AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion
Bienvenue à Black Moon Calling ! N'hésitez-pas à nous rejoindre Wink
LES INSCRIPTIONS HUMAINES SONT A PRIVILEGIER, ON VOUS FERA PLEIN DE CALINS!
Nous demandons aux joueurs un minimum de quinze lignes dans leurs RP.
Si un scénario vous plait mais que vous n'aimez pas l'avatar ou autre, venez directement poster dans le topic pour négocier !

Partagez | .
 

 △ tell me the truth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

● Messages : 59
● Avatar : Jennifer Lawrence
● Multi-compte(s) : none.
● Humeur : Basic Instinct
● Age du perso : 20 ans.
● Ce que que tu es : Witch, Etudiante
● Citation : Me dis pas de la fermer ! Y a des femmes qui ont brulé leurs soutient-gorge c’est pas pour que trente ans après y ait des petits machos comme toi qui nous traitent comme de la merde !


MessageSujet: △ tell me the truth   Dim 18 Aoû - 0:02

tell me the truth.

T'étais partie sur un coup de tête. T'avais pas réfléchi, t'avais pas cherché plus loin, tu t'étais juste contentée de te rendre aussitôt à la zone industrielle. Il fallait que tu lui parles, il fallait vraiment que tu lui parles, que tu comprennes, que tu le confrontes. Alors ni une ni deux, t'avais filé directement, dès que t'avais appris. Tout ce que t'avais percuté c'était: il faut que je parle à Cloud, au plus vite.

T'es toujours comme ça, impulsive, tu réfléchis pas, tu agis, tu réagis. Sauf pour la chasse peut-être, c'est le seul moment où t'es concentrée, méthodique, impitoyable. Mais là tu laisses tes sentiments prendre le pas sur ta raison, sur la conduite à prendre, sur le bon ordre des choses.
Y'a quelques heures, on t'a annoncé une nouvelle chasse, une nouvelle traque. T'as senti l'excitation remontée doucement le long de ta colonne vertébrale, comme à chaque fois. La chasse, c'est ta dope, ça t'excite, ça met tes nerfs en ébullition. C'est ton exutoire. T'as beau être une fille, t'as une violence en toi, une haine, une frustration tellement intense que t'as besoin de l'évacuer d'une façon ou d'une autre. Ton moyen préféré c'est la chasse, la traque, la destruction, le combat. Toujours plus. Et toujours moins pourtant. Tu veux pas devenir les monstres que tu traques et tu t'en veux d'y prendre du plaisir. Mais tu fais ça pour la bonne cause, ca te fait du bien.

La douche avait été radicale lorsqu'on avait annoncé le nom du scélérat: Cloud. Ton Cloud ? Pas possible. Mais tu doutais sérieusement que cela puisse être quelqu'un d'autre, les détails, les similitudes... C'était forcément lui. Mais tu pouvais pas te résoudre à comprendre ? Cloud ? Il avait massacré des gens sans raison ? Ils avaient perdu le contrôle à plusieurs reprises au point d'attirer l'attention ? T'avais l'impression d'avoir un vide à la place du ventre et un trou béant dans la poitrine. Ca ne ressemblait tellement pas à l'homme que tu connaissais et appréciais. Il fallait que tu en ais le coeur net parce que tu connaissais la sentence pour de tels actes: la mort. Pure et simple, sans procès. Tu peux pas l'exécuter comme ça. T'as besoin de preuves. Tout de suite. Alors t'avais filé à l'entrepôt et t'étais entrée sans t'annoncer. Il te sentirait de toute manière, c'était un loup-garou après tout.

