AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion
Bienvenue à Black Moon Calling ! N'hésitez-pas à nous rejoindre Wink
LES INSCRIPTIONS HUMAINES SONT A PRIVILEGIER, ON VOUS FERA PLEIN DE CALINS!
Nous demandons aux joueurs un minimum de quinze lignes dans leurs RP.
Si un scénario vous plait mais que vous n'aimez pas l'avatar ou autre, venez directement poster dans le topic pour négocier !

Partagez | .
 

  « L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » Ft Jay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

● Messages : 62
● Avatar : Candice Accola
● Multi-compte(s) : Nop
● Humeur : Fatiguée
● Age du perso : 20 ans en apparence, 80 ans en réalité
● Ce que que tu es : Vampire
● Citation : UC
● Mon image du moment :


MessageSujet: « L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » Ft Jay   Mar 30 Juil - 1:10


« L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. »







Nous venions à peine de reprendre les cours et j'avais déjà besoin de souffler. Etre entourée de temps de personne alors que j'avais passé 55 ans de ma vie presque seule, obligée de vivre avec moi même, tout ses massacres que j'avais moi même prit plaisir à faire et ce monstrueux et cruel vampire qui me servait de petit-ami, ça me rendait complètement folle. Ça faisait pourtant 1 ans à présent que j'étais à Black moon, j'entamais ma deuxième années dans cette école magique et pourtant j'avais toujours du mal à me faire des amis et à me fondre dans la masse. D'un autre côté, cela faisait plus de 1 ans que je ne m'étais pas nourris d'un être humain, un ans ce n'est peut-être rien mais pour moi, c'était déjà une victoire. Je me battais depuis presque trois ans maintenant pour faire taire cette envie de sang chaud, cette envie permanente que je sentais de ton mon corps, comme si mon coeur battait très fort dans mes tempes. J'essayais de me contrôler. Heureusement, même si j'avais un peu de mal avec les autres de mon espèces, désormais, je n'étais plus seule pour faire face à cette malédiction. 

Cette semaine, j'avais d'ailleurs rencontré une autre vampire, de plus de 100 ans. Elle se prénommait Calypso. Une petite brune, avec de bon gout vestimentaire et un sens de l'humour incontournable. Je me sentais à l'aise avec elle. J'avais l'impression de ne pas avoir à cacher ma vrai nature, qu'elle ne me jugerais pas pour ce que j'avais fait. Je sentais aussi qu'elle pouvait m'aider, elle savait se contrôler et elle pourrait m'aider à le faire. Et ça me rassurait, j'étais vraiment rassurée de savoir que quelqu'un surveillait mes arrières. Cela ne faisait pourtant qu'une semaine que l'on c'était rencontrés et pourtant, je lui faisais déjà confiance. Je ne sais pas si j'ai raison ou tord d'avoir une confiance aveugle en cette fille, tout ce que je sais c'est que j'en ai besoin.

En tout cas, pour le moment, ce dont j'avais besoin, c'était de me nourrir. Je décidais donc d'utiliser ma permission de sortir de l'école pour aller dans la forêt, me nourrir ... d'une biche ou de quelques lapins ... Quand je pense que j'étais un des vampires les plus craint pendant plusieurs décennies parce que j'étais capable de vider de leurs sang une famille entière d'humain, les enfants avec, et ensuite de leur arracher la tête sans aucune culpabilité et que maintenant j'ai mal au coeur pour une biche .. Je me sentais affreusement honteuse et complètement débile ! Dans tout les cas, il fallait que je me nourrisse.
J'arrêtais de marcher, restant droite et immobile, en plein milieu de la forêt, sombre et presque glauque. Je fermais les yeux, mettant tout mes autres sens en alertes, dont mon odorat. Une fois la bête sentie, je cherchais dans le noir, un mouvement, un geste. Une fois que je vis l'animal, mon instinct fit le reste. Je me déplaçais à une rapidité surnaturelle, attrapais la bête, une biche, et la plaquais au sol. Une fois prise dans mes bras, elle ne pouvait plus bouger. Je pouvais entendre son rythme cardiaque s'accélérer et entendre son sang, circuler dans son corps. L'eau me vint à la bouche. J'étais affamée. Des sortes de veines rouges se dessinaient sous mes yeux, qui eux aussi, devinrent rouge sang. Mes dents commencèrent à changer, laissant apparaître des canines acérées. Je baissais ensuite ma tête vers l'animal et tout en évitant son regard, mes crocs pénétrèrent sa chaire et le gout du sang arriva à ma bouche. Je vidais entièrement la bête, avant de lâcher son corps et de m'essuyer la bouche. Tout à coup, j'entendis un bruit de pas, des pas qui n'était pas très loin. Je me retournait et sans voir à qui je m'adressais, je m'adressa tout de même à mon visiteur : « Qui est là ? »


∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 157
● Avatar : Ian Somerhalder
● Multi-compte(s) : Non
● Humeur : Diabolique
● Age du perso : 25 ans (apparence) 30 ans (Réellement)
● Ce que que tu es : Vampires
● Citation : u.c
● Mon image du moment :


MessageSujet: Re: « L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » Ft Jay   Ven 23 Aoû - 10:30


Tu es la souris, je suis le chat.
Hope feat Jayden.

 


Je sentais mon ventre se serrer et je savais que j'avais faim. J'étais en pleins dans ma chambre plonger dans le noir en attendant que le soleil tombe. Tourner en rond dans ma chambre en entendant les battements de coeur de ma voisine me rendait fou. Quand je sentis que le soleil c'était enfin couché j'ouvris la porte de chez moi et sorti en restant le plus possible naturel même si l'envie de manger commençait à se faire sentir. Je marcha jusque dans la forêt en regardant si personne ne m'avait suivi. Une fois dans la forêt je sentis mon instinct de vampire refaire surface. Je resta immobile un petit moment pour écouter ce qu'il y avait autour de moi, je sentais des campeurs non loin de moi et je savais qu'il fallait que je m'éloigne d'eux pour ne pas leur faire de mal. Je courru le plus vite que je pouvais et arrivai dans un endroit sombre et calme de la forêt. Je ferma les yeux et entendit le coeur d'une biche non loin de là. J'ouvris les yeux et la vis de l'autre côté, je bondit sans prévenir et attéri sur elle en la plaquant au sol. Je planta mes crocs dans son cou et but son sang sans en laisser une goutte. Une fois nourri je me releva en essuyant une petite goutte de sang qui couler le long de mon coup.

Quand j'entendis des pas non loin je m'arrêta net, ca ne pouvait pas être un humain car il était trop loin de la ville, et ca ne sentait pas le loup. J'approcha sans faire de bruit et vis une jeune femme blonde. Un vampire de grand âge, elle demanda qui était là et je laissa un grand rire s'échapper de mes lèvres. "J'aimerais bien dire le grand méchant loup, mais ça serait mentir sur ma nature!" Je sortis de derrière l'arbre et lança un grand sourire à la jeune femme qui me regardait. Elle était magnifique et je ne pouvais détacher mon regard de son visage. Je m'approcha d'elle en restant quand même à distance au cas ou elle serait dangereuse. Je sentais qu'elle venait de manger et je fut étonné de sentir qu'elle venait de boire du sang de biche au mieux du sang d'humain. "Trainer seul dans ces bois est dangereux pour une si jolie fille"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 62
● Avatar : Candice Accola
● Multi-compte(s) : Nop
● Humeur : Fatiguée
● Age du perso : 20 ans en apparence, 80 ans en réalité
● Ce que que tu es : Vampire
● Citation : UC
● Mon image du moment :


MessageSujet: Re: « L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » Ft Jay   Mer 28 Aoû - 22:02


« L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. »







Alors que les pas se faisait de plus en plus rapproché, je me détournais pour voir à qui j'avais à faire. C'est alors que je vis un homme, plutôt grand, brun, vraiment très séduisant, me faire face. J'étais accroupis et lui debout, se tenait devant moi. J'entendis son rire, très charmant et puis un son sortie de ses délicates lèvres. « J'aimerais bien dire le grand méchant loup, mais ça serait mentir sur ma nature ! » C'est alors que je sentis quelque chose en lui. Un sentiment, une odeur semblable à la mienne. Je pouvais reconnaître cette impression entre mille ! Cet homme était un vampire. J'essuyais correctement le sang qui coulait encore le long de mes lèvres et me redressais, lui faisant complètement face à présent. J'étais rassurée de voir qu'il était comme moi. Non seulement parce que j'aimais la présence de mes semblables mais aussi parce que je n'aurais pas à expliquer à quelqu'un pourquoi j'étais en train de mordre et d'aspirer de sang d'une biche, en plein milieu de la nuit, et de la forêt.

