AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion
Bienvenue à Black Moon Calling ! N'hésitez-pas à nous rejoindre Wink
LES INSCRIPTIONS HUMAINES SONT A PRIVILEGIER, ON VOUS FERA PLEIN DE CALINS!
Nous demandons aux joueurs un minimum de quinze lignes dans leurs RP.
Si un scénario vous plait mais que vous n'aimez pas l'avatar ou autre, venez directement poster dans le topic pour négocier !

Partagez
 

 Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

● Messages : 148
● Avatar : Sebastian Stan
● Multi-compte(s) : Nothing
● Humeur : Qu'est ce que ça peut te faire ?
● Age du perso : Âgé de 466 ans dans le corps d'un jeune de 26 ans
● Ce que que tu es : Vampire
● Citation : « Il n'y a qu'un pas entre la folie et le génie, alors comment reconnaître le fou du savant ? C'est simple, enfermé les simplement, et le premier qui craque était le savant désormais devenu fou »

« Je me présente, Sylas Elliot Flamel, mais appelez moi simplement Gregory »
● Mon image du moment : Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Tumblr_m7yfsmdbwZ1rbwdm8o1_500


Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Vide
MessageSujet: Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell   Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell EmptyMer 7 Aoû - 20:49




    La nuit avait déjà poser son voile d'étoile au dessus de la belle ville de Vancouver alors que les créatures de la nuit commençaient à s'exposer aux rayons de cette belle lune étincelante. Un espoir de trouver un délicieux repas pour les rôdeurs de l'ombre, qu'ils soient homme, femme ou bien d'autres types de créatures, cela importait peu, il y avait ceux qui vivait sous l'ardent astre solaire tandis que d'autre préférait la douceur de l'astre lunaire, ainsi que ses douces enfants illuminant le ciel d'un million de pâle lueur. Et dans son havre obscur, un homme émit un dernier soupir d'ennui avant de poser son bouquin sur la table de nuit instable... Une nuit bien calme pour l'enfant des ténèbres, bercer par les cris d'agonie des victimes de ses congénères, ce soir le buveur de sang n'avait pas soif, cela signifiait donc une nuit particulièrement... Lassante, loin de toute aventure et de nouveau paysage à explorer, au fond l'être de la nuit rêvait de voir l’Asie, une des rares partie du monde qu'il n'avait pas eu le temps de visiter au cours de son éternité. Sa gourmandise habituelle s'était volatiliser, laissant alors le vampire seul face à l'ennui, mais il n'allait pas gâcher une nuit de liberté. Il se décida donc à sortir, enfilant un simple tee-shirt avant de se diriger vers la sortie de son petit appartement en centre ville. La ville avait eu le temps de changer de visage depuis le coucher de soleil, l'effervescence se faisait ressentir à travers toutes cette jeunesse nocturne prête à brûler leur vitalité dans l'alcool et la drogue. Ce soir, cela n'intéressait pas le vampire, voulant dans un instant de blues s'éloigner de cette vie de folie. Il alla alors vers la direction opposé de celle des bars et se dirigea vers un parc qu'il avait souvent aperçu sans réellement le connaître, mais ce soir ce serait sa direction, le calme de la nature et laissant voguer son esprit dans les mers de son mental bien torturé.

    Car dans les nuits comme celle-ci, la créature de la nuit se l'avouait bien, la mer lui manquait, tout comme la piraterie, synonyme de liberté depuis sa plus tendre enfance, c'était sans doute les seules traces qu'il avait garder de son humanité qui le guidait jusqu'à la folie de son être. Gregory s'arma d'un grand courage pour passer cette nuit seul, lui complètement fou de la présence féminine, encore des marques de son ancienne vie, le grand et dangereux séducteur qu'il était laissa tomber le masque juste le temps d'une nuit, se laissant aller à l'ennui de son immortalité, rêvant de mer et de grands voyages, il entra dans le parc, le regard vide... Une autre chose lui manquait aussi, les batailles auquel il avait participer depuis toujours, comme les deux grandes guerres mondiales qui marquèrent l'histoire, ou encore ses conflit nocturne en Italie avec la noblesse de la nuit comme ils se faisaient nommer là bas. Une existence paisible ? Ce n'était pas pour lui, dans un dernier soupir, il s’effondra sur un banc, le regard vide qui fixait sans raison le lac au beau milieu de ce magnifique parc. Et dans son champs de vision, un couple qui se laissait aller à leur instincts les plus primaire contre un arbre... Une vision qui serait des plus déconcertante pour une personne normal, mais la créature de la nuit avait vu tant de fois cela que ça ne le marquait même plus, il ne les remarqua même pas.

    Il resta encore quelques instants à fixer le vide jusqu'au moment où une charmante odeur le prit au nez, une douce odeur, et rapidement des bruits de pas délicat lui vint jusqu'aux oreille. Une charmante demoiselle perdu dans la nuit ? Non... Cette odeur lui disait quelque chose, une vampire, oui, il reconnu l'odeur d'un de ses congénères, mais la douceur du parfum féminin cacha légèrement l'odeur de la mort que portait tout les siens... Un parfum qui subjugua notre créature, toujours aussi sensible au parfum d'une femme, son regard tourna à travers le parc, ne pouvant s'empêcher de vouloir savoir de qui provenait cette odeur si délicate. C'est dans l'obscurité qu'il parvint à admirer de magnifique yeux d'un bleu des plus intenses... Des yeux familiers, le vampire n'oubliait jamais le regard d'une femme, surtout pas aussi belle pensa t'il quand il put détailler le visage de l'inconnue... On aurait dit un fantôme du passé, une de ses anciennes victimes ? Non, cela semblait venir d'un passé fort lointain, d'une guerre, il eut l'impression de revoir ce visage dans un souvenir, un visage apeuré, cela l'avait marquer cette nuit là, en France, oui, il se souvint. C'était clairement un fantôme du passé, de la première guerre mondiale... Oui, cela lui revenait, la ressemblance avec cette jeune fille qu'il avait « accidentellement » sauver en voulant se repaître d'une unité allemande... Oui, voilà , était elle vraiment cette charmante enfant ? Ou cette ressemblance était elle que hasard ? Une bonne question pour notre vampire perdu dans ses pensées qui n'avait de cesse de fixer la demoiselle qui se rapprocher de son habituel regard vide de toute raison et de tout sens.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 42
● Avatar : Taylor Swift
● Multi-compte(s) : -
● Humeur : Joyeuse
● Age du perso : 20 ans en apparence mais 112 ans en réalité
● Ce que que tu es : Vampire - Etudiante
● Citation : De quoi j'ai l'air ? Du magicien d'Oz ? Te faut-il un cerveau ? Te faut-il un cœur ? Tiens, prends les miens. Prends tout ce que j'ai...
● Mon image du moment : Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Taylorgif14


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Vide
MessageSujet: Re: Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell   Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell EmptyJeu 8 Aoû - 18:26






  Le soleil venait tout juste de disparaître, ses rayons rosissant les rares nuages dans le ciel. Le jour se mourrait alors que la nuit prenait place, aiguayant le ciel de milliers d’étoiles scintillantes. Venait alors le moment aux créatures de la nuit de sortir de leur cachette pour profiter de la nuit qui s’annonçait calme. Ne ressentant nullement le besoin de se nourrir, Rose avait prévu de sortir s’aérer dans le parc. Ce parc dans lequel elle allait souvent se promener, n’aimant guère rester enfermée. Elle s’asseyait fréquemment au bord du lac, admirant le reflet des étoiles sur la surface lisse de l’eau ou jouant tranquillement quelques accords avec sa guitare. Ce qu’elle avait l’intention de faire cette nuit. Elle aurait bien aimé s’exerce au piano, mais elle avait envie de sortir. Et il lui était impossible de mettre son superbe piano à queue dehors. Elle avait donc fait un compromis entre ces envies en prenant sa guitare. Cette dernière se trouvait maintenant dans son dos, en bandoulière, et se balançait à chacun de ses pas.