« Cloud ? Il faut qu'on parle ! »
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: △ tell me the truth   Dim 18 Aoû - 15:24







Comme bien souvent il était là, en train de travailler. En ce moment, il mettait que très peu d'entrain dans ce qu'il faisait, il ne savait même pas pourquoi il continuait, probablement pour ne pas finir fou, parce qu'elle avait promis de l'aider même s'il n'avait plus l'espoir de grand-chose en ce monde, même s'il ne voulait plus croire personne ; il avait envie de la croire elle. Ne lui demandait pas pourquoi. C'était comme ça. Alors qu'il remplaçait les feux avant d'une voiture qui devrait repartir chez elle le lendemain, Coud sentait alors cette odeur familière approcher. Juno. Cela faisait quelque temps qu'il ne l'avait pas vu, cette jeune sorcière était une fille adorable. Un peu bourrue, il aimait ce coté chez elle à se croire invincible, c'était adorable. S'il savait qu'elle était une sorcière, il ne lui avait jamais dis être un loup, c'était trop dangereux à ses yeux, il avait peur qu'elle le regarde autrement. Ils s'étaient rencontrés tout bêtement ans un bar et avaient sympathisé et si elle lui reprochait d'être toujours dans son coin, il n'avait jamais rechigné d'avoir un peu de sa compagnie.

Mais ses derniers temps, Cloud se faisait de plus en plus absent des bars. S'enfermant dans sa solitude traquée par les sorciers, il vivait sans cesse dans cette peur d'être privé de cette liberté et ses chasseurs qui croyaient bien faire venaient cultiver sa folie. Paranoïaque, il était particulièrement agressif et avait manqué de tuer une sorcière innocente de sang froid. Il était une bête, un monstre. Cela le rongeait, mais que pouvait-il faire pour changer cela ? Il n'y arrivait plus, il n'arrivait plus à être lui-même, le contrôle lui échappait. Il n'arrivait plus à supporter le fait d'être cet animal et plus il le repoussait, plus il devenait incontrôlable. Finalement, homme et loup souffraient de l'autre alors qu'il fut une époque où ils avaient été si complices. Il devait apprendre à se pardonner, mais comment le pourrait-il ? Alors il s'empressait de serrer le boulon pour finir de fixer l'ampoule avant de se redresser. Il l'entendait alors l'appeler. Le ton était... Agressif ? Purée, il n'avait vraiment pas besoin de ça, il ne dormait plus beaucoup depuis quelques jours ; il se passerait volontiers de la mauvaise humeur d'une adolescente. Alors il s'approchait d'elle pour lui faire front, son regard... C'était à lui qu'elle en voulait ? Nouveau ?

Il la fixait quelques secondes avant de lui répondre « Bien sur, qu'est-ce qu'il se passe ? » Il lui épargnait la question débile du « ça ne va pas ? », peut-être lui faisait-elle une plaisanterie, peut-être pas... Sur elle, l'odeur d'un des types... Peut6être une simple coïncidence comme Dasha puisqu'il avait apprit qu'il s'agissait d'individu de l'école Black Moon, il aurait du s'en douter d'ailleurs que la jeune femme y était inscrite... « Tu veux peut-être que l'on aille s'asseoir ? » Cloud, l'homme doux et bienveillant. Cela cachait forcement un monstre n'est-ce pas ? Il ne savait plus ce qu'il était, il savait juste qu'il allait mourir et qu'il cesserait de se torturé de cette question. Trop de morts sur la conscience, trop de douleur, trop de tout... S'il devait se battre, il le ferait parce qu'il était la nature, mais il s'était fait une raison quant-à sa vie. Il n'avait plus grand-chose à faire en ce monde si ce n'était du mal...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 59
● Avatar : Jennifer Lawrence
● Multi-compte(s) : none.
● Humeur : Basic Instinct
● Age du perso : 20 ans.
● Ce que que tu es : Witch, Etudiante
● Citation : Me dis pas de la fermer ! Y a des femmes qui ont brulé leurs soutient-gorge c’est pas pour que trente ans après y ait des petits machos comme toi qui nous traitent comme de la merde !


MessageSujet: Re: △ tell me the truth   Dim 18 Aoû - 23:18

tell me the truth.

