AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion
Bienvenue à Black Moon Calling ! N'hésitez-pas à nous rejoindre Wink
LES INSCRIPTIONS HUMAINES SONT A PRIVILEGIER, ON VOUS FERA PLEIN DE CALINS!
Nous demandons aux joueurs un minimum de quinze lignes dans leurs RP.
Si un scénario vous plait mais que vous n'aimez pas l'avatar ou autre, venez directement poster dans le topic pour négocier !

Partagez | .
 

 Une perte de contrôle conséquente (Cloud)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

● Messages : 215
● Avatar : Meghan Ory
● Multi-compte(s) : non
● Humeur : Bonne
● Age du perso : 20 ans
● Ce que que tu es : Sorcière
● Citation : ...
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Une perte de contrôle conséquente (Cloud)   Jeu 22 Aoû - 20:00

c

Cela faisait une semaine et demie que je ne l'avais pas revu, ce loup de la forêt tellement mystérieux et je dois bien avouer qu'il avait eu raison ce soir-là, il avait laissé une marque sur moi et je n'arrêtais pas de penser à lui et surtout à ces paroles, allonger dans mon lit je ne savais pas du tout quoi faire , plusieurs fois je m'étais dit que je devrais le croire, mais il y a un récent événement qui a laissé de belles séquelles dans ma mémoire. Un soir alors que je courais j'ai vu ce vampire, cette montre avec sur sang encore tout frais au coin de ces lèvres et surtout ce corps inerte à mes pieds, ce loup avait raison il y a des images qu'on n'arrive pas à oublier et celle-ci était ancrée dans ma mémoire et pourtant ce n'était pas moi avait tué ce pauvre humain qui c'était retrouver sur la route de ce monstre, car oui c'était un monstre et surtout il ne semblait avoir aucun remords d'avoir tué un humain innocent, cela avait même l'air de l'amuser. Je me souviens de m'être senti tellement mal et incontrôlable, mais à l'inverse du loup, je ne l'ai pas attaqué tout de suite, il m'a fallu beaucoup plus de temps pour retrouver ces esprits et quand je me regarde dans le miroir j'ai l'impression qu'il va encore surgir derrière moi comme il l'a si bien fait ce soir-là et je sens encore ces crocs se rapprocher de ma gorge et me faire une égratignure, pas grand-chose mais j'ai l'impression de le sentir. À l'inverse du loup il était tellement froid et il avait réussi à me glacer le sang. Et cette rencontre ne datait que d'avant-hier, il me connaissait et ça me faisait peur, comment c'était possible. J'essayais de m'endormir ce qui n'était pas facile je n'arrêtais pas de faire des cauchemars. Et cette nuit c'était la même chose et pourtant je m'étais couché tôt exprès mais rien à faire, je me réveillais encore une fois en sursaut, je revoyais ce vampire m'attaquer et me tuer cette fois. Je finissais par me lever, enfiler un pantalon et un pull à capuche et je commençais à me balader un peu, marcher allait surement me faire du bien.


Je parcourais donc l'école surtout l'extérieur, j'aimais sentir le vent sur ma peau, je m'arrêtais pour respirer l'air frais et essayer de me reposer un peu jusqu'à ce que j'entendisse du bruit, j'allais tout de suite me mettre derrière un mur et là je pouvais entendre un groupe d'étudiants parler d'une battu à la prochaine pleine nuit pour tuer ce loup-garou à patte blanche. Mon coeur s'arrêtait tout de suite, je reconnaissais cette description puisque j'avais déjà vu ce loup et je n'en avais pas vu 50. Je retenais mon souffle pour qu'on ne me découvre pas et une fois qu'il était partis je restais quelques minutes contre le mur pour essayer de me remettre toutes ces informations. Il voulait tuer le loup que j'avais rencontre il y a plus d'une semaine, mais pourquoi faire ça, il ne faisait rien de mal, la preuve la dernière fois il m'a épargné, bon il m'a giflé et j'ai eu la marque un petit moment, mais je l'avais bien mérité. Ils ne le connaissaient pas, ils ne tuaient pas les bonnes personnes, comment tuer avant de connaitre. Je devais faire quelque chose pour les arrêter, mais quoi, je ne connaissais pas beaucoup de monde et j'étais la simple petite sorcière qui venait d'arriver et qui ne parlait à personne.


Je finissais par quitter le mur et je me dirigeais vers la forêt le plus vite possible, je devais le retrouver et le prévenir, il devait partir loin d'ici, je ne voulais pas qu'il meure. Il était quelqu'un de bien et quand on le connaissait bien on pouvait voir en lui qu'il souffrait, il avait un lourd passé tout comme moi et je voulais continuer de le connaitre même s'il avait un caractère assez compliqué, mais je m'en fichais, la dernière fois j'ai enfin ressenti de la tendresse chose qui était devenue tellement rare. Je courais donc le plus vite possible, c'était même devenu assez dur de reprendre mon souffle et c'est pour ça que je finissais par m'arrêter. Je devais reprendre mes esprits et me concentrer, écouter comme la dernière fois et repérer le moindre bruit, mais il faisait tellement noir. Je fermais tout de suite même les yeux pour me concentrer et au bout de quelques minutes j'entendais enfin du bruit, j'espérais que c'était lui et c'est pour ça que je me remettais en course vers cet endroit, je m'enfonçais encore plus dans la forêt, j'espérais le voir et surtout j'espérais qu'il allait être de bonne humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une perte de contrôle conséquente (Cloud)   Ven 23 Aoû - 10:26







Les temps devenaient dur pour Cloud, le piège se refermait sur lui. Il était dans l'impasse, il avait abandonné l'idée de trouver une solution, pourtant il aurait pu en cherchant bien, il aurait pu éviter la fin. Bien sur, il pourrait fuir tout simplement, être un lâche pour sauver sa fourrure qui finirait devant la cheminée de l'un de ses maudits sorciers. Mais voila, la visite de Juno Solas lui avait fait mal au coeur (du moins pour ce qu'il en restait), elle avait juré sa mort. Comme s'ils n'avaient jamais été amis, il pensait à toutes ses soirées où elle s'était plainte de son frère chéri, juste pour vider son sac. Il l'avait écouté parce que cela lui faisait du bien, il ne l'avait pas jugé. Et elle, elle voulait le tuer sans chercher à voir plus loin que le bout de son nez. Il était un monstre, elle voulait le tuer. Ses mots résonnaient dans sa tête au point de le rendre fou, il avait lutté contre son loup qui avait voulu l'égorger sur place. La frustration du loup rendait Cloud particulièrement instable et dangereux. Il était un loup torturé auquel on se plaisait à lui jeter des pierres pour le rendre fou, la provocation n'était pas la meilleure option. Ils poussaient Cloud dans sa colère et sa peine. Il avait fait des choses horribles, mais s'il n'avait pas été traqué de la sorte, il n'aurait jamais connu cette sensation de pulsion colérique.

Il avait fermé son garage aussi sec, la colère le rongeait. Courant dans la forêt à perdre haleine, il fuyait la lisère de craint de tomber sur des curieux ou des promeneurs. Il s'enfonçait un peu plus chaque minute, il courrait tellement vite que l'on pouvait à peine le voir passer, la légèreté et l'agilité animal. Puis il avait fini par tomber à genoux poussant un hurlement de colère, son regard injecté de couleur ambre venait noyer son ciel azuré de ses prunelles. Retirant à la hâte sa chemise ; le monstre venait. Cette fois con cri fut douleur profonde et intense. Se courbant en avant, il sentait ses os s'élargir et ses cotes s'ouvrir « Nooon ! » Hurlait-il emplit de détresse, dieu seul savait les horreurs que son loup en colère sous menace de mort pouvait bien faire. Il était terrifié et douloureux. Il essayait de lutter contre cette transformation ce qui la rendait longue et beaucoup plus douloureuse. Son corps tremblait tout entier alors que de ses lèvres sortait un second cri de mal être intense. Sa peau se couvrait d'un duvet brun avant de former des poils, les os de sa face se modifier et lui donner un visage allongé d'animal. Dans un ultime hurlement de douleur il achevait sa transformation.