  La lune presque pleine éclairait le parc en le rendant encore plus beau que d’habitude. Rose marchait tranquillement tout en admirant les étoiles qu’elle connaissait bien à force de les voir chaque nuit. Elle dépassa doucement les bancs en bois mis à disposition pour aller s’asseoir au bord de l’eau. Elle retira sa guitare de son dos et la posa délicatement sur l’herbe fraîche. Tournant la tête, son regard fit le tour du parc, à la recherche d’éventuels promeneurs nocturnes. Ses yeux s’arrêtèrent sur un homme qui la contemplait. Il était assis sur un banc, le regard légèrement vide. Mais ce n’est pas cela qui retînt son attention. C’était cet air vaguement familier. Où avait-elle bien put le croiser ? Peut-être lors d’un de ses voyages en France ou en Amérique ? Rose fixa de nouveau le vampire. Car oui, tous ses sens lui faisaient clairement comprendre que cet homme était un vampire. Elle allait détourner la tête, car fixer une personne trop longtemps peut être considéré comme impoli, lorsqu’elle eut une sorte de flash, comme dans les films. Un flashback. Un souvenir datant de sa vie d’humaine, il y avait un siècle de là. 

  C’était peu avant qu’elle devienne un vampire, pendant la Première Guerre Mondiale. Une unité allemande était venue l’importuner chez elle. Alors qu’elle s’était demandée comment elle allait leur échapper, vu qu’elle ne pouvait avoir de l’aide de personne car elle habitait loin de toute activité humaine, un homme était apparu. Il était apparu. Il l’avait sauvé de cette unité en se nourrissant des allemands. Son but était-il de la sauvé ? Elle n’en avait aucune idée, mais depuis ce jours-là, elle s’était promit de le remercier, un jour ou l’autre. Lorsqu’elle fut un vampire, elle se mit à sa recherche, durant ses voyages. Mais elle ne le retrouva pas. Jusqu’à aujourd’hui. Cet homme, celui qui l’avait sauvé, se tenait là, à quelques mètres d’elle. Et il la fixait toujours. Se souvenait-il d’elle, cette jeune fille qu’il avait sauvée des allemands durant la guerre ? Elle n’avait cependant pas beaucoup changé durant un siècle. Il n’avait pas changé, lui aussi. Il était comme dans ses souvenirs, le sang en moins.

  Rose décida d’aller le voir afin de le remercier. Elle se leva souplement et prit sa guitare dans ses mains. Sans bruit, elle se rendit aux côtés du vampire. Elle lui souri, un peu timidement. Cependant, elle hésitait. Et s’il ne se souvenait pas d’elle ? Ou si ce n’était pas lui ? De toute façon, il était trop tard pour reculer. Elle se planta à quelques mètres devant lui en souriant. De là où elle était, elle pouvait sentir son parfum et voir la couleur de ses yeux. Elle se souvenait de ces prunelles, lorsqu’elles étaient animées par la soif de sang. Mais cette lueur avait disparu. Elle ne savait que trop dire ou faire, alors elle attendit qu’il fasse le premier pas vers elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 148
● Avatar : Sebastian Stan
● Multi-compte(s) : Nothing
● Humeur : Qu'est ce que ça peut te faire ?
● Age du perso : Âgé de 466 ans dans le corps d'un jeune de 26 ans
● Ce que que tu es : Vampire
● Citation : « Il n'y a qu'un pas entre la folie et le génie, alors comment reconnaître le fou du savant ? C'est simple, enfermé les simplement, et le premier qui craque était le savant désormais devenu fou »

« Je me présente, Sylas Elliot Flamel, mais appelez moi simplement Gregory »
● Mon image du moment : Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Tumblr_m7yfsmdbwZ1rbwdm8o1_500


Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Vide
MessageSujet: Re: Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell   Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell EmptyJeu 8 Aoû - 19:39


    C'est une chose qui arrive rarement dans la vie d'un homme, pour dire une seule fois dans toute son existence, la rencontre d'une charmante jeune femme sous les pâles rayon de l'astre maternel nocturne, une femme qui fait battre votre cœur comme pour si c'était la première fois, même si sur un point de vue biologique le cœur de l'homme ne bat plus depuis longtemps. Mais pourtant, ce charmant visage rayonnait dans l'obscurité et le chaos de ce monde, elle était là et semblait heureuse, comme-ci le temps s'arrêtait juste l'espace de quelques secondes... Une beauté fatale vous diront certains, d'autres vous diront avoir vu un ange ou la sainte vierge, mais pour notre cher ami immortel qui était loin de toutes ses légendes, et pourtant si proche, vous dira que cette nuit là, il a vu une étoile qui s'était faîte arracher de son royaume de lumière pour se présenter devant lui... Cela faisait si longtemps qu'il n'avait plus ressenti ça... Une mélancolie intense se mit à le hanter alors qu'elle s'approchait de lui, incapable de défaire ses yeux de ce beau visage. Qu'avait il fait pour que son créateur lui offre un si merveilleux cadeau ? Quoique, son créateur était un indien cannibale des Caraïbe mais ne brisons pas cet instant poétique avec les divagation habituel de son esprit. Un regard de la belle inconnue lui suffit pour qu'il réponde silencieusement par un sourire, un visage si doux, rougissant légèrement par la timidité, il l'a connaissait sans réellement savoir qui elle était... Ce visage, il le connaissait, rayonnant sous les lumières nocturnes... La nuit lui allait si bien qu'il remercia le vampire qui l'avait créer intérieurement.

    Elle se tenait face à lui, toujours aussi souriante, tandis que le vampire ne savait pas quoi faire... Elle semblait attendre, lui était incapable de faire quoique ce soit, il avait complètement perdu ses moyens... Face à une femme, pour la créature se n'était pas normal, cela devait bien être un signe, même si il ne croyait pas au destin, pour une fois il avait envie d'y croire, il avait envie d'espérer. La mélancolie disparu assez vite, disperser par un vent de panique, elle attendait quelque chose, mais quoi ? Que devait il faire ? Et si elle n'était qu'un songe et qu'elle disparaissait sous ses yeux ? Le vampire se crut fou de paniquer pour des choses si... Futile, une belle ironie lui qui plongeait à cœur joie dans la folie, cette fois, c'était... Différent. Il parvint alors à articuler sur un ton doux et neutre :


    « Bonsoir, que puis je faire pour vous mademoiselle ? »

