AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion
Bienvenue à Black Moon Calling ! N'hésitez-pas à nous rejoindre Wink
LES INSCRIPTIONS HUMAINES SONT A PRIVILEGIER, ON VOUS FERA PLEIN DE CALINS!
Nous demandons aux joueurs un minimum de quinze lignes dans leurs RP.
Si un scénario vous plait mais que vous n'aimez pas l'avatar ou autre, venez directement poster dans le topic pour négocier !

Partagez | .
 

 Une grande bouffée d'air frais {Feat Wyatt}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

● Messages : 50
● Avatar : Phoebe Tonkin
● Multi-compte(s) : Nope
● Humeur : Ca se passe.
● Age du perso : 18 ans
● Ce que que tu es : Loup-garou
● Citation :

Spoiler:
 

● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Une grande bouffée d'air frais {Feat Wyatt}   Lun 22 Juil - 14:57



every teardrop is a waterfall.



Aujourd’hui Jane avait couru partout. Elle s’était d’abord réveillée dans ce lit, ce lit qui n’était pas le sien mais dans lequel elle devait se sentir bien, ce lit où elle devrait passer toutes les nuits qui suivront, ce lit qui n’avait encore ni son odeur, ni l’odeur de la lessive qu’utilisait sa mère à la maison, oui, elle n’était pas à la maison, elle n’était pas chez elle, elle avait beaucoup de mal à se sentir chez elle. Pourtant Jane était quelqu’un d’ouvert, elle était sympathique et aimait tester de nouvelles choses mais ici, c’était plus dur que prévu. Il y avait Alex, son frère, son jumeau, la personne qui lui rappelait son chez elle. Et puis Wyatt était ici aussi, elle n’était donc pas seule, elle ne serait jamais seule. Ici, il y avait pas mal d’étranger, des gens qu’elle ne connaissait pas encore, des personnes qu’elle n’avait pas vraiment envie de rencontrer, elle préférait se concentrer sur son frère et Wyatt plutôt que rencontrer tout ces nouveaux visages. Dans cette école il y avait des sorciers et des vampires, deux espèces qu’elle ne connaissait pas, les sorciers avaient une odeur qui leur était propre, il ne sentait pas comme les humains, il avait ce parfum en plus et les vampires, n’en parlons pas, ils puaient, qu’est-ce qu’ils pouvaient puer, Jane sentait leur odeur partout, où qu’elle soit ici elle sentait leur puanteur. Mais pour le moment, elle ne voulait pas cataloguer les gens même si sa nature de loup garou lui imposait de ne pas être une grande fan des vampires. Toujours allongée dans son lit la jeune femme décida d’aller prendre une douche et d’enfiler quelque chose de confortable pour la journée. Elle choisit un short et un top marron foncé, elle enfila une paire de ballerine.

La journée de la belle Jane se déroula sans encombre, elle passa une belle journée même, elle rencontra plusieurs autre loup, qu’elle repérait très rapidement, elle croisa la route de quelques vampires, pour être exact un groupe de vampire, qui ne se privèrent pas de faire des commentaires désobligeant à son encontre en passant près d’elle, elle retroussa les lèvres et fronça les sourcils. Il fallait qu’elle reste calme, ils étaient en groupe alors ils jouaient aux gros durs, alors qu’ils se tournaient pour regarder sa tête, elle les fixa, leur lança un grand sourire et un clin d’oeil, elle tourna les talons et partit dans le couloir. Elle ne voulait pas se faire d’ennemis mais si elle n’avait pas le choix elle ne se laisserait pas marcher sur les pieds non plus, elle ne voulait pas cataloguer ses … êtres… étranges alors elle allait les ignorer où leur sourire, se moquer d’eux en direct sans phrases méchantes, sans insultes.