Je souris à la réflexion qu'il venait de faire. « Et dans votre cas, je ne sais pas si être le méchant loup est un compliment » Je n'avais rien dis sur ce qu'il pouvait être ni sur ce que j'étais même si je savais pertinemment qu'il avait capté le message. Je souris à nouveau, ne pouvant détacher mon regard du siens. Ses yeux bleus brillait et j'aurais été capable d'y rester plongé encore un moment s'il n'avait pas parlé à nouveau, me ramenant à la réalité. Il s'approcha de moi, encore un peu, tout en laissant une certaine distance entre nous que je me surpris à vouloir briser alors que je ne connaissait pas cet homme. Il ajouta : « Traîner seul dans ces bois est dangereux pour une si jolie fille ». Je souris encore une fois à ce qu'il venait de dire. J'avais l'impression d'être niaise. J'essuyais mes mains entre elles avant de remettre une mèche de cheveux derrière mon oreille.  « Jolie fille je ne sais pas, ce que je sais c'est que je sais plutôt bien me défendre, alors ça va. » Je continuais à maintenir son regard, humant son odeur de la ou j'étais. Il sentait bon, il était magnifique, il devait y avoir un piège. Je fis mine de ne pas avoir penser ce que je venais de penser et j'ajoutais :  « Et c'est ce qu'un si bel homme fait dehors en pleine nuit et en pleine forêt à cette heure ci ? Votre petite amie ne vous attend pas ? » J'avais posé cette question sans sous entendu ou presque, disons que la réponse m’intéressait un peu.
 

∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 157
● Avatar : Ian Somerhalder
● Multi-compte(s) : Non
● Humeur : Diabolique
● Age du perso : 25 ans (apparence) 30 ans (Réellement)
● Ce que que tu es : Vampires
● Citation : u.c
● Mon image du moment :


MessageSujet: Re: « L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » Ft Jay   Lun 2 Sep - 21:26


Tu es la souris, je suis le chat.
Hope feat Jayden.



Son odeur me faisait frissonait, et son regard commençait déjà à m'envouter. Je détourner doucement le regard pour ne pas faire de bêtise et m'approcha avec élégance et grâce près d'elle.« Et dans votre cas, je ne sais pas si être le méchant loup est un compliment » Je laissa un grand sourire s'afficher sur mon visage, elle savait ce que j'étais mais ne voulait pas le montrer. Quand je fut tout près d'elle et que je sentais déjà son souffle contre ma peau je m'arrêta net et huma l'air pour m'imprimer de sa douce odeur. "disons que rester à quatre patte ne me plait pas vraiment" Je l'observa remettre une mèche des ses cheveux derrière son odeur, je leva doucement ma main vers elle et ne pu m'empêcher d'effleurer doucement sa joue. Un courant électrique passa entre nos deux corps et un petit rire s'échappa de mes lèvres. Il était en train de se passer quelques choses entre nous et je ne comprenais pas vraiment ce qui était entrain d'arriver mais j'aimais ça. "hmm intéressant une jolie qui sait se battre."

Je laissa mon petit sourire en coin et plongea mon regard dans le sien, je sentais qu'elle était beaucoup plus vieille que moi. Mais même avec ses années d’expériences je restais dangereux pour elle car j'étais un jeune vampire, ce qui était encore plus dangereux que des anciens. Je savais qu'elle ne me ferait pas de mal tant que moi non plus je ne lui ferrai rien. « Et c'est ce qu'un si bel homme fait dehors en pleine nuit et en pleine forêt à cette heure ci ? Votre petite amie ne vous attend pas ? » elle voulait surement savoir si j'avais quelqu'un dans ma vie et je resta un instant silencieux. "j'avais ... un petit creux! et malheureusement personne ne m'attend en ville !"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 62
● Avatar : Candice Accola
● Multi-compte(s) : Nop
● Humeur : Fatiguée
● Age du perso : 20 ans en apparence, 80 ans en réalité
● Ce que que tu es : Vampire
● Citation : UC
● Mon image du moment :