    Laissant paraître des faux airs étonné médiocre malgré ses efforts, ses talents d'acteur se trouvait amoindrit face à la belle inconnue... Au fond de lui, il rêvait de connaître son nom, cette question le démangeait, mais lui même ne lui avait décliner son identité, et des présentations ainsi sans contexte , ou sujet de conversation bien entamé pourrait paraître bien suspect. La créature de la nuit était complètement paumé, il ne comprenait ce qu'il lui arrivait... Cette manière de se tourner au ridicule, cette façon de perdre toute crédibilité ainsi. Il n'avait aucune excuse, il ne pouvait pas faire comme si il ne l'a connaissait pas, vu qu'il n'avait de cesse de la fixer depuis tout à l'heure... Mais dans un sens il ne pouvait pas faire comme si il l'a connaissait, car s'était tout autant faux, il connaissait son visage, approximativement son âge qui doit surpasser légèrement le siècle, mais pas son nom... Un nom qui l'obsède, comment pouvait se nommer une aussi belle fleur ? Très bonne question... Et quand une telle question devenait une obsession... Il devait la satisfaire, savoir son nom, et il le connaîtrait ce soir ! Et c'était aussi certain qu'il ne la laisserait pas partir... Si le vampire savait bien une chose, c'est quand on a trouver un trésor, il ne faut plus le lâcher, et au fond, Gregory restait un pirate dans l'âme, et il comptait bien lui dérobé son cœur, de manière figuré je précise, mais l'homme se laissa de nouveau emporter par quelques divagation intellectuel tandis qu'il attendit patiemment une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 42
● Avatar : Taylor Swift
● Multi-compte(s) : -
● Humeur : Joyeuse
● Age du perso : 20 ans en apparence mais 112 ans en réalité
● Ce que que tu es : Vampire - Etudiante
● Citation : De quoi j'ai l'air ? Du magicien d'Oz ? Te faut-il un cerveau ? Te faut-il un cœur ? Tiens, prends les miens. Prends tout ce que j'ai...
● Mon image du moment : Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Taylorgif14


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Vide
MessageSujet: Re: Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell   Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell EmptyVen 9 Aoû - 20:57

Une douce brise amena aux narines de la jeune vampire le parfum des fleurs que venaient de se refermer pour la nuit. D’après ses sens, ils devaient y avoir des marguerites, des boutons d’or et surement quelques pensées. Elle fit aussi s’envoler quelques mèches blondes de la créature. Cette dernière n’avait pas attaché ses cheveux afin de les laisser prendre la lumière de la lune. L’atmosphère rendue par la lune presque pleine était propice aux rencontres et aux confidences. Ainsi, la jeune vampire nommée Rose se trouvait à quelques pas d’un autre vampire à l’air familier. Elle avait décidé de venir le voir afin d’assouvir cette obsession envers le vampire qui l’avait sauvé d’une unité allemande alors qu’elle était encore humaine. Elle avait toujours eut envie de le remercier. C’était même plus qu’une envie, c’était un besoin. Cependant, elle ne savait que lui dire sans paraître trop directe, de peur d’effrayer le vampire et de le faire fuir à tout jamais.

 Le vampire au nom encore inconnu de la jeune demoiselle paraissait avoir perdu tous ses moyens. Cela était flattant pour la jeune Rose qui n’était pas habituée à produire cet effet sur les hommes. La plupart du temps, ils jouaient les machos devant elle pour la séduire. Ce qui ne fonctionnait pas du tout. Ils finissaient alors généralement en casse-croûte pour la vampire. Mais il était différent. Alors qu’elle le contemplait toujours, il se décida à lui adresser la parole, d’une voix douce, pour lui demander s’il pouvait faire quelque chose pour elle. Elle se repassa ces paroles dans sa tête. Elle aimait beaucoup sa douce voix, quoique le ton soit plutôt neutre.  Elle choisit ses mots avec soin, réfléchissant déjà aux conséquences qu’allaient avoir ses paroles.


« Bonsoir. Vous m’avez l’air familier, peut-être nous sommes nous déjà croisés ? », Lui dit-elle, les yeux baissés. « Je me demandais si c’était vous qui m’avez sauvé d’une unité allemande, pendant la Première Guerre Mondiale », ajouta-t-elle en le regardant dans les yeux.


 Une seconde brise caressa sa peau qui scintillait légèrement dans la nuit, et lui permit de se détendre. Le vent fit se soulever doucement les volants de sa robe. Rose avait délaissé son jean pour une jolie petite robe blanche à volants et une large ceinture marron. Elle se félicita intérieurement de ce choix. Elle adressa un autre sourire au vampire afin qu’il soit moins troublé par sa présence. Un hululement retentit dans le parc, rompant ainsi la douce tranquillité des lieux. Apparemment, le hibou attendait lui aussi la réponse du jeune homme. Ce dernier rendait Rose curieuse. Depuis qu’il lui avait adressé la parole, elle avait envie d’en savoir plus à son propos. Elle passa gracieusement sa main dans ses cheveux, les éparpillant ainsi sur ses épaules nues, avant de tendre le pouce vers le banc en bois sur lequel était assit le vampire inconnu à l’air familier.


« Puis-je me joindre à vous ? »


   Elle espérait qu’il accepte cette proposition à continuer le dialogue. Elle n’allait cependant pas lui révéler son nom de suite. Elle voulait jouer avec le suspense. Certains pourraient dire que c’est cruel de sa part, mais elle n’y voyait qu’un moyen de garder une sorte de mystère autour d’elle. Tout comme elle souhaiter découvrir le jeune vampire qui l’avait sans doute sauvé, environs quatre-vingt-douze ans plus tôt, d’une unité allemande aux mauvaises intentions. Plongeant ses yeux dans ceux de cet homme, elle tenta d’y déceler un quelconque indice sur ce qu’il pensait. De tout ce qu’elle y trouva, seul le reflet de ses prunelles la prit de court. Elle n’avait jamais envisagé qu’en trouvant l’homme qui l’avait sauvé, elle trouverait aussi un homme mystérieux et en admiration devant elle.


Dernière édition par Rose M. Powell le Sam 10 Aoû - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 148
● Avatar : Sebastian Stan
● Multi-compte(s) : Nothing
● Humeur : Qu'est ce que ça peut te faire ?
● Age du perso : Âgé de 466 ans dans le corps d'un jeune de 26 ans
● Ce que que tu es : Vampire
● Citation : « Il n'y a qu'un pas entre la folie et le génie, alors comment reconnaître le fou du savant ? C'est simple, enfermé les simplement, et le premier qui craque était le savant désormais devenu fou »

« Je me présente, Sylas Elliot Flamel, mais appelez moi simplement Gregory »
● Mon image du moment : Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Tumblr_m7yfsmdbwZ1rbwdm8o1_500


Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Vide
MessageSujet: Re: Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell   Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell EmptyVen 9 Aoû - 23:46


    Charmante, oui, c'était un terme convenable pour la décrire, cette belle inconnue, attendrissante correspondait tout aussi bien aux allures de la belle. On pourrait croire qu'elle est sortie d'une autre époque, ce qui devait sans doute être le cas, une telle douceur dans sa silhouette rayonnante... Que dire de plus ? L'homme ne trouvait pas le mot pour réellement la décrire, il ne savait pas quoi dire mise à part « Ouah », mais même ce mot resta coincer au fond de sa gorge. Pour la première fois depuis longtemps, le vampire était vraiment tomber sous le charme d'une demoiselle, en plus une de ses congénères... Il se l'avouait intérieurement, il n'avait jamais cru que cela serait possible, lui qui se croyait avoir un coeur de pierre, celui-ci venait de se briser en mille morceau, le laissant fragile face à cette inconnue, mais qui était elle bon sang ! Il voulait le savoir, cela l’obsédait... Mais pourtant, il ne montra rien de sa frustration, après tout il ne voulait pas la faire fuir. Il resta silencieux quelques instants en se laissant emporter par la superbe voix cristalline de sa congénère, les mots de l'inconnue résonnèrent quelques instants dans les oreilles du vampire. Sous le charme, cette fois, il en était certain, il aimait tout de cette inconnue, peut importe qu'elle était son nom, il était certain qu'il l'aimerait... Mais cette perfection chez une femme, n'étais ce pas qu'un rêve ? Il l'ignorait, mais on disait pourtant que les vampires ne peuvent dormir, donc il ne rêve pas... Une grande vérité, mais malgré cela, dans son fort intérieur, il voulait lever la main et lui caresser la joue pour en être certain... Après tout, cette apparition venait d'ébranler tout son univers, un univers qu'il avait mit trop de temps à construire... Du temps perdu...