« Bien sur, qu'est-ce qu'il se passe ? »

Le voilà qui apparaît, après une éternité il te semble. Et tu fais un truc que t'as jamais fais avant: tu le sondes. Tu essaies de capter l'énergie qu'il dégage, ce que tu fais normalement en tant que sorcière, ce qu'on t'a appris à faire avant tout et que tu n'avais pas jugé utile jusque là. Et là tu t'en rends compte, tu le sens bien: son énergie est indubitablement féline. Comment t'as pu passer à côté de ça ? Limite, t'as envie de parler de faute professionnelle. Tu te jures que plus jamais tu ne ferais preuve d'une négligence pareille envers qui que ce soit, pas même pour des yeux pareils. T'as un goût amer dans la bouche.

« Tu veux peut-être que l'on aille s'asseoir ? »
« Non, c'est très bien comme ça. » Tu marques un temps d'arrêt mais déjà tu te lances à nouveau. Il faut que tu en finisses et vite. « Tu es un loup-garou, pas vrai ? »

T'es incapable d'aller plus loin pour l'instant. Tu sens ton sang qui pulse dans tes veines en vagues furieuses. Un soupçon de colère se mêle à l'adrénaline. Tu veux pas t'énerver mais ça va pas tarder. T'as jamais été douée pour dompter ta colère, au contraire, t'as tendance à toujours lui laisser libre court à chaque fois. T'aimes être en colère, ça t'empêche de souffrir, ça te tient chaud plus sûrement qu'aucun homme ne le fera jamais. Les gens ont souvent honte d'être en colère. Toi tu trouves ça plutôt ça. Ca te purge de tout le reste. Mais là tu la retiens encore un peu, tu tires un petit coup sur la laisse. Que toi soit en colère est une chose, que tu perdes le contrôle de tes pouvoirs en était une autre, que tu forces la transformation de Cloud en l'état des choses serait d'autant plus suicidaire. Pour l'instant tu ne souhaitait que des réponses, rien d'autre.

« Pourquoi est-ce que tu ne me l'as jamais dis, hein ? Est-ce que... est-ce que tu es vraiment le m... est-ce que tu as vraiment fais tout ce qu'on m'a dis ? »
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: △ tell me the truth   Lun 19 Aoû - 9:47







Elle refusait de s'asseoir, Cloud croisait doucement les bras devant son torse. Elle semblait étrange, cela ne lui présageait rien de bon et son instinct ne l'avait jamais trompé. C'est alors qu'elle lui posait une question directe, elle connaissait déjà la réponse, sinon sans quoi comment aurait-elle été cherché une idée pareille ? Il le lui avait caché, ce n'était quand même pas la fin du monde... Hochant lentement la tête il répondait un simple « C'est vrai. », pourquoi mentir davantage ? Ne rien dire était une sorte de mensonge dans le fond n'est-ce pas ? Il n'avait jamais prétendu être un simple homme, d'ailleurs la question ne s'était jamais posé entre eux puisqu'elle ne lui avait jamais dit être une sorcière et s'il n'avait pas eu l'odorat aussi fini probablement ne l'aurait-il jamais su. Pourquoi ne lui avait-il rien dit, il se contentait de hausser les épaules. Il ne devait de compte à personne à ce qui lui semblait, depuis quand hein ? On lui avait déjà tout prit, il en lui restait rien d'autre que ce garage tout pourri et sa vie minable...