MessageSujet: Re: « L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » Ft Jay   Mar 3 Sep - 21:48


« L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. »







« disons que rester à quatre patte ne me plait pas vraiment » Alors qu'il prononçait ses quelques mots, il porta sa main à mon visage, me caressant la joue, délicatement. Je sentie un frisson, comme un courant électrique parcourir mon corps tout entier lorsque sa main frôla ma joue. A ce moment le sentie qu'il se passait quelque chose entre lui et moi, quelque chose de très fort, de soudain mais surtout d'inexpliqué. L'amour, je n'y croyais plus, le coup de foudre encore moins. Cet homme devait simplement me rappeler quelqu'un que je connaissais. Je me cramponnais corps et âme à cette excuse. Et puis c'est vrai quoi, on ne peut pas avoir le coup de foudre pour un homme que l'on ne connait même pas. Même si je but de coup de foudre, c'est bien ça, ressentir quelque chose pour quelqu'un que l'on ne connait pas. Je plongeais mes yeux dans les siens, dans pouvoir les détourner. Quelque chose dans son regard m'empêchais de regarder ailleurs, et c'était vraiment déconcertant. Mais qui était-il pour me troubler à ce point ? Moi qui m'étais toujours préservé des hommes depuis Ethan. Surtout que ce jeune homme était un vampire, je le sentais, je le savais. Je ne pouvais pas faire la même erreur deux fois. Tout à coup, il me sortit de mes pensées : « hmm intéressant une jolie qui sait se battre. » Je souris, bêtement, avant de me retourner et de cacher le corps de la biche qui venait de me nourrir.

Une fois la bête à l'abris des regard indiscret, je fis face à nouveau à mon bel inconnue. Son sourire était une vrai merveille, ses yeux un supplice et son odeur un délice. Son odeur en disait long aussi sur son âge, c'était un jeune vampire, plus jeune que moi, je le sentais. Ce qui voulait dire qu'il était plus fort et plus rapide que moi. Mais bizarrement, depuis que nous étions là, en plein milieu de la nuit et de la forêt, je n'avais eu en aucun cas peur de lui. Je sentais qu'il ne me ferait pas de mal, je ne savais pas comment, ni pourquoi mais je le savais, et ce n'était pas mon tempérament qui faisait de moi une rebelle sans peur, c'était juste une impression. Je m'approchais à nouveau de lui, soutenant toujours son regard d'un bleu profond. « j'avais ... un petit creux! et malheureusement personne ne m'attend en ville ! » A en juger par le son de sa voix ainsi que son regard, il avait comprit que ma question était une façon de me renseigner. J'étais complètement bête ma parole. Pourquoi demander à un inconnue s'il avait une petite amie, juste parce qu'il était super sexy ? Je souris à ce qu'il venait de dire.  « Un petit creux .. » Je regardais là ou se trouvait quelques minutes avant, le corps de la biche mort, que je venais de tuer.  « Je sais ce que c'est. Depuis combien de temps ? » Je savais qu'il comprendrais ce que je lui demandais, sans même avoir à le prononcer. Sûrement un truc de vampire.
 

∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 157
● Avatar : Ian Somerhalder
● Multi-compte(s) : Non
● Humeur : Diabolique
● Age du perso : 25 ans (apparence) 30 ans (Réellement)
● Ce que que tu es : Vampires
● Citation : u.c
● Mon image du moment :


MessageSujet: Re: « L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » Ft Jay   Jeu 5 Sep - 15:39


Tu es la souris, je suis le chat.
Hope feat Jayden.

 


Je la connaissais à peine et voilà que je me comportais comme un petit enfant qui venait de voir son première amour. J'avais un sourire béa que je n'arrivais pas à enlever. Il y a cinq ans je n'étais qu'un simple humain qui ne faisais jamais attention aux filles, je m'en servais la nuit mais retenais jamais leur prénom. L'amour c'était très peu pour moi et voilà que maintenant que j'étais un vampire je commençais à ressentir quelque chose pour cette jeune femme dont je ne connaissais même pas le prénom. "Au faites je m'appel Jayden! " Elle se détourna lentement et alla cacher le corps de la biche qu'elle venait de manger. Je l'observa attentivement sans rien dire. Elle était douce et avait l'air délicate mais je savais que ce n'étais qu'une apparence, à l’intérieur elle devait être très intelligente et dangereuse. Quand elle fut revenu face à moi je ne détacha pas une seule fois son regard du sien. "Ton regard m’envoûte!" Je l'avais dit sans vraiment le vouloir et voilà que maintenant je me sentais con, je détourna les yeux et marcha jusqu'à un tronc d'arbre abbatu, je m'asseya et la regarda "J'ai pas l'habitude d'être comme ça avec les... filles! serait tu entrain de m'hypnotiser?" Même si c'était une petite blague je savais que c'était possible, mais je ne savais pas si les vampires pouvaient le faire entre vampires. Je lui lança un petit sourire avant de lui faire signe de s'asseoir à coté de moi.