    Et a propos de temps, l'homme ne pouvait pas laisser l'inconnue attendre plus longtemps une réponse, mais que dire ? Cette fois, il ne devait pas être trop direct, mais il devait être franc et parler avec tact. Pas si facile au fond, surtout avec le stress qui lui montait à la gorge et le parfum de la charmante inconnue qui l'envahissait. Il sourit légèrement, et sur un ton doux et légèrement stresser, il répondit aux premières questions de la demoiselle :


    « C'est possible mademoiselle... Vous savez, les allemands je ne les ai jamais vraiment apprécier, ce n'était pas une petite unité qui était entrer par effraction chez vous pour se laisser aller à des pulsions barbare et meurtrière ? Je me souviens d'une jeune femme vous ressemblant énormément qui était confronter à une troupe ainsi. Que des animaux si vous voulez mon avis... Mais vous devez vous en doutez que je ne vaux guère mieux si vous avez assisté à leur massacre. »

    Dans un sens, avouant qu'il était un monstre, il avait fait preuve de trop de franchise et s'était sans doute tirer une balle dans le pied... Enfin, tout dépendait de la situation, a cette époque, ils étaient en pleine guerre, un acte ainsi était acceptable, mais dire ça ainsi aujourd'hui, est ce que cela l'était tout autant ? Il l'ignorait, mais sur le moment se fut plus fort que lui. Et quand elle demanda pour s'asseoir, l'homme lui offrit une place avec joie, malgré son cœur qui battait à cent à l'heure, dans le sens figuré bien évidemment, il ressentait toute les sensations qui pouvait parcourir un homme quand il tombait sous le charme d'une demoiselle, comme ce soir. Mais un silence de glace s'était installer entre les deux vampires... Gregory ne savait pas quoi dire d'autre, que pouvait il bien faire ? L'amour, le vrai, n'était pas sa spécialité, certes c'était un grand séducteur, mais là... Il était complètement désarmé, jamais une femme ne lui avait fait un tel effet... C'était étrange. Mais il ne pouvait laisser ce silence perdurer encore trop longtemps, finalement l'homme se jeta à l'eau et ouvrit la conversation :

    « Gregory... Je m'appelle Gregory Flamel »

    Il n'avait rien trouver d'autre, complètement désorienté, c'était le minimum de se présenter après tout. Il déclina donc son identité à la charmante inconnue, évidemment, cela était toujours son nom d'emprunt, comme à chaque fois... Au point que ce nom semblait plus vrai que le nom que sa mère lui avait choisi, Sylas. Mais peut être aurait il dut se présenter sous sa véritable identité ? Mais il était trop tard, encore une fois, il s'était fait appeler Gregory, un nom qui l'éloignait de plus en plus de ses origines... Oubliant presque sa vie d'humain, la vie de Sylas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 42
● Avatar : Taylor Swift
● Multi-compte(s) : -
● Humeur : Joyeuse
● Age du perso : 20 ans en apparence mais 112 ans en réalité
● Ce que que tu es : Vampire - Etudiante
● Citation : De quoi j'ai l'air ? Du magicien d'Oz ? Te faut-il un cerveau ? Te faut-il un cœur ? Tiens, prends les miens. Prends tout ce que j'ai...
● Mon image du moment : Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Taylorgif14


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Vide
MessageSujet: Re: Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell   Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell EmptySam 10 Aoû - 14:52

Rose ne savait pas trop à quoi elle s’était attendue pendant toutes ces années à chercher l’homme qui l’avait sauvé. Peut-être pensait-elle qu’il se moquerait complètement de recevoir de la part d’une victime des remerciements. Au mieux, elle avait espéré pouvoir lui rendre un service quelconque, comblant ainsi la dette qu’elle avait envers son sauveur. Et elle ne l’aurait sans doute jamais revu après leur rencontre. Mais là c’était différent. Il était différent de ce dont elle avait pensé trouver. Dans un même temps, s’il l’avait épargné, c’est qu’il était différent des autres. Qui aurait épargné la vie d’une jeune fille aussi insignifiante qu’elle ? Surtout qu’elle l’avait vu en pleine action, ce qui aurait put se révéler très compromettant pour le vampire…

 C’est alors qu’il lui répondit d’une voix douce, quoique légèrement stressée, qu’il n’avait jamais apprécié les allemands. Tout comme elle d’ailleurs, vu ce qu’elle avait traversé. Il lui confirma ensuite ses soupçons en avouant être celui qui l’avait sauvé d’une unité allemande. Il lui confia n’être qu’un animal car il les avait massacré. « Vraiment n’importe quoi », pensa-t-elle. Comment pouvait-il seulement penser cela alors qu’il l’avait sauvé ? Elle, qui ne représentait rien de plus qu’une jeune fille sans défense. S’il l’avait sauvé, c’est qu’il n’était pas mauvais, dans le fond. Peut-être avait-il massacré cette unité, mais c’était un mal pour un bien, car s’il ne l’avait pas fait, elle ne serait surement plus là à l’heure qu’il est, en train de converser avec lui. En parlant de converser, peut-être lui fallait-il lui répondre avant qu’il ne pense qu’il la dégoutait.

« Je pense qu’un homme qui sauve une vie en tuant ses agresseurs ne peut être qu’un homme bon. Le fait que vous puissiez penser le contraire m’est intolérable. »

 Elle avait dit cela doucement, de peur d’effrayer le vampire. Mais maintenant qu’elle avait prononcé ces paroles, elle se rendit compte que c’était ce qu’elle ressentait. Elle ne voulait pas qu’il se sente coupable de quoi que ce soit. Surtout lui, qui l’avait sauvé et permit de vivre. On fait tous des erreurs, non ? Le mieux que l’on puisse faire alors est de tenter de les réparer. Elle aussi avait déjà fait des erreurs, comme tout le monde. Mais elle les avait réparé et avait finit par se pardonner. Ce que tout à chacun devrait faire. Réparer et pardonner.

« Vous savez, si je suis ici à vous parler, c’est grâce à vous. Et je vous en suis infiniment reconnaissante. Le fait que vous ne m’ayez pas agressé aussi prouve que vous êtes un homme bon, ce dont je suis persuadée », ajouta-t-elle dans un souffle, rougissant légèrement.

 Finalement, le jeune homme lui fit une place à ses côtés sur le banc en bois qu’il occupait depuis un moment déjà. Elle s’assit alors délicatement, les mains sur les cuisses et le dos droit, comme on lui avait jadis apprit. Elle posa tout aussi délicatement sa guitare contre le banc, sans toutefois réussir à ne faire aucun bruit car l’une des cordes vibra, rompant le silence qui venait de s’installer. Au bout d’une ou deux minutes, le vampire lui apprit son nom. Il se nommait alors Gregory Flamel. Quel joli prénom ! Datant surement de plusieurs siècles. Mais quel âge pouvait-il avoir ? Elle connaissait peut-être son nom, mais le mystère qui l’entourait était toujours entier. Sa curiosité commençait tout juste à être assouvie. La politesse voulait qu’elle lui révèle aussi son nom, ce qu’elle fit avec un sourire.

