aimant d’habitude se prélasser devant un film avec une bonne pizza. J’avais envie d’autre chose pour cette soirée, et surtout besoin de prendre l’air, de me changer les idées. Je n’avais pas passé une très bonne journée, et mon moral commençait à se faire ressentir. J’avais pris sur moi tout du long car je ne supportais pas que l’on me pose pleins de questions, où que l’on s’inquiète pour moi. J’aimais passer inaperçue. Mais le jour s’éclipsant, j’avais parfois ces petites envies nocturnes, de simplement m'asseoir sur un banc et de contempler le ciel étoilé en laissant mon esprit s’évader. Je ne pense pas être quelqu’un d'asociale, mais je pense néanmoins être un peu étrange. Je ne connais pas beaucoup de personnes ayant besoin de mettre leur vie en pause de temps en temps, juste pour recharger leur batterie, si on peut dire. La plupart des gens ici vivent au jour le jour, sans trop se poser de questions sur eux, leur avenir, et le monde. Je ne peux pas faire ça. Je suis une machine à pensées, je ne peux pas m’arrêter de réfléchir. Même le soir, quand je vais me coucher, il m’arrive de mettre plusieurs heures à trouver le sommeil à cause de tout ce qui se trame dans ma tête.

J’avais donc quitté le dortoir féminin des sorciers dans la plus grande discrétion possible. J’étais certes une bonne élève, mais ça ne voulait pas dire que j’étais une nonne. Je savais envoyer balader le règlement, et prendre du temps pour moi de temps en temps. J’étais maintenant dans les couloirs du premier étage. Il ne me restait qu’à descendre les escaliers pour rejoindre l’extérieur de l’école, ce qui n’était pas tâche facile vu les grincement des vieilles marches de l’école. Quitte à faire du bruit, autant que ce soit sur une courte durée. Je dévalais donc les marches, avant de regarder autour de moi. Personne, bien. Je continuais mon chemin et arrivais enfin à l’extérieur. Je m’arrêtais une seconde, afin de fermer les yeux et de sentir le vent frais dans mes cheveux. Il n’y avait pas à dire, il n’y avait rien de mieux que la fraicheur des premières nuits de septembre. Je n’en pouvais plus de cette chaleur incessante de l’été. J’aimais le froid, la neige, la glace, et j’avais hâte que l’hiver pointe le bout de son nez.

Je continuais mon chemin. Rien que cette petite balade nocturne me ravissait. J’aurais pu après celle-ci rentrer me coucher, mais je n’étais pas fatiguée, et j’avais envie de me poser quelque part encore un petit moment. Je remarquais un banc pas très loin, et décidais qu’il serait l’endroit parfait pour ce soir.

J’adorais l’astronomie depuis toute petite, car j’avais toujours trouvé le sujet très mystérieux et surtout fascinant. Cette façon qu’a notre système solaire de fonctionner, le principe de la gravité des planètes qui tournent autour du soleil, et les satellites qui eux, tournent autours des astres planétaires. D’ailleurs, que personne ne s’amuse à dire devant moi que Pluton n’est plus une planète. Quelque soit l’idiot qui ait décidé d’en faire une planète naine, j’ai toujours appris et vécu avec le fait qu’il y ait neuf planètes, et je continuerai à le voir de cette façon ! Mais plus sérieusement, pour en revenir au sujet, comment tout ceci avait pu simplement se mettre en place il y a déjà des milliards d’années? De plus, je trouvais cela complètement fou de se dire que nous étions la seule planète habitable, et que j’avais eu la chance de naître et de vivre ici. Quand on sait que des êtes tels que les sorciers ou les loups-garou existent, comment ne pas croire que d’autres astres abritent elles aussi des êtres vivants ? Bien sur, étant donné tous les films de science-fiction sortis récemment sur des aliens, autant se dire que ce n’est pas plus mal qu’on ne les connaisse pas, enfin, qu’ils ne nous connaissent pas surtout. Je pouvais passer des heures, comme ce soir, à les regarder scintiller. Etant donné le temps que la lumière met à aller de l’étoile que je regardais jusqu’à mes yeux, il était fort probable qu’elle soit morte depuis bien longtemps déjà, et je trouvais ça bien triste.

Un sentiment étrange m’avait sorti de mes pensées. Quelqu’un m’observait. Avant même que je ne me tourne pour voir de qui il s’agissait, il se mit à parler. Noah. J’aurais reconnu sa voix, même sans le regarder. Les seules fois où je l’avais entendu parlé, j’avais trouvé qu’il n’y avait pas plus hautain que lui. Pourtant, il semblait s’adresser à moi tout à fait normalement ce soir. Il m’avait certainement vu regarder les étoiles pour me parler d’elles, et il semblait s’y connaître un petit peu. « Oui. Il n’y a rien de plus beau à contempler, je trouve. » Je me tournais vers lui. Je me demandais ce qu’il faisait ici, mais ce n’était absolument pas mon genre de questionner les gens, je me contentais simplement de lui dire : « Je pensais être seule, tu m’as surprise. Il est rare que je croise quelqu’un dans la cour à cette heure-ci. » Un peu banal, comme réponse, mais je ne savais pas trop quoi dire. Il n’était pas quelqu’un que j’appréciais franchement, il pouvait donc être heureux d’avoir une réponse aussi cordiale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-moon-calling.forumactif.com
 

Promenade d'une nuit sans lune. ► feat Cassandra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand l'alcool coule a flot par une nuit sans Lune
» Quel triste paysage pour une nuit sans étoiles ...
» Une Promenade sous le clair de Lune [PV Evangeline + Elyane]
» Sans rêve ni cauchemar [ PV : Petra Traümer ]
» Solitude sous la Lune (PV Miriane Lonira) [ ABANDON ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ϟ La Grande Cour-