C'est à cet instant que son sang ne fit qu'un tour. Avait-elle voulu le qualifier de monstre ? Avait-elle voulu dire cela ? Elle n'avait pas tord dans le fond, mais cela faisait tellement mal. Une douleur qu'il voulait colère, mais il se sentait lassé de cette situation dans laquelle il se trouvait depuis bien trop longtemps... Alors doucement, son regard venait balayer le sol avant de remonter vers la jeune femme, un bref instant où son magnifique regard azuré prenait cette couleur ambrée. La fixant, la bête s'éveillait sous la douleur que Cloud n'arrivait pas à supporter, il s'était bien trop longtemps caché derrière cet animal pour fuir sa tristesse qui le rongeait. « Le monstre... » Soufflait-il. Oui c'était tout ce qu'il était, une bête sanguinaire et incontrôlable. Il ne voulait pas croire qu'il l'était, mais c'était de sa faute... Il s'était brisé en refusant d'aller mieux. « Pourquoi aurais-tu voulu que je t'en parle ? Qu'est-ce que ça aurait changé ? Tu aurais peut-être pensé que c'était moins grave parce que je t'en ai fait confession ? Dans tes yeux, je ne suis qu'une erreur de la nature. Je ne te dois rien, tu peux bien garder ta colère ; tu ne sais pas ce que c'est. » Sa fureur animale le rendait dangereux, il se cachait une fois de plus derrière la tête parce que cela le faisait souffrir, parce qu'il était épuisé de pleurer et d'avoir mal sans cesse. Parce qu'il était parfois plus simple d'être un monstre et malgré la culpabilité d'avoir volé la vie, il était prit au piège et devait se défendre. Le loup ne chasse pas pour le plaisir.

Il décroisait les bras, laissant son regard regagner sa couleur pure du ciel. Pourquoi s'énerver n'est-ce pas ? De toute façon il allait y laisser sa fourrure. Il n'avait que faire de cette amitié terminée aussi brutalement, alors qu'il vivait ses dernières semaines il perdait un peu plus chaque jour ce qui l'avait maintenu en vie jusque là. Elle avait dit qu'il chercherait à se battre pour vivre, il avait de plus en plus de mal à y croire... « Si tu es venue m'accabler de reproches, je te prie de me laisser. J'ai du travail. Puisque je suis un monstre, je ne culpabilise pas si c'est ce que tu voulais entendre. » il mentait, il ne se passait pas une journée sans qu'il ne s'en veuille, excepté pour les salauds de sorciers qu'il avait pu tuer lors des traques... Alors il lui tournait le dos, il espérait bien qu'elle n'aurait pas la lâcheté de le frapper dans le dos, sans quoi elle serait encore plus décevante à ses yeux. Qu'elle s'en aille puisqu'il était un monstre... Pourquoi cela faisait-il aussi mal ? C'était tellement compliqué de n'être que la moitié de ce que l'on est vraiment...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 59
● Avatar : Jennifer Lawrence
● Multi-compte(s) : none.
● Humeur : Basic Instinct
● Age du perso : 20 ans.
● Ce que que tu es : Witch, Etudiante
● Citation : Me dis pas de la fermer ! Y a des femmes qui ont brulé leurs soutient-gorge c’est pas pour que trente ans après y ait des petits machos comme toi qui nous traitent comme de la merde !


MessageSujet: Re: △ tell me the truth   Jeu 22 Aoû - 18:40

tell me the truth.

Il t'avait dis la vérité. Il te connaissait assez pour savoir que c'est ce que t'aimes chez les gens, qu'on te dise la vérité. Même si au final si on devait y réfléchir à deux fois, parce que t'es pas toujours prête à l'entendre, la vérité. Mais le premier qui te dit ça, tu risques de lui briser la nuque. Mieux vaut que cette remarque vienne de toi, reste dans ta tête. Ca valait mieux pour les autres.
Et pourtant, tu aurais préféré qu'il rit, qu'il te dise que c'était faux, que c'était des mensonges qu'on avait inventé pour le discréter, qu'il n'était pas de genre.. Mais non, tut le savais que c'était la vérité et il savait que tu étais au courant alors pourquoi se voiler la face ?
Tu t'en voulais qu'il ait relevé que tu avais failli le traiter de monstre. Mais les atrocités qu'on t'avait décrite ne pouvaient avoir été commises que par un monstre, et par rien d'autre. Et ton rôle à toi, c'était d'exterminé ce genre de monstres.