« Mon nom est Rose Powell. Enchantée de vous rencontrer enfin. »

 Elle lui tendit ensuite sa main droite. Baissant ses yeux, elle contempla son tatouage en forme du signe de l’infini qu’elle avait à l’intérieur de son poignet. Elle signait ainsi leur rencontre qu’elle n’oublierait jamais. Pourquoi ? Premièrement, car elle était dotée d’une infatigable mémoire, comme tout bon vampire qui se respecte. Deuxièmement, parce qu’elle attendait cette rencontre depuis tellement longtemps qu’elle ne pouvait l’oublier. Cette rencontre était spéciale à bien des égards. Mais jamais, au grand jamais, elle ne l’oublierait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 148
● Avatar : Sebastian Stan
● Multi-compte(s) : Nothing
● Humeur : Qu'est ce que ça peut te faire ?
● Age du perso : Âgé de 466 ans dans le corps d'un jeune de 26 ans
● Ce que que tu es : Vampire
● Citation : « Il n'y a qu'un pas entre la folie et le génie, alors comment reconnaître le fou du savant ? C'est simple, enfermé les simplement, et le premier qui craque était le savant désormais devenu fou »

« Je me présente, Sylas Elliot Flamel, mais appelez moi simplement Gregory »
● Mon image du moment : Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Tumblr_m7yfsmdbwZ1rbwdm8o1_500


Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Vide
MessageSujet: Re: Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell   Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell EmptySam 10 Aoû - 15:59


    Rose... Un prénom magnifique digne de la belle fleur qu'elle était. Son désir était enfin combler, il connaissait le nom de cette belle jeune femme, mais cela n'était qu'un début, il voulait en savoir plus, la connaître toute entière, apprendre à connaître chacune de ces mimiques, chaque parcelle de sa peau... Profiter d'une éternité pour apprendre, apprendre ce qu'il ne connaissait pas tel l'amour, le plaisir d'un couple unit, et peut être une réelle jouissance qui sait ? On lui avait souvent dit que le plaisir avec l'âme sœur surpassait tout. Au fond, Gregory voulait s'en assurer lui-même. Son obsession envers cette belle Rose ne faisait que croître de minute en minute, se laissant porter par la voix cristalline de la belle et son parfum envoûtant, ses pensées divaguèrent un moment. L'emportant dans un nouveau monde emplit d'espoir et de sourire, ceux de la femme aux yeux de saphir. C'était étrange, jamais il n'avait ressentit une telle tendresse en lui, c'est comme-ci son humanité resurgissait après un long sommeil vieux de quelques siècles, plus que quatre cent ans de principe libre qui se volatilisèrent quelques instants... Quatre long siècles finalement si vide comparé à ce que vivait le vampire. Il n'avait pas de mot assez fort pour décrire ses émotions, et c'était bien plus fort que lui, son univers de ténèbres s'éclaira, ce qui était bien étrange pour la créature de la nuit, cela faisait si longtemps que la lumière ne lui avait plus transpercer l'âme, cela faisait si longtemps qu'il avait perdu l'espoir, l'amour, la tendresse... Comme si ces émotions avaient été enfermé dans une prison de diamant, et qu'aujourd'hui, cela se brisait, il n'y avait plus de doute... Cette femme venait d'ébranler le monde qu'il s'était construit.

    Perdu dans ses pensées, son regard vide plongea dans les yeux océaniques de la belle Rose. Un léger sourire, cette fois c'était certain, l'amour venait de le frapper de plein fouet. Se débarrassant de toutes ses pensées parasite, il répéta le nom de la belle en murmurant avant de dire sur une voix des plus douce, et bien plus décontracté :


    « Enchanté. Rose est un nom qui te va à merveille, une superbe fleur, un peu comme toi. »

    Une phrase digne d'un grand séducteur... Ou du moins qui servait à garder l'attention de la belle jeune femme vers lui. Mais après ses mots, le vampire redevint silencieux, ne sachant pas quoi dire d'autre... Commencer une conversation était plus difficile que cela paraissait, surtout quand la personne près de nous trouble notre esprit, Gregory se trouvait dans ce genre de situation plutôt assez complexe. Et finalement, il se lança simplement, sans réel sujet en tête, il laissa son habituel sens de l'élocution le guider, ainsi que son inspiration :

    « La nuit est belle pour nous créature nocturne... Je ne comprends pas réellement d'où vient cette peur de la nuit chez l'humain, ou du moins leur inquiétude lorsqu'ils sortent sous les lueurs de la voûte céleste... Une chose que j'admire souvent, le ciel, surtout la nuit, la lune agitant la mer et la grande ours qui guide les marins vers le nord... Ou le sud, j'ai du mal à m'en souvenir. Cela fait si longtemps que je ne suis plus monter sur un Galion ou un trois mâts. Si longtemps que je n'ai pas prit la mer... Cela me manque certaine nuit alors que l'ennui me berce. Quoique, ce soir, je peux dire avoir fait une belle rencontre, une belle inconnue, un ange, une étoile portant le nom de la plus belle des fleurs, la rose... Ne fais pas attention, ce ne sont que les divagation d'un homme un peu paumé en ce moment. »

    Il se tourna vers la demoiselle, lui souriant légèrement, il venait de faire un monologue, insinuant un passé de marin, et aujourd'hui un manque de son premier amour... La mer. Ce qui n'était pas du tout son genre de parler de ses sentiments, surtout pas alors qu'il connaissait à peine une personne... Mais ce soir, c'était différent, sombrant dans sa déprime, le vampire n'avait pas le cœur à la joie, mais plutôt à la tristesse. Et cette femme qui le désarmait complètement, cette splendeur digne d'une grande déesse. Il ne savait pas quoi dire, il parla donc de ses sentiments, au risque de faire fuir la belle, mais dans ses paroles il eu comme un retour à la réalité, un retour à la mélancolie, tandis que son désir de garder la belle Rose auprès de lui n'avait de cesse de grandir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 42
● Avatar : Taylor Swift
● Multi-compte(s) : -
● Humeur : Joyeuse
● Age du perso : 20 ans en apparence mais 112 ans en réalité
● Ce que que tu es : Vampire - Etudiante
● Citation : De quoi j'ai l'air ? Du magicien d'Oz ? Te faut-il un cerveau ? Te faut-il un cœur ? Tiens, prends les miens. Prends tout ce que j'ai...
● Mon image du moment : Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Taylorgif14


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Vide
MessageSujet: Re: Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell   Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell EmptySam 10 Aoû - 18:53

Apparemment, le vampire, dont elle connaissait maintenant le nom, était content qu’elle lui rendît la politesse en lui révélant son nom. Rose Powell. Rose Marguerite Powell, pour être exacte. Mais le jeune homme n’avait nullement besoin de connaître tous les détails qui se cachaient derrière ces prénoms. Mais elle avait envie de savoir qui se cachait derrière le nom de Gregory Flamel. Elle voulait tout savoir de son passé, ses qualités, ses défauts, ses passions… Tout ce qui le constituait. Mais il lui faudrait surement beaucoup de temps pour le connaître dans ses moindres détails. De toute façon, elle savait faire preuve d’une très grande patience, surtout lorsque le jeu en valait la chandelle, comme c’était le cas maintenant.