Sa détresse avait dirigé les pas de la sorcière, elle aurait du fuir... L'animal imposant restait immobile ; de grand yeux jaunes ; un long museau, des crocs acérés et cette fameuse patte blanche... La bête se relevait lentement, contrairement à Cloud qui dépassait difficilement les soixante dix kilos ; son loup pesait facilement 45 kilos, ce qui était en soit énorme pour un loup ; sans compter sa taille d'envions un mètre soixante de long sans compter cette queue ébouriffé de trente centimètres. Cloud était une masse de muscle et de haine. Elle était là à droite, l'observant. Elle était tétanisée. Pauvre petite, elle aurait été aux premières loges pour les deux spectacles, mais l'un était bien plus dangereux que l'autre. L'animal se tournait lentement vers elle, attiré par ses phéromones de la peur. Le loup dominant aimait cette peur et le poussait à conduire un comportement de domination pour la soumettre. Du moins, c'était ce qui se faisait en principe avec les autres loups ; mais la jeune femme était une sorcière. Il pouvait ressentir sa magie comme sa peur, attisant la haine du loup. Montrant les crocs à la jeune femme, il bondissait en sa direction avec l'unique intention de lui arracher la tête, les hostilités étaient ouvertes et si elle ne réagissait pas elle finirait dans l'estomac du loup qui avait voulu l'aider à ne pas finir comme lui... Il était le monstre dont tout le monde parlait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 215
● Avatar : Meghan Ory
● Multi-compte(s) : non
● Humeur : Bonne
● Age du perso : 20 ans
● Ce que que tu es : Sorcière
● Citation : ...
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une perte de contrôle conséquente (Cloud)   Ven 23 Aoû - 17:49


Comment vivre alors que je me remettais en question à chaque fois, je ne savais pas du tout quoi faire. Puis tellement de choses me prenaient la tête, faire cours en même temps que d'autres loups-garous , je trouvais ça tellement déstabilisant, comment j'allais pouvoir faire pour ne pas m'en prendre à eux. Et pourtant quand j'ai rencontré ce loup il y a plusieurs jours, je m'étais bien rendu compte que tout le monde n'était des monstres, lui il était gentil et il avait un coeur je m'en étais bien rendu compte. Et c'est pour ça que je faisais tout pour ne pas m'énerver contre c'est étudiant, s'ils étaient là c'est qu'il y avait une raison, ils voulaient surement eux aussi apprendre à se contrôler tout comme moi et le plus important c'est qu'ils n'y étaient pour rien dans la mort de mes parents, et donc je n'avais aucune raison pour m'en prendre à eux. Mais ce n'était pas facile de tourner la page comme il me l'avait dit, de vivre et d'aller de l'avant avec toute cette tristesse.

Mais bon ce soir je n'avais plus envie de penser à tout ça, je n'arrivais même plus à dormir, je n'en pouvais plus d'être tout le temps sur les nerfs comme ça. Et prendre l'air me faisais du bien comme à chaque fois. De toute façon quand je ne vais pas bien on peut me trouver qu'à l'extérieur et le plus souvent en pleine forêt, mais depuis cette dernière rencontre je faisais attention, je n'avais pas envie de tomber sur un autre loup qui lui s'en prendrait à moi. Et donc autant me balader un peu, cela allait surement me fatiguer, mais à la place j'en apprenais plus sur ce que les étudiants voulaient faire, s'en prendre à un loup, mais comment c'était possible, qu'est-ce que c'était cette histoire. Mais je ne pouvais pas aller leur demander directement, ils ne me répondraient pas je le savais bien. Je n'avais pas le temps pour en savoir plus, je devais prévenir le loup que je connaissais, je ne voulais pas qu'il meure, ils n'avaient pas le droit de lui faire ça, il était un bon loup. Du moins du peu ce que je connaissais chez lui, je savais qu'il avait un coeur et je devais le retrouver pour lui dire de se méfier.

Je commençais donc à courir le plus vite possible, mais où est-ce qu'il était ? Je ne savais pas du tout où aller. Et au bout d'un moment j'entendais un cri de loup ce qui me glaçait le sang et je sentais en moi que c'était lui. Je courais encore plus vite et en arrivant devant cette scène je m'arrêtais d'un coup en dérapant tellement que j'allais vite. Non c'était impossible, il était là devant moi mais pas en humain, en loup beaucoup plus imposant ce qui me coupais le souffle. Il était énorme comme loup et effrayant mais je n'arrivais pas à fuir, il se tournait vers moi et je tremblais de partout. Je ne savais pas du tout quoi faire. Et là dans son regard je pouvais me rendre compte qu'il me voulait du mal, je reculais d'un pas en faisant attention à ces gestes.

-C'est moi, ne m'attaque pas? Tu te souviens de moi, je te veux aucun mal...

Mais à l'inverse il bondissait vers moi et tout de suite je me mettais à courir le plus vite possible, mais j'étais épuisé et je ne faisais pas attention à ce que je faisais et encore moins à où je mettais les pieds et d'un coup je glissais, je dévalisais une pente et une fois en bas je me cognais en bas ce qui me faisait faire un cri de peur et de douleur. Je passais ma main sur mon front qui saignait. Je me retournais tout de suite en cherchant le loup, je savais qu'il n'allait pas me laisser partir comme ça et j'allais devoir me défendre ce que je ne souhaitais pas. Je ne voulais pas lui faire de mal, il n'était pas lui-même. Je me relevais en continuant de le chercher, je ne savais même pas où j'étais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une perte de contrôle conséquente (Cloud)   Sam 24 Aoû - 17:32







Toujours là où il ne fallait pas, à croire qu'elle le faisait exprès. Mais la situation était dangereuse et la douleur de Cloud bien trop grande pour qu'il puisse se calmer. La haine se déversait à flot dans ses veines ; pulsion intense qui le poussait à tout détruire sur son passage. Il n'était plus un homme, il était une bête. Et quand elle se mit à lui parler, il n'avait pas réagit. Bondissant en sa direction, elle se mit à fuir. Très bonne option puisqu'il ne semblait pas pouvoir être raisonné davantage. Il se sentait bien trop en colère. Elle tombait dans la pente et le loup observait sa chute magistrale d'en haut. Montrant les crocs encore une fois avant de faire volte face à la recherche d'une descente moins dangereuse. Sa peur l'attirait, mais Cloud reconnaissait son odeur et au fond de lui quelque part, il ne voulait pas lui faire de mal. Il avait voulu apaiser son âme, mais il savait que ce serait dur surtout qu'il n'était pas lui-même en paix avec lui-même, mais c'était trop tard n'est-ce pas ? Il allait mourir dans sa torpeur, incompris de tous et cela pour l'éternité. Alors qu'à Manchester il serait à jamais ce héros qui avait évité la guerre au sein de la meute, il laisserait sa fourrure dans un pays où on le considérait comme un monstre. Il l'avait choisi n'est-ce pas ? Il était résigné, sa vie n'avait plus aucun sens ; il détestait ce qu'il avait dû faire pour être ce héros, il aurait juste voulu que rien n'arrive jamais.

Trouvant une descente moins escarpée ; il avait joui d'un cri de douleur de la jeune femme, a quel point était-elle blessée ? Cloud courrait en sa direction pour l'achever, ralentissant après avoir senti son positionnement immobile. Marchant avec légèreté et sans bruit grâce à ses coussinets. L'observant quelques instants de ses grands yeux avant de bondir juste devant elle surgissant des ténèbres l'immense bête se dressait face à elle avec cet air menaçant. Doucement, il faisait glisser sa patte blanche sur la terre, les griffes apparentes. Pourquoi ne lui sautait-il pas dessus ? Cloud priait pour s'en aller... *Non... Pas ça... Pas encore... Plus de regret... J'ai tellement mal.... Ne fais pas ça... Pas elle.* Mais voila, le fossé entre Cloud et sa moitié animale était trop grand et il avait fini par s'approcher d'elle, un bond sur elle, la faisant tomber à la renverse sous son poids ; il appuyait sur sa gorge avec sa patte blanche bloquant ainsi sa respiration. Le regard féroce, il montrait une fois de plus les crocs avant de menacer de la mordre au visage pour la défigurer à jamais. Mais il est propulsé dans l'air, du moins, il retombait lourdement sur le dos sans que ses pattes arrières ne se détachent du sol. Il ne s'y était pas préparé et malgré tout elle était assez puissante comme sorcière.