Quand elle s'asseya et qu'elle me posa enfin une question, je savais exactement de quoi elle parlait. Je laissa un petit moment de silence et souffla. "Ca ne fait que 5 ans que j'ai était transformé. Et toi?" Je savais qu'elle devait être plus vieille que moi mais je ne voulais pas qu'elle me prenne pour un enfant, j'étais déjà fort et intelligent pour le jeune âge que j'avais et si il fallait je lui montrerais.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 62
● Avatar : Candice Accola
● Multi-compte(s) : Nop
● Humeur : Fatiguée
● Age du perso : 20 ans en apparence, 80 ans en réalité
● Ce que que tu es : Vampire
● Citation : UC
● Mon image du moment :


MessageSujet: Re: « L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » Ft Jay   Mer 11 Sep - 22:31

Hope J. Emerson a écrit:

« L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. »







Ses yeux avaient capturés les miens, je ne pouvais détourner mon regard du siens. Il dégageait quelque chose de mystérieux, de prenant, de captivant. Je venais à peine de le rencontrer, je ne savais pas qui il était, d'ou il venait mais tout ce que je savais c'est que j'avais envie de rester là, avec lui, il me fascinait en fait, et c'était assez perturbant. Après l'épisode d'Ethan, je m'étais jurée de ne jamais être perturbée par un homme, plus jamais. Et là, alors que ça ne faisait que quelques minutes que j'étais face à cet inconnu, je sentais que ma promesse pouvait être brisée d'une seconde à l'autre. C'était vraiment étrange, comment pouvais-je penser une telle chose d'un total étranger. Je crois qu'il fallait vraiment que je dorme. Tout à coup, le bel inconnue qui me faisait face, me sortit de mes pensées : « Au faites je m'appel Jayden! » Jayden ? Très sexy comme prénom, tout comme celui qui le porte. Heureusement que j'avais pensé ça dans ma tête, quoi que vu comment je le dévorait des yeux, mon regard devait me trahir. « Jayden, vous êtes très beau, euh enfin c'est très beau comme prénom. Moi c'est Hope. Oui mes parents m'ont appelés espoir. » Je souris, doucement, délicatement. «Je suis enchantée Jayden » Alors que je lui tendais ma mains pour la lui serrer, il laissa échapper un : « Ton regard m’envoûte! » Wow il était cash ! Je souriais bêtement, comme une gamine de 12 ans qui venait de croiser le regard du garçon de la classe qu'elle aimait secrètement. Je ne pouvais pas lui répondre " ah oui, le tiens aussi, tu as des yeux magnifique et j'ai l'impression de me faire délicieusement hypnotiser par ton regard et de tomber littéralement amoureuse " On ne dit pas se genre de chose à un inconnu, en pleine nuit et en plein forêt bien sur ! Jayden, lui ne quittait pas mon regard non plus. En fait, si une peinture représentait notre situation, il montrerait à quel point nous avons l'air stupide à nous regarder dans le blanc des yeux et à s'attirer, apparemment, mutuellement sans rien dire. Jayden lui, décida de briser le silence : « J'ai pas l'habitude d'être comme ça avec les... filles! serait tu entrain de m'hypnotiser?» Je le regardait, encore plus intensément, souriant, et arborant mon sourire le plus mystérieux. Je levais les yeux au ciel, comme pour essayer de me détacher de son emprise, mais c'était trop tentant, je replongea à nouveau mon regard dans le siens : « Vous .. euh on se tutoie ? Tu n'a pas l'habitude d'être comme ça avec les filles ? C'est à dire ? Coureur de jupon c'est ça ? Non, je ne t'hypnotise pas, c'est sûrement mon charme naturelle » Je souris, riant doucement à ma blague complètement débile.