« Pourquoi aurais-tu voulu que je t'en parle ? Qu'est-ce que ça aurait changé ? Tu aurais peut-être pensé que c'était moins grave parce que je t'en ai fait confession ? Dans tes yeux, je ne suis qu'une erreur de la nature. Je ne te dois rien, tu peux bien garder ta colère ; tu ne sais pas ce que c'est. »

Il n'avait pas tort mais tu pouvais pas t'empêcher d'être en colère quand même, de te sentir trahie. Tu as placé ta confiance dans quelqu'un et tu te rends compte que tu ne sais plus du tout qui est cette personne, que tu ne l'as sans doute jamais su. Et c'est ça. Tu t'es trompée, lourdement trompée, tu le comprends maintenant et ça te rend dingue de t'être laissée berner aussi bêtement. T'as toujours eu tendance à être crédule à propos des gens qui sont autour de toi. Et tu devrais pas, on ne t'y prendras plus. Tu secoues la tête avec colère. Tu soupires un grand coup et devient froide, froide et calculatrice, le visage de la chasseuse, le visage de la tueuse.

« Si tu es venue m'accabler de reproches, je te prie de me laisser. J'ai du travail. Puisque je suis un monstre, je ne culpabilise pas si c'est ce que tu voulais entendre. »
« Non. Non je ne suis pas venue t'accabler. Non tu ne me dois rien mais moi je te dois ceci: la mort. C'est à ton tour de devenir la proie, la cible, le gibier et c'est moi qui en finirait avec toi, tu peux en être sûr. »
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: △ tell me the truth   Sam 24 Aoû - 15:27







Elle avait changé d'attitude, elle avait prit son souffle pour être une autre personne. Mais qui était-elle vraiment ? La fille qu'il avait côtoyée ou cette chasseuse ? A moins qu'elle soit un mélange des deux, il lui avait menti. Mais elle non plus n'avait pas été sincère. C'était une tueuse également. Il l'observait silencieux alors que les mots tombent. Cela faisait tellement mal, mais il restait droit et fier. Son regard azuré la toisait, il cherchait encore une once de l'autre June, celle qu'il avait aimé, mais elle n'était plus là. Elle ne le serait jamais plus. Alors doucement se dessinait un sourire triste sur son visage « Tu as l'air tellement persuadée de tout savoir... C'est bien un truc typique des gens comme toi, à se sentir si supérieurs. Tu te prends pour dieu ? Tu me fais pitié... » Pour qui se prenait-elle pour décider de la vie ou de la mort d'un loup ? D'un être vivant. Elle prétendait défendre des valeurs, mais elle ne valait pas mieux que lui en tuant. Il avait l'excuse de dire que c'était l'animal qui le poussait à agir de la sorte, qu'il était juste perdu, qu'il ne se contrôlait plus. Mais Cloud était bien trop fier pour avouer ne pas maitriser la situation, il ne pouvait dire qu'il n'était plus le maitre de lui-même, ce n'était pas dans son tempérament, pas plus que cela l'était de demander de l'aide à qui que ce soit. Il ne pouvait pas faire une telle chose, c'était idiot, cela lui épargnerait bien des peines. Pourtant, il était persuadé qu'il pouvait s'en sortir tout seul, reprendre le contrôle de la bête. Mais avec cette traque, il s'était senti déchiré et s'était réfugié derrière cette partie monstrueuse de lui. Face à la souffrance le loup ne pouvait s'empêcher de protéger Cloud. Il lui était loyal malgré tout, ils étaient liés à jamais et ils se battront ensemble la prochaine fois.