Se relevant après avoir roulé sur le sol, il faisait face à la jeune femme avant de lui rentrer dedans sauvagement pour la plaquer contre ce même arbre. En colère contre cette fille, il s'apprêtait à lui administrer un coup de patte qu'elle n'oublierait jamais mais elle se mit à escalader l'arbre. Grattant le tronc de ses griffes avec rage, il se mit à aboyer de colère, l'air de lui ordonner de descendre. Qu'il était loin le temps où il se roulait dans l'herbe avec bonheur, qu'il remontait la rivière en courant ou qu'il se grattait le dos contre un buisson épineux. Oui, tous ces gestes de la tendresse des animaux se mourraient parce qu'il était bien trop en conflit avec lui même. La rage dans le coeur, il rodait toujours d'elle sans jamais s'éloigner vraiment. Il allait lui faire vivre un enfer, mais au fond de lui il souffrait tellement de ce qu'il était en train de faire, il avait honte... Pourvu qu'elle le pardonne... Il devait retrouver la raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 215
● Avatar : Meghan Ory
● Multi-compte(s) : non
● Humeur : Bonne
● Age du perso : 20 ans
● Ce que que tu es : Sorcière
● Citation : ...
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une perte de contrôle conséquente (Cloud)   Sam 24 Aoû - 22:20



Je commençais sérieusement à me poser des questions sur le pourquoi qu'à chaque fois que je tombais sur lui c'était au mauvais moment. Et pour cette fois il ne me fallait pas longtemps pour comprendre que c'était très dangereux, mais je restais toujours choquer par ce que je voyais. Je n'étais pas habitué à voir ce genre de chose et surtout la différence entre l'humain et le loup était tellement impressionnante. Mais je n'avais pas envie de l'attaquer et c'est pour ça que j'essayais de lui et au lieu de se calmer c'était tout le contraire il bondissait tout de suite vers moi et je me mettais à courir sans faire attention à où j'allais ce qui était une très mauvaise idée, je sentais mon coeur battre de plus en plus vite et d'un coup je tombais le long d'une pente, je roulais sur moi avant de me retrouver face contre terre dans un cri de peur et de douleur. Je mettais quelques secondes à me relever, je ne devais surtout pas rester là. Je levais la tête et je voyais bien le loup me montrer encore plus les crocs. Je me relevais donc et je pouvais voir que j'étais égratigner au genou, les mains, je n'y avais pas été par quatre chemins de ce côté-là et alors que je regardais mon état je ne me rendais pas compte que le loup n'était plus là.

Je finissais par me mettre sur mes gardes, grave erreur de m'étendre sur mes blessures et non sur ce loup qui voulait ma mort, je voyais bien qu'il ne voulait pas me faire une simple petite léchouille. Et alors que je faisais tout pour essayer de repérer sa trace, rien à faire je n'entendais rien ce qui me faisais encore plus stresser, je sentais son regard sur moi. Et d'un coup il surgissait devant moi et je n'arrivais pas à retenir le cri de peur, je reculais d'un pas en le regardant.

-Je ne te veux aucun mal, s'il te plaît c'est moi...

J'espérais encore que l'humain en lui me reconnaisse et qu'il reprenne forme. Et d'un coup il sautait sur moi et je me retrouvais à allonger sur le sol, il était lourd et la chute m'avait coupé la respiration. Je sentais bien sa patte sur ma gorge ce qui ne m'aidait pas du tout à reprendre ma respiration. Je regardais ces yeux et je ne voyais aucune tendresse rien, c'était trop pour moi je finissais par me défendre pour l'envoyer aussi loin que possible. Je me redressais tout de suite en le regardait.

-Pardon... Je suis désolé... Mais tu ne me laisses pas le choix.

Même sous la menace du loup je me sentais coupable de le blesser car je savais qu'au fond de lui il ne me voulait aucun mal. Je pensais que ça allait le calmer, mais rien à faire il revenait sur ces pattes pour me faire face et me foncer dedans, il ne me laissait même pas le temps de me défendre encore une fois. Le choc contre l'arbre me coupait encore une fois la respiration et je sentais le poids du loup et celui de l'arbre me faire encore plus mal aux côtes. Je regardais ce qu'il allait faire, je devais trouver un moyen de m'en sortir, je sais que l'homme en lui ne supporterait pas de se réveiller face à mon corps et d'un coup je sautais pour escalader l'arbre, j'avais mal aux côtes mais pas grave, je devais sauver ma vie. J'atteignais enfin une branche, je savais que je ne risquais plus rien. Je reprenais ma respiration en fermant les yeux jusqu'à entendre son hurlement de colère. Je me retournais pour le regarder avec un regard noir et je me mettais à lui crier dessus.

-Non mais tu vas te taire oui. Si tu crois que je vais descendre tu rêves.

Je me posais contre l'arbre en respirant et en faisant tout pour me calmer, j'avoue j'avais eu très peur et surtout j'avais failli mourir mais j'étais encore en vie. J'étais en colère contre lui, enfin pas contre l'humain mais contre le loup. Et je me demandais comment l'humain ne pouvait pas contrôler son loup. Je laissais ma tête aller contre le tronc pour me reposer un peu mais c'était impossible, je sentais ces pas sous moi et parfois ces hurlements. Le vent soufflait de plus en plus ce qui me faisait trembler de partout, j'avais froid et je me demandais combien de temps j'allais rester ici, la dernière fois il était revenu lui-même en début de mâtiner, mais je n'allais pas rester planter des heures et des heures dans cet arbre. Je baissais le regard vers le loup et je me mettais à lui dire.

-Je te jure que quand tu vas revenir humain tu vas manger...

J'étais vraiment en colère par ce qu'il venait de se passer, j'étais venu ici pour le défendre et voilà comment on me remerciait. Donc oui j'étais en colère, mais c'était sur le coup et je ressentais la haine du loup c'était tellement étrange et je n'aimais pas ça. Ces yeux tellement noirs, je n'arrivais pas à le reconnaitre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une perte de contrôle conséquente (Cloud)   Dim 25 Aoû - 16:58







Cloud entendait ses mots, mais la colère le rongeait. C'était si difficile de retrouver son calme une fois que l'on avait cédé lamentablement à la colère. Inject2 dans ses veines, cela lui faisait bien plus de mal que l'on voulait bien le penser. L'homme quelque part aurait voulu que rien ne soit ainsi et que tout ait beaucoup plus de sens. Mais ce n'était pas le cas et ne le serait certainement jamais. Alors la rage animale prenait sa place dans son coeur, faisant de lui le monstre qui en terrifiait plus d'un. Il devait apprendre à faire la paix avec lui même, mais c'était trop dur à ses yeux. Il n'arrivait pas à supporter tout ce qu'il avait fait, alors qu'il s'était résigné à la mort, la bête jurait de se battre jusqu'à son dernier souffle. Elle était perchée dans son arbre comme un oiseau rieur, il arrachait l'écorce de l'arbre sans cesser d'aboyer la jeune femme au risque d'avertir les autres de sa présence. Il finissait par abandonner, du moins c'était ce qu'il semblait. S'éloignant quelque peu sans perdre sa trace, il revenait une paire de minutes plus tard, mais elle était restée perché. Aboyant d'impatience, il venait frapper dans l'arbre avec son corps puissant, le secouant quelque peu dans l'espoir de la voir tomber comme un fruit mûr. Mais elle restait bien cramponné malgré la fatigue, peut-être l'aurait-il à l'usure. Mais il n'en aurait jamais la patience. Et quelque part Cloud, rongé par l'inquiétude de faire du mal à cette fille qu'il avait voulu convaincre que les loups n'étaient pas tous des monstres... Mais il l'était, et même s'il avait aimé lire dans les yeux de la sorcière qu'il n'en était pas un ; la vérité était là... Sa haine envers la magie l'animait ; il voulait se venger d'eux plus que jamais...

Les minutes passaient et la proie était impossible à atteindre, il était bien trop gros pour monter aux arbres, c'était agaçant cette incapacité à obtenir ce qu'il voulait : sa mort. Alors il continuait à secouer l'arbre, jusqu'à ce qu'il entende un cri satisfaisant : elle venait de tomber. Jouissance suprême. Il se précipitait au dessus d'elle, la fixant de ses grands yeux luisant de cruauté. Non... Il ne pouvait pas faire ça... Pas à elle... Respire... Lentement... Ecoute son coeur qui bat... Souviens-toi... Le monde est tellement injuste, est-ce que tu veux leur donner raison ? Est-ce que tu veux être l'auteur d'une nouvelle injustice ? Est-ce que tu veux vraiment faire ça ? Est-ce que tu veux tuer le peu qu'il reste en moi ? En nous... Tous les deux, ensemble... Nous pouvons les affronter dans la mort, nous n'avons plus peur depuis bien longtemps... Ensemble.