Après ça, il partit s’asseoir sur un tronc d'arbre, me faisant signe de venir le rejoindre. Je savais que c'était un vampire, je le sentais, il semblait plus jeune, donc d'une certaine façon, il pouvait être plus fort. Et pourtant, c'est sans aucune peur, ni aucune appréhension que le suivit près du tronc d'arbre et que je m'assis à côté de lui. « Ca ne fait que 5 ans que j'ai était transformé. Et toi?» 5 ans, il était tout jeune. Pourtant, il n'avait pas l'air d'être un enfant, un bébé vampire, gamin, prétentieux et se croyant tout puissant. Je me tourna vers lui, il était cette fois ci très proche de moi, je pouvais sentir son odeur encore plus précisément. Il sentait bon, sa peau semblait si douce que si je ne me contrôlais pas chaque seconde qui passait, j'aurais pu laisser ma mains se balader contre sa joue. Je me repris puis prit une grande inspiration. Ma vie depuis que j'étais un vampire, était une vie de débauche, une vie dont je n'étais pas spécialement fière. Mais bizarrement, j'avais envie de lui en parler quand même, de lui répondre s'il me questionnait. « 5 ans, c'est jeune. Enfin je ne veux pas dire que tu es un enfant. » Je souris, encore une fois de façon très douce. « Moi, ça fait .. 80 ans maintenant. Je suis née à Paris, pendant la seconde guerre mondiale. Une époque pas facile » . Tout à coup, le vent se leva, une légère brise me glaça les os. J'étais partie tellement vite que j'en avais oublié ma veste. Je passais frictionnais mes bras à l'aide de mes mains, tout en me rappelant tout ce que j'avais vu durant cette époque. « Et comment tu le vie ? Je veux dire, tu arrives à gérer ? » C'était une question complètement conne, mais je ne sais pas pourquoi, depuis environ 10 minutes, j'avais l'air totalement bête devant lui.

 

∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 157
● Avatar : Ian Somerhalder
● Multi-compte(s) : Non
● Humeur : Diabolique
● Age du perso : 25 ans (apparence) 30 ans (Réellement)
● Ce que que tu es : Vampires
● Citation : u.c
● Mon image du moment :


MessageSujet: Re: « L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » Ft Jay   Jeu 19 Sep - 21:58


Tu es la souris, je suis le chat.
Hope feat Jayden.

 


Je sentais son regard perçant poser sur moi et bizarrement je me sentais comme un enfant qui essayait de draguer se première futur copine. J'avais déjà draguer des femmes vampires, elles étaient froide et pas vraiment attirante dans leur geste et leur parole mais elle, elle était pas comme les autres. Elle me faisait ressentir humain, vivant et joyeux, ce que je n'avais pas ressentis depuis que j'avais était transformé cette fameuse nuit. Quand je lui donna mon prénom elle commença à s'embrouiller dans ses paroles ce qui me fit bien rire. Je voyais bien que je la troublais autant qu'elle me troublait. "Hope... très jolie prénom! ca me donne un peu d'espoir pour la suite alors!" Je lui lança un petit clin d'oeil avant de recommencer à rire comme un gamin. Oui ma blague était nul et alors? J'avais pas l'habitude de draguer et normalement c'est les femmes qui s'en chargeait, mais elle était en train de faire tourner la roue de ma vie! « Vous .. euh on se tutoie ? Tu n'a pas l'habitude d'être comme ça avec les filles ? C'est à dire ? Coureur de jupon c'est ça ? Non, je ne t'hypnotise pas, c'est sûrement mon charme naturelle » Je laissa un petit moment de silence et baissa les yeux en réfléchissant, je ne pouvais pas lui mentir, étant elle aussi un vampire elle le sentirait directement et puis je n'avais pas envie de lui mentir. "Sans te mentir d'habitude c'est vrai... Je suis un coureur de jupon, mais je suis quelqu'un qui prend du plaisir sans vraiment faire attention à ma partenaire..."
J'avais honte de ce que je venais de dire mais si j'étais là a essayer d'apprendre à la connaitre elle comprendrait surement qu'avec elle je ne voulais pas de ça. "Enfin je dis pas que je suis en train de te parler pour t'amener dans mon lit hein... J'ai envie d'apprendre a te connaitre et pas l'inverse, enfin je vais arrêter de parler parce que je m'enfonce." Je lança un petit sourire timide avant de baisser les yeux vers mes pieds.