 Alors qu’elle sortait aussi de ses pensés, Gregory lui répondit par un compliment qui eut l’art et la manière de toucher la jeune Rose en plein cœur. Elle n’avait guère l’habitude de recevoir des compliments sincères de la gente masculine. La plupart était une manière détournée de la mettre dans le lit d’hommes qui n’avaient rien à faire d’elle. Mais il était différent d’eux. Elle le voyait dans ses prunelles. Il voulait qu’elle s’intéresse à lui, elle le sentait, à sa manière de la regarder, de lui parler, comme s’il avait peur qu’elle s’en aille. Elle, aussi, avait peur de le faire fuir. Pourquoi ? Bonne question. Peut-être parce qu’elle voulait qu’il s’intéresse à elle. Et elle voulait passer du temps en sa compagnie. Elle avait l’impression de se montrer égoïste en le voulant à ses côtés.

« Je te remercie du compliment, c’est très flattant », lui dit-elle doucement.

 En effet, le fait qu’il puisse la comparer à une rose, l’une des plus belles fleurs qui existent, la faisait fondre de plaisir. Tout le monde aime les compliments, surtout lorsqu’ils viennent du cœur. Elle en rougissait même, tellement cela lui allait droit au cœur. Ne remarquant aucunement l’effet de son compliment sur la vampire, le jeune Gregory se mit à parler sur la nuit, elle qui accompagnait si souvent les créatures de la nuit tels que ces deux vampires. Il lui confia aussi qu’il avait déjà vécu sur un bateau et que la mer lui manquait beaucoup. Il qualifia leur rencontre de belle, tout comme Rose la trouvait. Il lui fit encore des compliments, la comparant à un ange puis à une étoile. Rose appréciait ces mots à leur juste valeur. Etant donné que le jeune vampire venait de faire un monologue sur lui, elle décida dans faire un aussi, afin qu’il ne soit pas en reste.

« La nuit et les étoiles m’accompagnent depuis plus d’un siècle et je n’ai de cesse de les admirer. Mais cette nuit, j’ai enfin trouvé une personne qui me semble beaucoup plus intéressante qu’elles. Une personne qui a réussit à me détourner de l’incroyable spectacle des étoiles et aussi de ma guitare. Cette nuit j’ai fais la rencontre d’une personne que je ne pensais jamais revoir. Et je me sens vraiment chanceuse d’avoir put faire ta rencontre, même s’il m’a fallu attendre presqu’un siècle. Ma patience a fini par être récompensée au-delà des mes espérances… »

 A peine eut-elle achevé son discours qu’elle eut peur qu’il ne s’enfuît à jamais. Elle s’avait que si c’était le cas, elle n’arriverait pas à le retenir et qu’elle s’en voudrait toute sa vie, aussi éternelle soit-elle. Elle redoutait aussi le moment où, hélas, il lui faudrait retourner au château. Elle avait peur de ne jamais avoir le loisir de le revoir, alors qu’elle venait tout juste de réellement faire sa connaissance. Ou de se réveiller et de voir que tout cela n’était que le fruit de son imagination. Mais les vampires ne dorment pas, c’est bien connu. Ils ne font qu’affronter la triste réalité qui s’impose à eux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 148
● Avatar : Sebastian Stan
● Multi-compte(s) : Nothing
● Humeur : Qu'est ce que ça peut te faire ?
● Age du perso : Âgé de 466 ans dans le corps d'un jeune de 26 ans
● Ce que que tu es : Vampire
● Citation : « Il n'y a qu'un pas entre la folie et le génie, alors comment reconnaître le fou du savant ? C'est simple, enfermé les simplement, et le premier qui craque était le savant désormais devenu fou »

« Je me présente, Sylas Elliot Flamel, mais appelez moi simplement Gregory »
● Mon image du moment : Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Tumblr_m7yfsmdbwZ1rbwdm8o1_500


Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Vide
MessageSujet: Re: Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell   Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell EmptySam 10 Aoû - 20:32


    Charmante, séduisante, attendrissante, cette femme, cette rose était bien trop parfaite pour être réel... Est ce que son imagination lui jouait des tours ? Une question qui restait sans réponse, il était incapable de le savoir. Cela le rongeait, c'était il perdu dans sa folie ? Avait il franchit les frontières de la réalité et commencerait il a avoir des hallucinations ? Il l'ignorait... Mais ce parfum, pouvait il être faux ? Cette voix de cristal, étais-ce un mensonge ? Intérieurement, l'homme bouillonna, il devait avoir la certitude, la certitude que tout ceci était réel... Mais comment le savoir ? Réalisé ce qu'il désirait le plus en ce moment avec cette femme briserait l'illusion, non ? Il en était pas certains... La belle Rose se laissa aller au jeu que le vampire venait de mettre inconsciemment en place, celui de la pensée, pensée tout haut... Avouer ce qu'on avait sur le cœur, comme sil ils étaient de vieux amants. Le vampire frémit de tout son être, comme si le froid de la nuit le transperça, une sensation qu'il n'avait plus connu depuis longtemps, encore une sensation qu'il redécouvrait, il avait l'impression d'être un enfant à qui on apprenait la vie, ou du moins réapprenait. Lui, mort depuis si longtemps, cette flamme, la passion qui s'était éteint depuis si longtemps, il la sentait renaître en lui, le brûler de l'intérieur tandis que ça peau glacial était meurtri par le froid nocturne... Il se laissa alors allez à cette sensation si douce, se détendant soudainement, et une pensée lui traversa l'esprit, embrasse la, voilà ce qui lui traversait l'esprit, et il savait qu'il serait fixer, si elle n'était qu'illusion ou réalité. Certes, cela n'était pas digne d'un gentleman, mais cette obsession devenait trop forte, il devait savoir, et la retiendrait si il le faut, il ne voulait pas qu'elle parte, ou que non. Il voulait la prendre contre lui et la garder à jamais dans ses bras, égoïstement. Oui, sur le coup, il était égoïste, mais cela l'importait peu.

    Il se laissa aller alors à cette pensée, son regard dénué de toute raison plonger dans les magnifiques saphir qui illumina le regard de la belle. Sublime, doucement il s'approcha de la belle Rose, lentement sa main se leva pour lui caresser doucement la joue, son visage qui s'approcha de celui de la jeune femme, avait elle peur ? Lui avait peur... Il put une dernière fois humer le délicat parfum de la demoiselle avant de doucement déposer ses lèvres sur celles de la créature nocturne. Et cette sensation... Comment la décrire ? Il en était incapable, fermant les yeux pour mieux profiter de ce tendre moment, les secondes semblèrent êtres des heures, le temps se ralentit tout autour d'eux, pendant quelques secondes, le vampire fut transporter dans un autre monde, bien plus beau que celui-ci, il rouvrit les yeux, reprit doucement sa position de départ... Un retour à la réalité, réalisant ce qu'il venait de faire, il s'excusa sincèrement auprès de la belle:


    « Désolé... Je... Je ne voulais pas... Pardonne moi, je me suis laisser emporter... »