Alors lentement sa respiration diminuait, la largeur de sa cage thoracique. Un miaulement de l'animal qui pleurait de douleur quand sa cage thoracique se refermait cruellement. Sa couleur qui blanchissait, un grognement douloureux, les os de sa face se mobilisaient à nouveau pour lui rendre un aspect plus humain, les doigts se formaient et ses yeux retrouvaient leur couleur azuré en dernier signe de sa transformation. Il était là ; nu, à quatre pattes au dessus d'elle. La sorcière le fixait avec des yeux écarquillés par la peur. Les bras tremblant, il était à deux doigts de s'écrouler sur elle, bonté divine qu'il faisait froid... Il songeait qu'elle allait lui en vouloir, c'était normal après tout : il avait manqué de la tuer à plusieurs reprise. Mais... Il ne l'avait pas fait. Comment était-il parvenu à cet exploit. C'était tellement... Déroutant... Dire qu'il avait du faire tout ce chemin pour arriver juste une fois à se contrôler. Il avait bien fallu du temps pour qu'il perde le controle, le chemin inverse sera tout aussi long, mais il allait mourir après ce premier progrès... « Je suis... Tellement désolé la belle inconnue égarée... Tellement... » lentement son corps venait tomber sur le coté de celui de la jeune femme, ses jambes posaient sur celles de la jeune femme ; épuisé par ce contrôle de l'animal qui lui avait demandé tellement d'énergie... Qu'est-ce qu'il avait froid, en plus il n'avait plus de vêtements car ils s'étaient déchirés sous la transformation, il y avait cependant sa chemise qu'il avait ôté avant. Mais il ne se souvenait plus... De toute façon, il se sentait bien trop fatigué pour marcher de toute façon... Son regard azuré fixait le ciel avant qu'il ne tourne le visage vers la jeune femme pour l'observer de ce regard tendre de biche qui implorait pardon sous prétexte qu'il était absolument irrésistible...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 215
● Avatar : Meghan Ory
● Multi-compte(s) : non
● Humeur : Bonne
● Age du perso : 20 ans
● Ce que que tu es : Sorcière
● Citation : ...
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une perte de contrôle conséquente (Cloud)   Dim 25 Aoû - 17:59


Heureusement que j'étais doué pour monter dans les arbres, c'était le meilleur moyen pour être tranquille, mais pour maintenant c'était pour me protéger. Ce loup continuait de me hurer dessus ce qui m'énervait de plus en plus. J'espérais vraiment qu'il allait me laisser tranquille mais non j'avais tort, il tournait autour de l'arbre. Je ne savais pas du tout quoi faire, je n'avais aucun moyen pour m'enfuir. J'allais devoir rester enfermer dans cet arbre sans aucun moyen pour m'échapper. J'allais donc devoir rester là et c'est pour ça que je cherchais une branche sur laquel j'allais pouvoir bien me tenir et me poser n peu car j'étais vraiment épuisé par cette course à pied. Je montais donc sur une branche un peu plus large pour m'asseoir tranquillement dessus alors que je continuais de regarder ce loup, il avait une telle rage, colère et de la haine, tellement dure à supporter dans une seule personne. Je comprenais mieux pourquoi l'humain c'était renfermer sur lui, quand il devenait loup il ne contrôlait plus rien. Et en le voyant s'éloigner je me redressais un peu, est ce dont j'allais pouvoir partir, mais il ne lui fallait qu'une minute pour revenir ce qui me faisait faire un grognement de colère. J'en avais marre et je me rendais compte que lui aussi il en avait marre. Il aboyait encore une fois sur moi, j'attrapais un morceau de branche pour la lui lancer dessus énervé.

-Tu vas arrêter oui. Si tu crois que je vais partir, tu peux toujours rêver.

Et d'un coup il venait frapper contre l'arbre ce qui me faisait faire un petit cri de surprise. Je me tenais encore plus à la branche. J'avais froid et je sentais presque plus mes doigts. Je m'accrochais bien en lui envoyant un regard encore plus noir. Il n'arrêtait pas de secouer l'arbre ce qui me faisait déraper et d'un coup je tombais, je faisais un cri de douleur alors que je retombais vraiment mal sur ma cheville. Je fermais les yeux en reprenant encore à respiration jusqu'à me retourner et d'un coup il était là sur moi. Je sentais mon coeur battre encore plus fort, je savais qu'il allait vouloir me tuer, me manger et je me demandais ce que ça faisait, est ce que j'allais arrêter de souffrir, j'irais rejoindre mes parents et mon oncle, la vie était comme ça, on ne choisissait pas ce qui nous arrivait, donc je ne cherchais même pas à me défendre, je n'avais plus de force pour utiliser mes pouvoirs. Je continuais de le regarder et d'un coup il changeait, comme la première fois. J'entendais son grognement et là ce n'était pas de la colère mais de la douleur et ça me faisait mal de le voir comme ça. Je ne bougeais plus et j ne me rendait même pas compte que j'avais arrêté de respirer pendant toute sa transformation. Et il était là nu au-dessus de moi, si quelqu'un nous voyait comme ça il se poserait des questions. Moi je ressentais encore la peur en moi et en entendant sa voix je reprenais mon souffle. Je ne savais plus quoi dire, il s'en voulait tellement et d'un coup il venait s'écrouler sur le côté, je tournais le visage vers lui en le regardant.

-Tu as de la chance que je t'apprécie... Sinon je t'en aurais fait baver.

Je me redressais pour m'asseoir et je faisais un petit cri de douleur, je passais ma main sur mes côtes avant de retirer mon pull, heureusement que je l'avais et je commençais à le couvrir avec, ce n'était pas grand-chose mais il était gelé et épuiser. Je voyais son regard qu'il posait sur le mien, il s'en voulait tellement. Sa transformation avait emporté avec lui toute ma colère. Je me rapprochais de lui doucement en le couvrant le plus possible.

-Je te pardonne, il ne faut pas rester là tu es épuisé. Je ne t'en veux pas, tu ne m'as rien fait, je vais bien. Tu t'es contrôlé, aller vient il faut bouger. Tu as tellement hurlé que si un loup se trouve dans le coin il va se poser des questions.

Je me mettais accroupie devant lui en grimaçant toujours un peu, je tremblais mais cette fois de froid et non de peur. Je lui tendais la main pour l'aider, je n'allais pas le lasser tous seuls là et ça montrait bien que je ne lui en voulais, en tout cas je ne lui dirais pas, j'attendrais un peu que ça aille mieux pour le disputer, là il n'avait surement pas besoin de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une perte de contrôle conséquente (Cloud)   Lun 26 Aoû - 8:41







A croire qu'il devait être nu pour qu'il la revoit, c'était assez amusant bien qu'affreusement déstabilisant. Il tombait sur le coté à bout de force, mais dans le fond ; tellement soulagé... Il avait réussi et même si personne ne le saura jamais, il se sentait à cet instant tellement mieux, comme s'il pouvait désormais mourir un peu lus léger. La pleine lune sera différente. Mais qu'importe, il se sentait bien, il avait oublié comme cela pouvait être agréable de ne pas être totalement fou... Les mots de la jeune femme faisaient dessiner un sourire à peine visible sur son visage parfait. Elle se redressait et il entendait crier, son regard cherchait la source de sa douleur, mais sa tête retombait avec lourdeur. « Qu'est-ce que tu faisais là ? Tu cherchais encore les loups ? » interrogeait-il d'une voix évasive comme s'il était absent ou dans une autre dimension... Quelques instants de repos ne lui feront pas de mal. Il sentait un pull synthétique se poser sur son corps tremblant de froid, pourtant sa température corporelle était bien plus élevée que celle de la jeune femme. Elle le pardonnait, c'était étrange ; il n'avait pas la sensation de mériter son pardon. Bouger ? Il aurait bien voulu, mais il sentait ses muscles se tétaniser. Il voulait se reposer, mais il faisait tellement froid qu'il laisserait sa fourrure dans son sommeil. Cette main tendue, elle était tellement douce ; doucement il l'attrapait mais il tirait lentement la jeune femme vers lui, elle avait posé sa main glacée sur son torse brulant qui se contractait sous ce contact avant de se relâcher avec lenteur. Il quittait sa main pour lui caresser doucement le visage « Tu devrais rentrer... Maintenant. » Doucement il lui adressait un sourire tendre. Si elle attendait après lui, la nuit allait tomber et la forêt sera dangereuse pour elle.

Pourquoi c'était-il attaché à ce point à cette fille ? Tout simplement parce qu'il avait vu en elle, le jeune loup qu'il fut dans le passé, le loup fou de chagrin près à se venger de ses malheurs sur le monde entier. Il aurait voulu que quelqu'un le prenne par la main et lui disse seulement que tout irait bien, que tout finirait pas s'arranger, qu'il devait aller de l'avant et rencontrer de nouveau l'amour et bâtir sa propre famille qui la comblera de joie. Mais personne ne l'avait fait, on l'avait laissé à sa douleur, il s'était occupé du jeune frère de sa fiancée, plus comme un devoir envers elle, mais il avait sombré et il n'avait voulu entrainer le jeune homme dans sa décadence. Il l'avait abandonné sans un mot, il pensait que c'était mieux ainsi. Lentement, il se redressait ; entourant la jeune femme de ses bras pour lui apporter de la chaleur. Parcouru d'un frisson ; il sentait que les choses lui échappaient tout simplement « Je me suis laissé guidé par la colère ; je n'ai jamais voulu la mort de personne... Regarde-moi, dis-moi que tu vois à présent quel monstre je suis... » Cloud était tellement cruel envers lui-même, il avait abandonné l'idée qu'il puisse être quelqu'un de bien. Il croyait en sa sincérité, il espérait qu'elle ne mentirait pas ; il le sentirait de toute façon. Il avait tellement mal, son coeur était à vif et on ne cessait de le torturer. Qui était-il ? Que devait-il faire ? Devait-il se battre pour cette vie que l'on voulait lui ôter pour le confort de tous ? Devait-il abandonner en héros se sacrifiant à nouveau ? Il ne le pouvait pas, trop de sacrifice, il avait gâché sa vie pour des gens qui ne le méritaient pas, il aurait bientôt quarante ans et il était seul... Devait-il combattre alors ? C'était la seule option, manifestation ultime de son désespoir que se s'accrocher à une vie qui n'avait plus de sens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 215
● Avatar : Meghan Ory
● Multi-compte(s) : non
● Humeur : Bonne
● Age du perso : 20 ans
● Ce que que tu es : Sorcière
● Citation : ...
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une perte de contrôle conséquente (Cloud)   Lun 26 Aoû - 19:31