Quand elle s'asseya je sentis son odeur emplir mes narines et sans vraiment le vouloir je déposa mes doigts sur les siens rien que pour sentir son contact contre le mien. Quand elle dévoila son âge de vampire je lacha un grand sourire et rigola "Dit donc petite mamie !" Tout les vieux vampires étaient snob et prétentieux mais elle elle était différente, elle souriait, elle me parlait comme ci elle me connaissait depuis longtemps ce qui faisait chavirer mon coeur un peu plus de seconde en seconde. "Oh au début c'était... assez dure, abandonner ses amies sans pouvoir leur dire, abandonner le soleil et le bronzage et vouloir boire le sang de chaque personne que tu croise dans la rue... Mais c'est passé et j'arrive a me maitriser et toi c'était comment au début?" Je sentis ce courant d'air et la vis frissonner, j'entendis au loin le crie d'un loup, il rodait souvent la nuit et je savais qu'il fallait partir. "On peux peut-être changer d'endroit? aller chez moi . Mais attention il n'y a pas de mauvaise intention en proposant ça"






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 62
● Avatar : Candice Accola
● Multi-compte(s) : Nop
● Humeur : Fatiguée
● Age du perso : 20 ans en apparence, 80 ans en réalité
● Ce que que tu es : Vampire
● Citation : UC
● Mon image du moment :


MessageSujet: Re: « L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » Ft Jay   Mer 25 Sep - 13:28

:
 


« L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. »







Après m'être totalement planté en bafouillant les choses complètement débiles, je me sentais honteuse. J'étais un vampire de 80 ans, j'avais massacré dans familles entière dans les année 70, j'étais crainte de tous, vampires comme humains. Et ceux qui osait se frotter à moi en payait les conséquences. Pour les autres, j'étais dangereusement attirante mais je n'avais d'yeux que pour Ethan. J'étais froide, méchante, cruel et égoïste. J'avais un self-contrôle hors paire et rien ne me troublais. Mais ça, c'était il y'a bien longtemps. Maintenant, je rougissais face à Jayden, je sentais la chaleur remonter le long de mes joues. Il me procurait cette sensation de timidité, d'interdit, comme si je n'avais pas le droit d'être là, avec lui mais que j'étais aussi excitée qu'une gamine de braver les interdits. Tout à coup, le magnifique brun me sortit de mes pensées :  « Hope... très jolie prénom! ça me donne un peu d'espoir pour la suite alors!! » me dit-il en joignant un petit clin d'oeil à sa parole. * Je fond * me mis-je à penser avant d'entendre son petit rire tellement sexy. Comment était-ce possible d'être aussi beau, sexy et craquant ? Plus je m'entendais parler et plus j'avais envie de creuser un trou et de m'y enterrer le plus vite possible. Qu'est ce que j'avais l'air idiote face à lui !! S'il savait qui j'étais et ce que j'ai bien pu faire avant, il ne me croirait pas. Comment une petite blonde aux aires de sotes pas finit pourrait avoir été redoutable ..  « Sans te mentir d'habitude c'est vrai... Je suis un coureur de jupon, mais je suis quelqu'un qui prend du plaisir sans vraiment faire attention à ma partenaire... » Et BIIM en pleine face ! En même temps, comment aurais-je pu imaginer une seconde, que quelqu'un aussi beau soit un parfait gentleman, gentil, attentionné, à l'écoute .. parfait quoi. Il fallait forcément qu'après Ethan, le prochain mec sur qui je craque soit un parfait connard avec le femme, bah oui, ça serait tellement trop beau sinon. Enfin, je n'avais pas non plus était toujours dès plus agréable non plus avec les hommes, il fut un temps .. Il baissa la tête et ajouta :  « Enfin je dis pas que je suis en train de te parler pour t'amener dans mon lit hein... J'ai envie d'apprendre a te connaitre et pas l'inverse, enfin je vais arrêter de parler parce que je m'enfonce. » Je souris, il était mignon en train d'essayer de se rattraper. «Hum je vois .. C'est bien, au moins tu es honnête. Je dois aussi avouer que dans le passé, je n'ai pas été la meilleure des copines, alors je comprend un peu ce que tu veux me dire  » Je lui fit un sourire plein de compassion avant d'ajouter à mon tour :  « Mais je voudrais quand même savoir quelque chose. Pourquoi moi ? Si habituellement avec toutes les femmes, tu as pour objectif de les mettre uniquement dans ton lit et de ne penser qu'à ton plaisir à toi, pourquoi tu ne fais pas ça avec moi ? Je veux dire en quoi je suis différente au point de ne pas avoir le même traitement que les autres ? » J'avais dis ça sur un ton méfiant, pas du tout accusateur.