    Sur le coup, il avait peur... Pourtant, cette notion, il pensait l'avoir perdu. Mais ce soir, il apprit quelque chose qui allait changer sa vie... La peur, au final, il n'avait pas perdu cette notion, c'est juste qu'il avait déjà tout perdu. Le vampire commençait à comprendre, la vraie valeur d'un trésor... Et cela pouvait s'exprimer sous tant de forme... Un trésor n'était pas fait que d'or et de bijoux, ni de billet vert, et le plus grand des trésors était une chose unique surpassant tout, aucun fortune ne le valait, il avait compris... Le pirate qu'il était compris enfin, et c'était étrange, il n'aurait jamais put s'en douter, ça s'était certain, le plus grand des trésor il l'avait trouver, c'était sous ses yeux, c'était elle, cette femme aux yeux océanique et à la chevelure d'or. Cette ravissante femme qu'il... Aimait, oui, c'était le mot, de l'amour, qui aurait put croire qu'il tomberait ainsi amoureux d'une inconnue ? Le coup de foudre, ça on pouvait le dire, le vampire se trouvait complètement désarmé face à ça, il ne savait plus quoi faire. Il se contenta en douceur de prendre la main de la belle, son regard emplit de tendresse en son égard, il se perdit dans l'océan, une nouvelle promesse de liberté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 42
● Avatar : Taylor Swift
● Multi-compte(s) : -
● Humeur : Joyeuse
● Age du perso : 20 ans en apparence mais 112 ans en réalité
● Ce que que tu es : Vampire - Etudiante
● Citation : De quoi j'ai l'air ? Du magicien d'Oz ? Te faut-il un cerveau ? Te faut-il un cœur ? Tiens, prends les miens. Prends tout ce que j'ai...
● Mon image du moment : Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Taylorgif14


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Vide
MessageSujet: Re: Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell   Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell EmptyDim 11 Aoû - 14:22

Lorsque Rose avait décidé, il y a maintenant quelque temps, de venir se reposer sous le ciel étoilé dans ce parc, elle n’aurait jamais deviné qu’elle allait rencontrer celui qui l’avait sauvé, presqu’un siècle plus tôt. L’aurait-elle sut qu’elle serait venue bien plus tôt, impatiente de voir à quoi il ressemblait. Maintenant qu’elle était installée à ses côtés, le temps lui semblait passer si vite. Elle avait l’impression que cela faisait juste quelques minutes qu’elle l’avait vu l’examiner et que quelques secondes qu’elle s’était assise sur ce banc en bois, aux côtés du vampire qui l’avait sauvé d’une unité allemande. Cet homme dont elle aurait aimé connaître tous les détails de sa vie, certaine qu’elle avait été bien plus remplie que celle de Rose. Même en ayant voyagé pendant presqu’un siècle, elle ne pouvait avoir vu tout ce qu’il avait vu, vivre tout ce qu’il avait vécu…

 Elle le contemplait toujours quand il plongea ses yeux dans les siens. Elle y voyait le reflet de ses prunelles qui s’agrandissait au fur et à mesure qu’il approchait son visage du sien. Sa main, douce comme du satin et légère comme l’air, vînt caresser sa joue, tout doucement, comme s’il avait peur qu’elle s’évanouisse dans la nature. Elle comprit ce qu’il allait faire au moment même où se rapprocha d’elle. Peut-être aurait-elle dut s’écarter, se détacher de lui et garder ses distances. Mais elle en était incapable, car s’était ce qu’elle voulait. Elle plaça délicatement sa main sur la joue du vampire, l’attirant légèrement à elle. Comme dans un rêve, il déposa ses lèves sur celles de Rose. Durant leur baiser, le temps fut comme suspendu. Tout ce qui les reliait à la vie extérieure s’effaça. Aucun bruit, mouvement ou odeur ne parvenait à détruire leur bulle. Mais toute chose a une fin et le vampire s’éloigna d’elle. Cette dernière pouvait facilement lire dans ses prunelles la sincérité des excuses qu’il lui présenta pour l’avoir embrassé.

 Rose ne savait que dire ou faire. Devait-elle écouter son instinct, qui lui disait de laisser tomber cet homme et de rentrer bien gentiment au château, ou écouter son cœur, qui lui disait de rester aux côtés du vampire ? Elle choisit alors d’écouter son cœur, quelque en soient les conséquences. Gregory lui prit alors la main et la regarda tendrement. Oui, elle allait rester ici, à ses côtés. Et elle allait rompre le silence, qui devenait pesant, qui s’était installé.

« Je t’avoue que c’est un peu soudain, on vient à peine de se rencontrer, même si j’ai l’impression de te connaître depuis longtemps. Et tu es pardonné », ajouta-t-elle en lui souriant.

 Elle serra doucement les doigts du vampire, pour qu’il comprenne qu’elle acceptait ses excuses. L’idée même de lui faire du mal, de quelque manière que ce soit, la répugnait au plus haut point. Elle détestait faire souffrir les gens, même ceux qu’elle n’aimait pas. Personne ne mérite de souffrir. Personne. Jetant un coup d’œil à Gregory, elle pensa qu’il serait bien qu’elle lui change les idées. De quoi pouvait-elle bien lui parler ? Regardant les étoiles, elle y chercha une idée de sujet de conversation. Ne lui avait-il pas confié être déjà allé en mer ? Voilà qui allait assouvir sa curiosité envers son sauveur…

« Tu m’as dit que la mer te manquait, tu as vécu longtemps en mer ? J’ai toujours rêvé de voguer sur l’océan à la recherche d’un trésor… », lui confia-t-elle.

 C’était un rêve assez enfantin, elle l’avouait volontiers. Elle pensait à cette liberté, seule sur la mer. Aller là où elle voulait aller, découvrir de nouvelles choses, voilà ce qui l’avait poussé à voyager. Elle n’avait pas encore vu tout ce qu’elle voulait voir et comptait bien repartir visiter le monde lorsqu’elle sortirait de l’école. Après tout, elle avait l’éternité devant elle. Mais à cet instant précis, elle ne voulait qu’une seule chose : en apprendre le plus possible sur son vampire sauveur, Gregory.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 148
● Avatar : Sebastian Stan
● Multi-compte(s) : Nothing
● Humeur : Qu'est ce que ça peut te faire ?
● Age du perso : Âgé de 466 ans dans le corps d'un jeune de 26 ans
● Ce que que tu es : Vampire
● Citation : « Il n'y a qu'un pas entre la folie et le génie, alors comment reconnaître le fou du savant ? C'est simple, enfermé les simplement, et le premier qui craque était le savant désormais devenu fou »

« Je me présente, Sylas Elliot Flamel, mais appelez moi simplement Gregory »
● Mon image du moment : Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Tumblr_m7yfsmdbwZ1rbwdm8o1_500


Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Vide
MessageSujet: Re: Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell   Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell EmptyLun 19 Aoû - 14:03


    Elle n'avait pas fuit... Une chose bien étrange, malgré que cela rassura le vampire au fond, il sourit délicatement alors qu'elle accepta ses excuses. Qu'est ce qui se passait ? Notre cher ami Gregory avait du mal à se reconnaître, face à cette belle jeune femme, une congénère en plus... Normalement, il devrait la pousser à boire du sang humain, et pourtant, la douceur de la belle Rose ne l'inspirait pas à un tel acte, au contraire, il était doux et tendre, il n'avait plus été ainsi depuis si longtemps... Comme si l'humain en lui se réveillait d'un long sommeil, une autre facette de sa personnalité se dévoila à lui et à sa partenaire aussi, elle qui ne connaissait pourtant pas encore sa part d'ombre. Il resta silencieux un moment, perdu dans ses pensées, que dire ? Que faire ? Il l'ignorait... Il avait soudainement perdu tout ses repères, si c'était cela le coup de foudre, en toute franchise, le vampire venait de perdre toute crédibilité, frapper par la foudre de l'amour, il était désarmé, soupirant intérieurement face à son incapacité de reprendre ses moyens face à elle. Il avait honte intérieurement, honte de son état, de ce qu'il avait fait, mais il était aussi apaisé, une chose qui n'était plus arriver depuis longtemps sans goûter a l'ardent breuvage de la nuit, sans avoir apporter une nouvelle âme dans les bras de la grande faucheuse, il se sentait apaisé... C'était étrange. Perdu dans ses pensées, le silence qui s'installa était reposant, appuyant son dos sur le dossier du banc, et levant la tête vers les étoiles, il se perdit dans la voûte céleste.