Je me retrouvais encore une fois devant lui et il était nu, c'était une situation toujours aussi surprenante pour moi, surtout qu'il avait été à quatre pattes au-dessus de moi et maintenant il était allongé. Je mettais plusieurs temps avant de reprendre la parole, il avait tout de même essayé de m'attaquer quand même. Mais maintenant je savais qu'il ne me ferait aucun mal, je ne connais pas leur manière de se contrôler une fois qu'ils sont en Loup, en tout cas j'avais bien vu qu'il n'avait pas su me concentrer, enfin il était tout de même redevenu humain et j'étais persuadé que cela avait dû lui demander beaucoup effort et voilà pourquoi je ne suis pas partie en courant. Je voyais bien qu'il était épuisé et je continuais de regarder son visage.

-Je te cherchais toi, j'ai entendu des élèves parler du fait qu'ils... Voulaient te tuer. Je voulais te prévenir.

Il était gelé je le voyais bien et c'est pour ça que je retirais tout de suite mon pull pour le mettre sur lui. Je sentais son corps trembler de partout et je ne savais pas du tout quoi faire pour le réchauffer et pourtant on corps était tellement chaud. En tout cas je voulais bien lui montrer que je lui pardonnais même si j'avais eu très peur sur le corps, mais mon coeur reprenait ces battements normaux. Ce n'était pas un monstre, le fait qu'il se transforme en loup ne devait pas être facile pour lu et donc je ne lui en voulais pas. C'était surement comme une malédiction et donc j'allais lui montrer que je resterais à ses côtés sans le laisser tout seul. Je voulais l'emmener dans un endroit chaud, le ramener au château était beaucoup trop dangereux mais pourquoi pas chez lui, je l'aiderais vu comment il était épuisé. Je lui tendais donc ma main pour essayer de le convaincre mais il m'attrapait la main et je me retrouvais contre lui, son corps était tellement chaud et ça me faisait du bien. Je restais à genoux contre lui en continuant de le regarder, rien que se contacte réchauffait mon corps. Je faisais un doux sourire en le regardant, ça faisait du bien de voir ce sourire sur son visage.

-Je ne vais pas te laisser tout seul, je reste avec toi.

Le laisser tout seul en pleine forêt pouvait être dangereux pour moi, mais aussi pour lui. Donc je n'allais pas le laisser tout seul. Je croyais en lui et le temps dont il se repose j'allais lui faire comprendre qu'il était quelqu'un de bien et surtout pas un monstre. Je finissais donc par m'asseoir près de lui, je pouvais encore sentir la chaleur de son corps et j'étais assez épuisé pour partir comme ça et surtout j'avais mal un peu partout à cause du nombre de chutes que j'avais faites. Je me tournais vers lui quand il se voyait en monstre, je passais une main sur sa joue tout doucement en le regardant dans les yeux.

-J'ai bien vu comment tu étais, en loup tu ne te contrôle pas. Mais tu es revenu humain alors que le loup en toi voulait me tuer. Donc non tu n'es pas un monstre. Je ne sais pas comment ça se passe quand tu es en Loup, mais regard, tu es là devant moi et je n'ai rien. Donc je sais que tu n'as voulu la mort de personne et encore moins la mienne. Peut-être que tu arriveras à contrôler ton loup avec l'habitude. Mais je n'ai pas peur de toi, tu n'es pas un monstre.

Je prenais sa main pour la serrer dans la mienne, elle était chaude, c'était vraiment surprenant et j'avais du mal à m'y habituer. Je ne le connaissais pas beaucoup, mais je savais qu'être loup ne devait pas du tout être facile et donc c'est pour ça que je restais avec lui. Je voulais l'aider et le soutenir, si je pouvais l'aider à avoir confiance en lui, je serais là. Et je savais me défendre quand même, la preuve tout à l'heure quand je me suis défendu, et encore il m'avait fallu beaucoup de courage pour le faire car je n'avais pas eu envie de lui faire du mal. Mais maintenant qu'il était humain, je restais avec lui, même si ça pouvait me prendre toute la nuit, je resterais ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une perte de contrôle conséquente (Cloud)   Mar 27 Aoû - 14:31







Elle le cherchait lui ? La suite de sa phrase le fit soupirer de lassitude, est-ce qu'ils allaient venir chacun leur tour lui annoncer qu'il allait mourir ? D'abord Dasha, ensuite Juno et maintenant cette parfaite inconnue... C'était tellement lassant, ce n'était pas terrible niveau confidentialité leur fameuse organisation secrète, la légende du monstre de l'école s'ébruitait tellement qu'elle commençait à prendre un sens réel. Il ne répondait rien à la jeune femme, se contentant de lui prier de partir, c'était tellement mieux pour elle ; pour tout le monde. Ils allaient certainement s'inquiéter de son absence, les gens... Elle lui disait ne pas vouloir le laisser, l'observant assez interrogateur, il savait que c'était inutile de chercher à la convaincre de partir, elle semblait déterminée à rester auprès de lui alors qu'il avait manqué de lui arracher sa jolie tête, pourquoi ? C'était tellement stupide, où était son instinct de survie à cette fille ça ? Alors il lui avait demandé ce qu'elle voyait de lui, il était tellement épuisé et son corps brulant lui donnait cette sensation paradoxal d'avoir froid, vous savez comme lorsque l'on fait de la fièvre on tantôt chaud et tantôt froid... La thermorégulation était indépendante de la volonté de l'individu, Cloud était toujours à une température supérieure mais cela était une habitude ; il était un loup assez âgé dans le fond ; c'était un animal de naissance et 37 années se sont écoulées depuis.

Les mots de la jeune femme font mal, il la fixait de ses magnifiques yeux azurés, serrant cette main qu'elle avait prit autour de ses pettes doigts de femme menus, il répondait d'une voix un peu plus faible qu'à leur première rencontre ; il fallait dire que le fait d'hurler de la sorte lui avait fatigué les cordes vocales « Ce n'est pas une question d'habitude... Il... Il y avait une époque où j'étais en parfaite harmonie avec ce que j'étais, je suis né comme ça et... Jamais je n'ai eu le moindre problème, nous n'étions qu'un... » Pour la première fois il détournait le regard, rongé par le chagrin, ses yeux venaient fixer le ciel avant de poursuivre « J'ai perdu de vue ce que j'étais... Je me suis mis à fuir ma propre ombre, je ne voulais plus me retourner parce que j'avais honte... Honte de tout, de moi, de mes mains... » Alors il tournait enfin la tête vers elle, la lueur du désespoir dans le regard malgré lui ; doucement il caressait le dos de sa main avec son pouce. « J'ai horreur de raconter ma vie... Mais je te remercie d'avoir voulu m'en avertir ; cependant, je sais déjà que la fin est proche parce que je suis devenu trop fou pour ce monde... » Dessinant un sourire triste sur ses lèvres. Oui, il était devenu fou de chagrin au point que l'on avait décidé qu'il ne méritait plus de vivre, peut-être devrait-il prendre ça comme une libération ? Comme ces chiens que l'on euthanasie, il n'était rien d'autre qu'un cabot à leurs yeux. Les sorciers et leur orgueil, ils se croient tout permis en ce monde ; comme il pouvait les haïr.