Une fois assise à ses côtés, Jayden posa ses longs doigts sur les miens, juste quelque instant. Un instant que j'aurais voulu transformer en plusieurs minutes, voire même des heures. Des frissons envahir mon corps tout entier. Je me sentais bien. En sécurité et comme si je pouvais absolument tout lui dire, sans aucune retenu. Après ce petit moment, j'eu le droit à la plus mignonne de toutes les " insultes ", d'après monsieur le beau gosse, j'étais une petite mamie. Plutôt bien vu en effet. « C'est vrai que vu sous cette angle et par rapport à toi, je suis en effet une mamie. Mais je suis une mamie plutôt bien conservée je trouve » Je pris mon visage entre mes mains et souris en même temps. 80 ans et aucune rides, la classe quand même. Je lâchais mon visage et reposais mes mains sur mes cuisses, tout en tournant mon visage vers le siens. Je voulais l'écouter mais aussi pouvoir le voir.  « Oh au début c'était... assez dure, abandonner ses amies sans pouvoir leur dire, abandonner le soleil et le bronzage et vouloir boire le sang de chaque personne que tu croise dans la rue... Mais c'est passé et j'arrive a me maîtriser et toi c'était comment au début ? » Je comprenais tellement ce qu'il voulait dire. Moi aussi j'avais dût tout abandonner. Déjà que la vie m'avait enlever les deux choses essentiel : ma mère et mon père. Mais en plus de ça moi aussi j'avais dût abandonner ma vie, mes amis, mes envies. La seule envie que je n'avais jamais abandonné, c'était celle du sang humain. Si je devais résumer ma vie en un seul mot je dirais : l'abandon. Tout simplement. Pendant que Jayden parlait de lui, je l'écoutait, attentivement et silencieusement. J'hochais la tête et buvais ses paroles. Ça faisait tellement longtemps que je n'avais pas aimé la compagnie de quelqu'un. Mais la sienne, je l'appréciais vraiment beaucoup. Alors qu'il me demandait ce qu'il en était pour moi, je sentie tout de même une réserve. Il avait été tellement honnête avec moi, que moi aussi j'avais envie de l'être, mais mon passé n'était pas des plus simple à raconter et surtout à entendre. Surtout pour un vampire qui apparemment se tenait correctement avec les humains. Tandis que je baissais la tête, je me mis à tripatouiller mes mains, les tournants dans tout les sens, comme quand je suis nerveuse. « Euh je ne sais pas si tu as vraiment envie de l'entendre » Je fis un sourire un peu gêné. Et dès qu'il me proposa d'aller poursuivre notre discussion dans un endroit plus chaud, sachant aussi qu'un loup rodait dans le coin, je n'hésita pas une seule seconde et en profita pour me lever la premier. Je lui tendis la même, comme s'il avait vraiment besoin de mon aide pour se lever. « Ne t'inquiètes pas, j'ai bien comprit que ce n'était pas une mauvaise intention. Et puis au pire, je te rappel que je sais très bien me défendre. » Je lui fit un petit clin d'oeil et ne pu m'empêcher de me mordre la lèvre inférieur. Mon dieu ce qu'il était vraiment craquant.
 

∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » Ft Jay   

Revenir en haut Aller en bas
 

« L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » Ft Jay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « L’amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » [Livre II - Terminé]
» L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines ~ Aiden
» Epsilon ☼ L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines
» L'amitié double les joies... [pv Brook]
» AIDEN ▬ L'amitié multiplie les joies et divise les peines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ϟ La périphérie :: [ La forêt ]-