AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion
Bienvenue à Black Moon Calling ! N'hésitez-pas à nous rejoindre Wink
LES INSCRIPTIONS HUMAINES SONT A PRIVILEGIER, ON VOUS FERA PLEIN DE CALINS!
Nous demandons aux joueurs un minimum de quinze lignes dans leurs RP.
Si un scénario vous plait mais que vous n'aimez pas l'avatar ou autre, venez directement poster dans le topic pour négocier !

Partagez | .
 

 I think I'm sorry || Alyssa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

● Messages : 320
● Avatar : Eliza Dushku
● Multi-compte(s) : Nope
● Humeur : Indifférente
● Age du perso : 28 ans
● Ce que que tu es : Sorcière & Professeur
● Citation : "On ne connait que les choses que l'on apprivoise, dit le renard. Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis. Si tu veux un ami, apprivoise-moi !" Antoine de Saint-Exupéry
● Mon image du moment :


MessageSujet: I think I'm sorry || Alyssa   Mer 31 Juil - 12:50

FLASHBACK





Je poussai la porte de l'infirmerie en me mordant la lèvre inférieure. Une boule s'était formée dans mon estomac, un malaise que j'attribuai à une forme de remords. Du remords oui, comme je n'en avais pas ressenti depuis un moment déjà... Cette journée avait été un véritable cauchemar. Pour la première fois dans un de mes cours, une élève s'était blessée. Dans un court comme celui-là, ce genre d'incident pourrait paraître anodin, il arrivait en effet que les élèves soient maladroits... Mais j'avais eu des retours de l'infirmière qui m'annonçait que la jeune Alyssa souffrait aussi d'un surmenage physique. La nouvelle avait bien sûr vite fait le tour de l'établissement, et des bruits de couloir se pressaient à raconter que la cruelle professeur d'arts martiaux avait envoyé une innocente élèves à l'infirmerie à force de la malmener. Comme si c'était moi qui l'avais frappé. J'étais déjà sur les nerfs quand le directeur m'avait convoqué pour me remonter les bretelles. Mais il pouvait crier aussi fort qu'il le voulait, ce qu'il me racontait ne m'intéressait pas... je détestais déjà le fait d'avoir un supérieur, si en plus je devais m'aplatir devant lui ! Alors tout le reste de l'après-midi je m'étais défoulée contre un sac de boxe avant de finalement y foutre le feu à force de haine. Etais-je une mauvaise prof ? Avais-je trop forcé la main à la jeune Preston ? Mes méthodes étaient-elles vraiment douteuses ? Nan, ils ne pouvaient pas comprendre. J'enseignai les arts martiaux, pas la peinture ! Il fallait que je forge mes élèves, que je les prépare à la vie dure... Après s'ils se surmenaient ce n'était pas uniquement ma faute...


Et me voilà dans cet antre à part. Les draps d'un blanc immaculé m'éblouissaient et je dus plisser les yeux le temps de m'adapter à la forte luminosité ambiante. De toute ma vie, je n'avais jamais foutu les pieds dans un hôpital ou dans un endroit du genre. Quand j'étais blessée, je restai à la villa et Vadim me donnait un peu de son sang pour me remettre sur pied. Je n'avais jamais connu de meilleur remède. Un autre malaise s'ajouta aux remords, et c'est cet endroit qui me l'inspirait. C'était glauque, terne et triste... on était pas censé soigner des gens ici ? Un peu de gaieté bordel !
Mon élève se trouvait dans le lit tout au fond et elle avait déjà eu la visite de plusieurs élèves apparemment, puisque des chocolats, des fleurs et tous ces conneries qu'on offrait aux malades se trouvaient sur la table de chevet. Heureusement, personne ne se trouvait avec elle à ce moment même. Je n'avais pas envie que les rumeurs s'amplifient encore, j'en prenais déjà assez pour mon grade comme ça. Je m'approchai donc doucement de la jeune fille, ne sachant pour une fois pas quoi dire. Je ne savais pas qu'enseigner demandait autant de responsabilités des fois... Je me raclai la gorge pour me manifester et la jeune fille tourna la tête vers moi. Je n'avais absolument aucune idée de ce que je devais faire ou dire, et surtout je ne savais pas vraiment si j'étais capable de présenter des excuses... Enfin, encore faudrait-il que je sois vraiment désolée. Or je  ne l'étais pas entièrement.  "Eh bien Preston, quand je disais d'accélérer un peu le mouvement, je voulais pas dire qu'il fallait que tu te tues en même temps..." Ahem, allez Dash, tu peux faire mieux ! Tu peux quand même reconnaître ta part de responsabilité dans cette histoire. Je fermai les yeux et inspirai avant de déballer d'un coup. "Je pense que j'ai été trop dure avec toi, je ne voyais pas que tu prenais tout aussi sérieusement. Des fois j'exige un peu trop et je me rends pas compte que vous êtes encore des débutants." Bon, c'était déjà mieux, ça ressemblait déjà un peu à des excuses.

En soi, Alyssa n'était pas vraiment mauvaise. Elle assimilait très bien les mouvements, mais à son rythme. Evidemment, moi je voulais qu'elle apprenne plus rapidement, et j'avais peut-être un peu trop forcé la cadence pour elle. Je devais peut-être avoir une discussion avec mes élèves pour voir si d'autres se sentaient aussi surmenés par le rythme. Je tirai une chaise et m’essayai auprès d'elle. Un peu nerveuse, je ne cessai de triturer mon collier surmonté d'une émeraude, pierre qui était à l'origine de mon deuxième prénom. "Hum... Je vois que t'as eu plein de visite déjà. C'est bien que tu sois pas toute seule." Je m'étais fixée l'objectif de rester au moins dix minutes, histoire de ne pas faire celle qui passe juste pour soulager sa conscience. Déjà que je venais de découvrir que j'en avais de nouveau une, j'allais pas la faire partir aussi rapidement.

_________________

U n b e n t.   U n b o w e d.  U n b r o k e n.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I think I'm sorry || Alyssa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ϟ Deuxième étage :: [ Infirmerie ]-