Lentement il avait fermé les yeux, il devait tenter de se reposer quelque peu, il ne voulait se permettre de la laisser ici avec lui alors qu'il n'était pas en état de grand-chose. Fort heureusement, la puissance du loup se tirait de la lune et elle ne tarderait plus à pointer le bout de son nez pour recharger ses batteries comme une bonne nuit de sommeil. Brisant le silence de sa voix de velours pour enfin lui demander « Comment tu t'appelles ? Moi c'est... Cloud... Comme... Comme les nuages... » Son épuisement était tel qu'il commençait à s'endormir dans ce froid ; est-ce qu'il se réveillerait ? Il s'en foutait... Tout cela n'avait plus la moindre importance à ses yeux, il voulait juste oublier... Puisqu'il était trop tard pour vivre, puisque finalement une partie de lui était morte avec elle il y a déjà quinze ans...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 215
● Avatar : Meghan Ory
● Multi-compte(s) : non
● Humeur : Bonne
● Age du perso : 20 ans
● Ce que que tu es : Sorcière
● Citation : ...
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une perte de contrôle conséquente (Cloud)   Mar 27 Aoû - 18:40


Je comprenais tout de suite dans son regard qu'il semblait déjà informé qu'on voulait le tuer. Mais pourquoi on voulait le tuer comme ça, bon je sais je voulais en tué aussi, mais c'était pour ma propre vengeance et ce n'était pas n'importe quel loup. Lui je n'avais pas envie de le tuer et encore moins depuis que je le connaissais. Il était quelqu'un de bien même si c'est vrai qu'il a cherché à me bouffer, car oui il avait voulu me bouffer quand il c'était transformer en Loup, mais ça devait être un peu comme nous les sorciers, voir en pire, quand nous on n'arrive plus à contrôler nos pouvoirs, lui il devait ne plus réussir à contrôler son loup surtout quand la colère prenait le dessus. Pour tout le monde s'était dure de contrôler sa colère. J'étais surprise de n'avoir aucune réponse et je finissais par lui dire que de toute façon je n'allais pas le laisser. Il était épuisé et j'allais tout faire pour le défendre s'il se passait quoi se soit ou encore si on cherchait à l'attaquer, il en était hors de question de s'en prendre à lui, surtout dans un tel état. Je ne faisais même plus attention au fait qu'il était nu, je ne pensais qu'à une seule chose, c'était de veiller sur lui.

En tout cas je ne le prenais pas du tout pour un monstre, il était loin d'être un monstre, n'importe quel loup aurait cherché à me tuer ou encore m'envoyer balader, mais pas lui, il avait un coeur et je le voyais à travers ces yeux. Rien qu'à travers ces gestes je le voyais, je gardais bien sa main dans la mienne pour lui montrer que je n'avais pas peur de lui. Je l'écoute avec beaucoup d'attention, je me fixais un objectif dans la tête, le faire revenir comme avant, je savais que ça allait être dure.

-Il faut que tu retrouves cette harmonie pour ne fait qu'un. Et je trouve que le fais de revenir humain alors que ton loup voulait me manger et pour info je ne suis pas bonne à la consommation. Rien que cet effort et un bon pas en avant.

Je caressais sa main avec mon pouce pour lui montrer que j'étais là pour lui et surtout j'allais le soutenir dans cette passe maintenant que je le connaissais. Il souffrait et même s'il le cachait, enfin essayait, je pouvais le voir.

-N'ai pas honte de ce que tu es. J'ai vu une chose ce soir, tu ne contrôles pas ton loup, donc tu n'y es pour rien dans ce que tu as fait. C'est pour cette raison que je ne t'en veux pas. Il n'est jamais trop tard pour ne plus fuir.

Je continuais de tourner le visage vers lui pour le regarder, je faisais un petit sourire alors que je sentais sa main venir me caresser le dos avec son pouce ce qui à la fois me réchauffait et me faisais frisonner. Je passais une main sur sa joue alors qu'il était toujours allongé et moi assise.

-Je n'aime pas non plus raconter ma vie, je me suis forgé une carapace. Je refuserais qu'il t'attaque, je viendrais te défendre, ils ne te connaissent pas comme moi je te connais. Tu as un côté avec un fort caractère ce qui est normal, mais l'autre côté que j'apprécie qui a réussi à reprendre le contrôle du loup, qui a essayé de me raisonner la dernière. Donc pour ça je serais là pour te défendre et les empêcher de te tuer. Et tu n'es pas fou, tu es juste toi. Personne n'est parfait.

Je suis sorcière oui, mais pas comme cette bande qui en voulait à la vie d'un loup qu'ils ne connaissaient même pas. Et donc maintenant que je connaissais ce complot, j'allais tout faire pour en savoir le plus possible et pour intégrer pourquoi pas la bande et jouer à l'espionne même si je risquais de me mettre en danger, je m'en fichais complètement. J'allais leur montrer qu'il ne fallait pas s'en prendre à des gens qui ont un coeur. Je continuais de regarder son visage si fatigué, je me rapprochais de lui pour prendre sa tête et la poser sur mes genoux, il était épuisé et je sentais qu'il allait s'endormir. Je gardais sa main dans la mienne pour lui montrer que je restais ici, je n'avais pas peur de lui. Je connaissais enfin son prénom, je faisais un petit sourire.

-Tu as un beau prénom, moi c'est Aloyssia. Enfin je peux mettre un prénom sur ton visage.

Je le sentais s'endormir, je me penchais vers lui pour poser un baiser sur son front. Je voulais me montrer tendre avec lui. Et tout doucement je venais lui dire:

-reposes-toi!

Je venais remettre mon pull bien correctement sur lui et instinctivement j'avais ma main qui venait doucement dans ces cheveux pour le caresser. J'avais l'impression d'avoir mon petit frère quand il n'allait pas bien et pourtant il était plus âgé que moi. Mais ce soir il n'allait pas bien, donc j'allais tout faire pour le rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une perte de contrôle conséquente (Cloud)   Mer 28 Aoû - 8:42







Retrouver l'harmonie, faire la paix... Cela lui semblait tellement impossible, puis c'était trop tard après tout... C'était étrange toutes ces personnes qui débarquaient dans sa vie comme cela, tentant de donner un sens à celle-ci pour qu'il ait juste un peu encore envie de la vivre. Un pas en avant, c'était vrai... Elle l'avait vu et Cloud souffrait de ce qu'il était devenu bien qu'il était trop fier et trop digne pour le montrer, cependant son regard le trahissait bien souvent. Ne pas avoir honte, comment le pourrait-il ? Il n'y était pas pour rien... Il avait eu honte de lui, de ce que son père avait vu en lui, ce qui avait rendu son père fou... Il avait honte de ses mains qui avaient tué l'homme qui lui avait donné la vie, c'était une déchirure qui ne s'était jamais guérie. Il avait mal, tellement mal... Immonde torture du passé, il n'avait pas voulu finir comme son père, mais c'était trop tard ; le chagrin l'avait rendu fou. Il n'est jamais trop tard... Elle était absolument adorable, un ange dans cet enfer ; c'était tellement agréable dans le fond.

Sa douce caresse sur sa joue lui procurait beaucoup de bien être, il se présentait enfin, épuisé ; divaguant un peu avec cette histoire de nuage avant de fermer tendrement les yeux. Elle était adorable, lui prêtant ses genoux comme oreiller c'était tellement plus confortable et c'était aussi rassurant dans le fond. Il se sentait moins seul tout à coup, c'était idiot n'est-ce pas ? Aloyssia, c'était tout à fait atypique et charmant. Tendre baiser sur sa peau brulante, c'était tellement agréable, parcouru d'un frisson de bien être, il avait faiblement soupiré parce qu'il se sentait juste apaisé. Belle inconnue, il avait presque peur de s'endormir et de se réveiller seul dans cette forêt. Sentant doucement ses forces l'abandonner, il avait ouvert les yeux pour lutter contre le sommeil ; ses pupilles s'agitaient avant de rencontrer le regard de la jeune femme, se reposer... Lentement il conduisait la main de la jeune femme vers ses lèvres pour y déposer un baiser brûlant avant que sa main ne retombe ; épuisé...

Le cauchemar de Cloud continuait une fois les yeux fermés, c'était un monde bien terrifié et pourtant, il se sentait apaisé par la présence de la jeune femme bien qu'il ne savait encore lui faire confiance... Comment le pourrait-il, puisque tout le monde l'avait trahi. Son esprit s'évadait pour subir bien des images d'horreur qui agitaient son sommeil, son corps immobile se couvrait lentement une fine pellicule brulante de sueur. Puis la lune pointait le bout de son nez dans un ciel bleue marine. Cloud ouvrait brutalement les yeux, se redressant dans ce même geste, la respiration tranchée par cette sensation de vide, fixant devant lui les ombres de la forêt, le bellâtre baissait lentement son regard vers leurs mains liées par une amitié qu'il ne comprenait pas encore. Plus rien n'avait le moindre sens dans sa vie, tout semblait juste éteint. Alors cette main si douce et réconfortante dans la sienne lui faisait un bien inattendu. Elle était vraiment restée, malgré le froid et les dangers... Leur amitié commençait alors à avoir un sens... Il gardait souvenir de ces tendres caresses dans sa chevelure brune, une douceur de plus de sa part. Il se sentait étrange. Il se sentait aimé et protégé, mais à la fois si seul et incompris. Lentement il tournait le buste pour l'observer, son visage marqué par la fatigue ; il approchait une main vers son visage parfait pour la caresser avec douceur à son tour. Elle était glacée, la culpabilité le saisissait. « Courage petit ange... » Soufflait-il de sa voix de velours, se redressant davantage, passant une main dans le dos de la jeune femme et l'autre au plis des genoux pour la soulever sans la moindre difficulté. Son pull venait tomber et il le ramassait pour le mettre sur le ventre de la jeune femme.