Il s'approchait d'elle, prenant sa main malgré sa réticence; il était assez fort pour la retenir. Elle pouvait lui jouer un de ses tours de magie à tout moment, mais il n'avait pas peur. La mort ne lui faisait plus peur depuis bien longtemps. « Juno, quoi que tu penses de moi désormais. Quand tu me tueras, j'aimerais que dans cette main il n'y aura pas de haine. » Ouvrant les doigts de la jeune femme pour caresser sa paume avant de poursuivre « L'amitié... » Mourir de la main d'une amie, pure trahison n'est-ce pas. Il s'en fichait ; elle l'avait déjà trahi en jurant sa perte. Elle l'avait trahi en le jugeant sans chercher à comprendre ce qui le torturait au point d'être un monstre. Elle avait connu l'homme qu'il était, comment pouvait-elle croire que tout cela était un mensonge. Peu importe. Il refermait son poing avec douceur avant de se retourner. Si elle voulait le frapper qu'elle le fasse, mais il avait laissé son empreinte dans sa main et jamais plus elle ne frapperait de la même façon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 59
● Avatar : Jennifer Lawrence
● Multi-compte(s) : none.
● Humeur : Basic Instinct
● Age du perso : 20 ans.
● Ce que que tu es : Witch, Etudiante
● Citation : Me dis pas de la fermer ! Y a des femmes qui ont brulé leurs soutient-gorge c’est pas pour que trente ans après y ait des petits machos comme toi qui nous traitent comme de la merde !


MessageSujet: Re: △ tell me the truth   Dim 13 Oct - 17:38

tell me the truth.

« Tu as l'air tellement persuadée de tout savoir... C'est bien un truc typique des gens comme toi, à se sentir si supérieurs. Tu te prends pour dieu ? Tu me fais pitié... »
« Garde ta pitié pour toi, Cloud. Je suis parfaitement en paix avec ma conscience. Je sais pourquoi je suis une chasseuse. Parce que des gens comme toi massacrent des innocents. »

Oui, tu savais pourquoi tu faisais ça, pourquoi toute ta famille faisait. Tu savais à quel point cette cause était noble. Oui, vous aviez les mains sales mais seulement du sang de meurtrier. Des bourreaux, vous étiez des bourreaux du Mal mais sans ça, le monde ne pourrait pas vivre en paix, personne ne serait à l'abri. Vous étiez les remparts pour protéger les humains. C'est ça que tu devais garder en tête, quoiqu'il dise, quoiqu'il fasse, tu savais que tu avais raison de faire ce que tu faisais. Tu y croyais, vraiment.

Alors oui, oui ça te déchirait le coeur que le destin veuille que le sort frappe de la sorte, que ton ami devienne l'objet de ta traque mais tu n'y pouvais rien. Quel gâchis. Tellement de souffrance pour rien. Tu aurais du le sonder, tu t'en voulais. Mais tu n'aimais utiliser tes pouvoirs à tort et à travers. Si seulement il avait été honnête avec toi... Il ne pouvait pas ignorer que tu étais une sorcière ! Avec son flair de loup, il aurait du savoir et t'ouvrir son coeur. Il aurait du te le dire...

Tu le regardais approcher de toi sans céder de terrain mais tu savais ce qu'il était maintenant. Tu ne bougeais pas mais ton corps était figé d'anticipation. Il ne t'attaquerait pas... si ? Tu ne pouvais pas courir le risque de parier là-dessus. Tu ne le connaissais pas finalement. Tu ne savais que ce qu'il avait bien voulu que tu saches, ni plus ni moins.

« Juno, quoi que tu penses de moi désormais. Quand tu me tueras, j'aimerais que dans cette main il n'y aura pas de haine. » Choquée, tu ne lui restas même pas alors qu'il te prenait la main. Déjà il continuait. « L'amitié... »

Tu hoquettes et tu récupères ta main avec colère. Le rouge te monte aux joues et malgré toi, les larmes aux yeux. Et merde ! Tu le fusilles du regard, tu recules, ta main plaquée contre ta poitrine. Tu siffles.

« Comment oses-tu ? ... Comment t'as pu me faire une chose pareille ? Et tu appelles ça de l'amitié ? Je... te... déteste ! Tu m'entends ? Je te déteste ! »

Et sur ces mots tu fuis sa tanière. Tu ne le reverrais plus jamais, pas avant que la traque ne prenne fin, que sa vie ne prenne fin. Ou la tienne.
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: △ tell me the truth   

Revenir en haut Aller en bas
 

△ tell me the truth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ϟ La périphérie :: [ La zone industrielle ] :: [ Rushbury's mechanics ]-