    Seule la question de la belle le sorti de ses pensées, combien de temps avait il passer en mer ? Une bonne question, il se releva doucement, réfléchissant... Combien de temps ? Il ne le savait plus, se caressant le menton, perdu dans son calcul. Bon, cela semblait désespérer, il soupira avant de reprendre sa position initial et de regarder tendrement la belle Rose. Sur un ton des plus doux et tendre, il répondit :


    « En toute franchise, je ne sais plus, presque deux siècles il me semble... Enfaîte, j'ai vécut toute ma vie humaine sous le nom de Sylas, j'étais marin dans les caraïbes, et vers la fin de ma vie, flibustier. Et ensuite, jusqu'à la fin de l'ère pirate, sous le nom de Gregory, j'ai naviguer sur de nombreux vaisseaux à travers les caraïbes et même vers l'Europe. J'ai découvert de nombreux trésor, tous cacher sur une île au milieu du Pacifique. Dommage que la carte est vraiment en bien trop piteuse état pour être encore déchiffrer... »

    Il sourit légèrement à la belle, si elle savait à quel point la vie en mer était difficile, il se disait qu'elle ne rêverait pas de beau navire, une vue bien trop idéale de la mer. Même si au fond, il aimait ça, cette difficulté, ce manque de pitié de la part de cette mer presque infinie. Elle emportait les marins dans l'au delà comme elle le voulait, et seul les plus braves lui survivait, une chose qu'aimait Gregory... Oui, il fallait être vaillant et brave pour survivre à la mer, et qu'elle ne nous emporte pas dans ses abîmes, il fallait se montrer autant sans pitié qu'elle, il fallait la dompter, défier au quotidien la mort et lui montrer notre valeur. Toujours en souriant doucement, le vampire continua sur le même ton :

    « Tu sais, la mer n'est pas facile tu sais, elle est sans pitié bien souvent. Mais c'est vrai que le jeu en vaux la chandelle bien souvent. »

    Il sourit légèrement, saisissant en douceur la main de la belle Rose, lui caressant doucement le poignet, son regard sombre plonger dans les yeux azur de la belle. Il resta silencieux, souriant, attendant une réponse de sa bien aimée. Finalement, il lui aura fallu plus de 400ans pour connaître le bonheur, et aujourd'hui, enfin il le connaissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 42
● Avatar : Taylor Swift
● Multi-compte(s) : -
● Humeur : Joyeuse
● Age du perso : 20 ans en apparence mais 112 ans en réalité
● Ce que que tu es : Vampire - Etudiante
● Citation : De quoi j'ai l'air ? Du magicien d'Oz ? Te faut-il un cerveau ? Te faut-il un cœur ? Tiens, prends les miens. Prends tout ce que j'ai...
● Mon image du moment : Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Taylorgif14


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Vide
MessageSujet: Re: Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell   Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell EmptyJeu 22 Aoû - 18:57

La nuit était calme alors que les deux jeunes vampires apprenaient petit à petit à se connaître. Seules les faibles brises du vent tentaient de briser le silence en agitant les feuilles des nombreux arbres du parc. Le ciel était dégagé de tout nuage et offrait ainsi un magnifique spectacle aux créatures de la nuit qui l’admiraient. La lune presque pleine éclairait doucement leur visage, les teintant d’une lueur argentée, tandis que les étoiles semblaient être à porté de leurs mains. L’herbe et les fleurs se balançaient paresseusement au rythme d’une brise qui faisait voleter les cheveux détachés de Rose, répandant autour d’elle son parfum floral, lequel était principalement constitué de roses. Rose tourna la tête vers l’homme qui était assit à ses côtés, Gregory Flamel. Elle le regarda longuement admirer les étoiles. Il était comme dans ses souvenirs, aussi bref soient-ils. Elle se souvenait parfaitement de son regard. Elle y avait tant pensé avant cette nuit, s’obligeant à ne pas l’oublier. Car il était celui qui lui avait permit de vivre, si l’on peut dire. Il l’avait sauvé d’une unité allemande qui lui voulait du mal. S’il ne l’avait pas fait, elle ne serait jamais devenue la vampire qu’elle était. Grâce à lui, elle vivait.

 La regardant tendrement, il lui répondit qu’il devait avoir vécu environs deux-cents ans en mer, soit toute sa vie d’humain et une partie de sa vie de vampire. Apparemment, il avait trouvé de nombreux trésors durant sa vie en mer. A ses intonations, la jeune Rose comprit que la vie en mer lui manquait beaucoup. Notamment la difficulté de rester en vie à bords d’un navire. Brisant ses illusions, il lui avoua qu’il était dur de vivre en mer. Cependant, à le voir, on pouvait penser le contraire. Il ne portait aucune séquelle visible de cette dureté de vie. Il lui confia aussi que le jeu en valait bien souvent la chandelle. Ainsi, qu’importait le temps ou la distance qu’il parcourrait en mer, le trésor valait ces sacrifices. Rose n’osait imaginer quelle sorte de trésor cela pouvait être. De l’argent ? Beaucoup alors, afin que cela vaille le déplacement. Surement des pièces d’or, comme dans les films qu’elle avait put voir au cours de sa vie…

« J’imagine que tu devais être très heureux lorsque tu trouvais un trésor… Et après, lorsque l’ère pirate s’est éteinte, qu’as-tu fais ? Tu as continué à voyager ? »

 La jeune Rose espérait ne pas paraître trop indiscrète dans ses questions. Elle ne voulait pas qu’il pense qu’elle se mêlait de ce qui ne la regardait pas et qu’il la fuit. Elle voulait juste en apprendre plus sur cet homme envers qui elle se sentait redevable. La plupart des gens aimait lui raconter leur vie, aussi futile soit-elle. Et elle aimait les écouter, les réconforter. Elle leur montrait qu’il fallait arrêter de se lamenter et prendre la vie du bon côté. Surtout lorsque leur vie pouvait durer toute l’éternité, où il n’y avait pas de place pour les regrets. C’est avec cette philosophie qu’elle avait toujours vécue et cela lui réussissait plutôt bien, à en croire la joie qui l’habitait continuellement.

 Voulant montrer au vampire qui l’avait sauvé qu’elle n’était pas en colère contre lui pour le baiser, elle se cala contre le dossier du banc et posa doucement sa tête sur son épaule, regardant avec lui les étoiles dans le ciel. Son parfum se mêla à celui de Gregory pour former un sentiment de bien-être chez la jeune Rose. Bien qu’elle n’en eut besoin, elle poussa un léger soupir de bonheur. Elle avait l’impression que la nuit ne pourrait jamais se terminer, qu’elle pourrait rester assise ici pour toujours, aux côtés de celui qui l’avait sauvé, un siècle plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé




Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Vide
MessageSujet: Re: Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell   Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Comment me vois tu ? ~ feat. Rose M. Powell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» comment entretenir l'albatre
» Et toi, t'as fait comment? (PV)
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Comment ça, apprend-moi à me battre ?! [PV Raph]
» comment appelle-t-on ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ϟ Le Coin des Loisirs :: [ Les Parcs ]-