Il prit alors le détour qu'il avait trouvé pour descendre la pente, ceci dit, la montée était raide. Prenant un peu d'élan avant de s'élancer. Soit ça passe, soit ça casse. Fort heureusement, ils sont arrivées entiers en haut et il se dirigeait grâce à son odorat vers ce qu'il restait de ses vêtements. Déposant la jeune femme à terre, il enfilait sa chemise et fit la tentative de mettre son pantalon, serrant la ceinture comme il le pouvait, c'était très moyen, peu confortable ; mais il devait faire avec. Transportant à nouveau la jeune femme contre lui, elle avait veillé sur lui, c'était à son tour de le faire... « J'espère que personne ne va partir à ta recherche parce que ça leur donnerait une raison de plus pour me tuer. » Plaisanterie ? Pas tout à fait... Son sourire mentait comme bien des fois...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 215
● Avatar : Meghan Ory
● Multi-compte(s) : non
● Humeur : Bonne
● Age du perso : 20 ans
● Ce que que tu es : Sorcière
● Citation : ...
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une perte de contrôle conséquente (Cloud)   Mer 28 Aoû - 20:47


Plusieurs fois je cherchais à me détendre pour retrouver le calme en moi, on ne pouvait pas vivre avec tellement de colère en soi Mais ce n'était pas tout le temps facile, et surtout pour moi retrouver la paix avec moi-même voulait dire un endroit calme, et c'est pour ça que le plus souvent je m'exilais en forêt ce que plusieurs personnes n'aimaient pas. Mais c'était le seul endroit que j'aimais et au moins dans cette forêt s'était calme. La preuve même ce soir c'était tout calme, je me retrouvais avec Cloud et je faisais tout pour apaiser sa conscience. En tout cas près de lui je me sentais bien et en sécurité. J'avais bien vu de quoi était capable quand il était en Loup. Parfois j'avais vraiment l'impression de me reconnaitre en lui, solitaire, voilà un point commun que j'avais avec lui, et ne pas parler devoir passer. J'étais comme lui, je n'aimais pas ça car après on peut l'utiliser contre vous ou encore vous jugez ce que je ne supporte pas.

Je continuais de rester contre lui et je venais même placer sa tête sur mes genoux, c'était plus confortable non, et je voyais bien qu'il avait froid, je ne pouvais rien faire pour le réchauffer, mais je pouvais au moins le faire se sentir mieux pour qu'il puisse se reposer le plus possible avant qu'il ait retrouvé des forces. Je continuais donc de caresser sa tête tout doucement alors que mon autre main restait dans la sienne pour le serrer. Je faisais un petit sourire alors que je voyais qu'il faisait tout pour combattre contre le sommeil et j'étais surprise de le voir embrasser ma main, je continuais de sourire en serrant sa main doucement. Et enfin il commençait à s'endormir, je laissais mon visage venir se poser sur le haut de sa tête et je fermais les yeux. J'étais assez épuisé quand même, mais je restais tout de même éveiller pour veiller sur lui, ma main se trouvant sur son coeur, je pouvais savoir comment il allait. Et je finissais par comprendre au bout de plusieurs minutes qu'il faisait des cauchemars. Je faisais un sursaut alors qu'il sse redressait d'un coup, je ne comprenais pas ce qu'il c'était passé, mais je ne lâchais pas sa main pour autant. Je disais tout doucement:

-qu'est-ce qui sa passe?

Je restais silencieuse ensuite pour le laisser reprendre ses esprits, je savais ce que c'était de faire des cauchemars. J'avais les yeux qui se fermait tout seul. Je m'en fichais d'être fatigué pour les cours de demain. D'habitude je suis toujours au top mais pour une fois je pourrais être moins en forme et c'était pour une bonne raison que je garderais pour moi. Et enfin il reprenait confiance que j'étais là et surtout que je n'étais pas partie. Je sentais sa douce main venir se poser sur ma joue ce qui me faisait frisonner. Je faisais tout de suite un sourire alors qu'il me surnommait "petit ange", il était tellement gentil. Je n'avais même pas le temps de lui répondre qu'il venait se lever pour me prendre dans ces bras comme une princesse. Je venais poser ma tête contre son torse qui était toujours aussi chaud et j'en profitais pour fermer un peu les yeux et me reposer. Je disais tout doucement:

-tu m'emmènes où?

Je ne m'inquiétais pas du tout, je lui faisais confiance et de toute façon je n'étais pas en états d'être contre. Puis on se retrouvait à un endroit où il pouvait enfin se rhabiller un peu, il ne lui restait pas beaucoup affaire neuf en tout cas. Je restais contre un arbre en le regardant. Et je me retrouvais une nouvelle fois dans ces bras, j'avais l'impression de peser comme une plume. Je faisais un petit sourire en laissant toujours ma tête rester contre son torse.

-Je ne connaissais pas beaucoup de monde au château donc personne ne va remarquer mon absence. Et tu ne me fais aucun mal, tu m'emmènes juste quelque part, bon j'espère que ce n'est pas dans ton endroit pour ensuite me manger toute crue un .

Je levais le visage vers lui pour faire un sourire alors que je laissais mes yeux se renfermer encore une fois. À mon tour de lutter contre la fatigue, ce n'était pas du tout facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une perte de contrôle conséquente (Cloud)   Jeu 29 Aoû - 15:18







Ou est-ce qu'il l'emmenait ? Il ne disait rien, un peu trop occupé à l'endroit où il posait les pieds ; l'interrogeant quelque peu et la réponse de la jeune femme le fit sourire. Est-ce qu'il avait l'intention de la manger ? Elle souriait, elle était magnifique bien qu'elle luttait contre le sommeil, il lui répondait alors d'une voix tout à fait rassurante « Non... J'avais quand même pensé te faire cuir pour que ce soit meilleur... » Souriant à son tour, les plaisanteries étaient assez douteuses vu les rumeurs qui courraient à son sujet. Mais Cloud n'avait sur la conscience le sang que de personnes qui avaient voulu le provoquer ou attaqué tout simplement. Des vampires, des sorciers, des loups... Mais il y avait aussi quelques humains, dont il n'avait cessé d'avoir les remords de ces actes... Et surtout, le sang de son père... Son pantalon avait l'air de tenir en place ; alors il la resserrait contre lui pour bien la maintenir avant d'enclenche la deuxième. Rapidement les lumières de la ville apparaissaient à leurs yeux. Il lui répondait enfin « Demain à l'aube, je te raccompagnerais de l'autre coté de la forêt. Je ne peux aller plus loin... Je ne me sens pas près à les affronter de nouveau. » Probablement le serait-il le dernier jour, ce serait là ou jamais de toute façon n'est-ce pas ? Dans son regard, l'on pouvait voir comme il oscillait entre l'idée de se battre pour vivre ou de se rendre pour avoir une mort moins pénible que ce que lui disait Dasha, mais son instinct animal ne se laisserait jamais abattre sans lutter ; il se battrait et la mort sera douloureuse et pénible ; mais il ne serait pas le seul à tomber cette nuit là.

Ils arrivaient devant son garage en sotie de ville et il ouvrait la porte en prenant la clé parfaitement dissimulé dans le revers de la porte. Il l'installait confortablement sur la banquette arrière d'une voiture avant d'aller se chercher des vêtements de rechange et une couverture pour la jeune femme pétrifiée de froid. Il s'essayait sur le tapis de sol au niveau de sa tête et caressait doucement sa chevelure en veillant sur elle. « Tu as faim peut-être ? Je meurs de faim en ce qui me concerne... Tu bois du café ? J'ai... Tu peux dormir tranquille, rien ne peut t'arriver ici. » Soupirant faiblement, il se sentait assez mal à l'aise dans le fond, c'est vrai, il avait manqué de la tuer ! Cela aurait probablement été plus simple si elle l'avait engueulé, si elle l'avait abandonné là où il était en guise de punition... Pourtant, il était heureux qu'elle soit là avec lui ; c'était déroutant à la longue. Alors il restait là, à veiller sur elle comme s'il s'agissait de sa petite soeur, celle qu'il n'avait jamais eue. C'était une sensation nouvelle et pas forcement désagréable à ses yeux bien qu'assez déstabilisante. Elle disait que personne ne s'inquièterait pour elle, était-elle seule à ce point ? Il avait la sensation de se voir, perdu à son jeune âge, et il n'avait jamais cessé de s'égarer un peu plus chaque jour. Il espérait pour cette belle inconnue une autre issue. Le ventre du loup se mit alors à faire un bruit épouvantable qui signifiait bel et bien que la transformation lui donnait pour ainsi dire une faim de loup. « Bon, je reviens. » Disait-il en se mordant légèrement la lèvre inférieure avant de se lever et préparer deux boissons chaudes et sortir un paquet de cookies chocolatés sans oublier la boite de madeleines aux cas où. Il mangeait au moins pour dix bien qu'il ne soit pas bien gros. Revenant près de la jeune femme silencieusement au cas où elle se serait endormie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 215
● Avatar : Meghan Ory
● Multi-compte(s) : non
● Humeur : Bonne
● Age du perso : 20 ans
● Ce que que tu es : Sorcière
● Citation : ...
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une perte de contrôle conséquente (Cloud)   Ven 30 Aoû - 23:00


Je ne savais pas du tout où on allait mais je lui faisais confiance, je savais bien qu'il ne voulait que mon bien, à mon tour de me reposer un peu dans ces bras et ça me faisais du bien, surtout de sentir la chaleur de son corps contre le mien. J'avais enfin arrêté de trembler et même si je suis Ko j'arrivais à rester éveiller pour parler encore un peu avec lui, il arrivait à me faire sourire et pour rien au monde je ne voulais louper la vision de son sourire sur son visage. Je faisais un petit rire en entendant sa voix très rassurante pour me dire ça. Au fond de lui il avait de l'humour et j'adorais ça.

-Tu es très rassurant tu sais. Mais je ne pense pas que ce soir nécessaire, il n'y a pas beaucoup à manger sur moi tu sais.

Bah oui je n'étais pas bien grosse et donc pas beaucoup de graisse. Mais je savais bien qu'il rigolait. Je savais bien qu'il n'allait pas me venger. Ce n'était pas un monstre je le savais bien et en deux rencontres j'en avais bien la réponse. Deux rencontres tellement exceptionnelles et j'allais m'en souvenir, surtout celle d'aujourd'hui où il avait essayé de me manger, mais je ne lui en voulais , il n'était pas celui que je connaissais à ce moment-là et surtout il a su montrer qu'il pouvait se contrôler et j'avais bien envie de l'encourager encore plus dans cette démarche pour bien lui prouver qu'il n'était pas un monstre, juste un loup-garou, mais quelqu'un de bien. Je tournais le visage alors que je me rendais compte qu'on arrivait en ville. Je ne venais pas souvent ici, surtout depuis ma dernière rencontre avec ce vampire et rien que ce pensé me faisais trembler. Je n'aimais pas me souvenir de ce moment-là. Je me collais encore plus à Cloud, heureusement qu'il était là car normalement je ne voulais plus revenir en ville.

-Merci beaucoup de me ramener là-bas. Et t'inquiète, même s'ils auraient été là, je ne les auraient pas laissé faire. Tu n'es plus tout seul.

Encore une fois je lui montrais bien qu'il n'était pas tout seul. Je fermais les yeux pendant le reste du chemin en luttant contre le sommeil, mais je m'assoupissais pendant quelques minutes alors que j'entendais une porte s'ouvrir, j'ouvrais tout de suite les yeux et je me retrouvais dans un garage ce qui me surprenait, il était donc garagiste. J'en avais encore des choses à apprendre sur lui. Je me retrouvais allongé sur une banquette et d'un coup je ne sentais plus la chaleur de son corps, mais j'étais tout de même bien là. En plus il revenait avec une couverture, l'homme froid de notre première rencontre, enfin des premières rencontres laissaient place à un homme doux et tendre avec moi et j'aimais ça. Comment lui en vouloir de quoi ce soi quand on voyait comment il était et surtout ces yeux si sincères. Je faisais un sourire alors que je sentais sa main se poser sur mes yeux, j'ouvrais tout de suite les yeux pour le regarder doucement.

-Hum oui j'ai un petit creux oui et je veux bien un chocolat chaud si tu as s'il te plaît. Merci beaucoup. Tu restes avec moi?

Je n'avais pas envie de me retrouver toute seule surtout que je ne connaissais pas du tout cet endroit. Au moins il ne m'avait pas emmené dans une cuisine pour me faire retire. Je finissais par fermer les yeux alors que je sentais sa présence près de moi ce qui me rassurais, pour une fois que j'allais m'endormir sans me poser de questions, peut-être que je ne ferais aucun cauchemar et que j'allais enfin dormir tranquille. Enfin je verrais bien ça, en tout cas c'était chacun son tour, tout à l'heure c'était moi qui veillais sur lui, maintenant c'était lui qui veillait sur moi. Et en entendant son ventre j'explorais tout de suite de rires en le regardant.

-Tu as une faim... De Loup...


Je continuais de rire alors qu'il allait chercher à manger. Je fermais les yeux encore une fois et en peu de temps je m'endormais, ce n'était pas facile de lutter contre la fatigue. Je dormais tranquillement ce qui faisait beaucoup de bien, mais malheureusement je n'arrivais pas à être paisible, une petite heure après m'être endormie je faisais un cauchemar et je me réveillais en sursaut. Je mettais un petit moment pour me rappeler l'endroit dans lequel j'étais et je retrouvais rapidement le visage de Cloud. Je reprenais mon souffle doucement en continuant de le regarder alors que je m'allongeais une nouvelle fois en tremblant un peu, mais cette fois de peur.

-Pardon, encore des cauchemars. Tu as pu te rassasier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une perte de contrôle conséquente (Cloud)   Sam 31 Aoû - 15:19







Bien sur qu'il resterait avec elle. A peine revenue il constatait que la jeune femme c'était endormit. Il bu alors son café et descendait la moitié de la boite de cookie et eu la politesse de conserver l'autre moitié pour la jeune femme pour qu'elle puisse avoir quelque chose à se mettre sous la dent au réveil. Alors il entamait quelques madeleines avant des les poser sur le siège conducteur aux cotés des cookies, s'étirant tranquillement, il veillait sur le sommeil de la belle Aloyssia avec un sourire attendri ; il l'appréciait bien plus qu'il ne l'avait imaginé. C'était assez déstabilisant mais pas pour autant désagréable. Alors qu'il l'observait dormir de ses yeux azurés protecteur, elle commençait à s'agiter avant de se réveiller en sursaut à son tour. Décidément c'était la nuit des cauchemars... Il ne se fit pas top invasif la laissant reprendre ses esprits avant de l'accueillir avec un sourire tendre. Les mots de la jeune femme essayaient d'éviter le sujet. Doucement il se redressait et relevait le buste de la jeune sorcière en s'asseyant là, il offrait à la sorcière tremblante de peur la possibilité de venir contre lui et elle ne semblait pas se faire prier, il l''accueillait dans ses bras avec douceur, la fixant droit dans les yeux avant de lui dire « N'aie pas peur, tout va bien... Je veille sur toi et personne ne peut venir ici pour te faire du mal... » elle dégageait tous les phéromones de la peur du monde de quoi avait-elle ci peur ? Et si c'était le monde en dehors de l'école qui lui faisait peur ? Elle avait perdu toute sa famille dans la ville... Et il l'avait conduite ici, quel boulet... Le beau brun ne pu s'empêcher de culpabiliser à cette idée, il était absolument abominable.

Il caressait affectueusement les cheveux de la jeune femme, il sentait l'animal en lui qui rageait avec cette grande envie de faire une démonstration de force à cette créature faible. Non ! Il refusait de lui faire de mal, il savait qu'il était bien plus fort qu'elle, il le savait, il n'avait rien à prouver. Pas à elle en tout cas. La fixant de ses yeux azurés il finissait par lui dire d'une voix de velours « Fermes les yeux... Fais-moi confiance, tout ira bien. » Alors l'observait s'endormir une seconde fois et son sommeil fut d'un calme cette fois ci. Le soleil n'était pas encore lève mais il donnait au ciel une teinte moins obscure. Encore un jour qui se lève, bientôt cela serait la fin de sa vie, mais qu'est-ce que ça pouvait bien faire ? Il approchait et viendrait le prendre. Il la portait contre lui, et sortait dehors sans la réveiller. Dans la forêt il ne pressait pas le pas, aux aguets du moindre bruit. Puis enfin il n'était plus très loin de château, c'était terriblement silencieux. Doucement il la déposait au sol comme l'on abandonnerait son enfant avec l'espoir qu'il se fasse accueillir dans une bonne famille. « Adieu petit ange... » Avait-il soufflé à son oreille avant de s'éloigner pas sans regret...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une perte de contrôle conséquente (Cloud)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une perte de contrôle conséquente (Cloud)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perte de contrôle [PV Karin]
» Baptême de Wild Cloud
» Roulotte et perte de chevaux.
» Perte des points en dextérité après Up
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ϟ La Forêt Sombre-