La fin de l’après midi arriva, enfin elle pouvait souffler un peu, s’éloigner de tout ce monde, s’éloigner de ces êtres qu’elle appréciait de moins en moins, elle avait réussi à passer du temps avec Alex qui lui avait redonner le sourire. Ils avaient l’air de deux gamins ensemble, mais ils se comprenaient au moins, ils riaient forts, ils se bousculaient et en quelques minutes Alex avait réussi, faire sourire sa soeur et lui donner du courage. Elle décida d’aller souffler un peu dans les jardins. A peine eut-elle posé les pieds à l’entrée du jardin elle inspira un bon coup, toute cette nature, cela lui faisait le plus grand bien, elle avait l’impression de ne pas avoir respirer de la journée. Mais alors qu’elle respirait, arrêté là, au milieu du passage, elle sentit une odeur qu’elle connaissait bien, très bien, Wyatt. Elle partit en direction de cette odeur et quand elle vit le jeune homme de dos elle ne put s’empêcher de se mettre à courir pour aller le serrer dans ses bras. Un sourire coller sur ses lèvres, elle le lâcha et lui fit un bisou sur la joue. « Coucou mon beau, comment tu vas ? » demanda t-elle heureuse de le voir. Elle resta un moment devant lui à le fixer, attendant sa réponse et se perdant dans ses pensées, elle le trouvait tellement parfait, elle le fixait là, son sourire toujours sur les lèvres. Que ressentait-elle ? Elle ne voulait pas le savoir, elle cligna des yeux comme pour chasser toutes ses pensées et se concentra à nouveau sur son ami.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 83
● Avatar : Kiowa Gordon
● Multi-compte(s) : nop
● Humeur : Perturbé
● Age du perso : 17ans
● Ce que que tu es : A werewolf
● Citation : N'oublie jamais qui tu es.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une grande bouffée d'air frais {Feat Wyatt}   Lun 22 Juil - 23:26

light on my heart ,
light on my feet Light in your eyes I can’t even speak


Lorsque je suis arrivé ici, je me disais que je n’avais peut être pas fait le bon choix… ma place n’était peut être pas ici ? J’avais quitté la forêt de Glenn pour cette fameuse école ; un château qui surplombait toute une île. J’avais été attiré par cette brochure si alléchante, celle qui me promettait un meilleur avenir, et surtout je pouvais en apprendre plus sur moi, et ceux de mon espèce. Mon père m’avait raconté nos légendes, ma descendance et plein d’autres choses que je devais savoir ; mais aller savoir pourquoi j’avais ce besoin de voir par moi-même. Mais cette fois-ci, je n’étais pas partit sans leur accord, je ne voulais pas une fois de plus leur faire peur… comme la nuit de ma transformation loin de ma maison. Non, cette fois-ci, nous avions eu une réunion de famille ; et ils m’avaient laissé le choix. Au départ, j’avais été tout excité à l’idée de découvrir de nouvelles choses, mais rapidement le manque de ma famille et de mes meilleurs amis s’est fait sentir. Certes il y avait plein de personne de ma race ici, mais ils ne seront jamais vraiment des « miens ». La meute de Glenn sera toujours celle de mon cœur, Jane et Alex, ainsi que mon père en font partit. Cela faisait donc pratiquement un mois que j’étais arrivé ici ; je commençais tout juste à me faire à l’idée que je ne reverrais pas ma famille et mes amis avant les vacances de noël, soit dans 3 mois… Mais une bonne nouvelle m’arriva ! Alex et Jane avaient décidé de me rejoindre ici, enfin si j’avais bien cru comprendre, Alex avait tout fait pour entrer dans cette école, Jane semblait beaucoup moins enthousiaste. Si seulement elle savait à quel point elle me manquait. Depuis que nous étions devenus des « loups », mon regard avait changé envers elle. C’était plutôt étrange comme sensation ; comme une sorte d’attirance, une alchimie que l’on ne contrôle pas vraiment ! Alors qu’avant cela il n’y avait aucune ambigüité entre nous.

Voilà quelques jours qu’ils étaient arrivé, je passais plus de temps avec Alex, puisqu’il était à présent mon colloc’ de chambre. Mais nous arrivions toujours à se retrouver tous les trois. Le trio des inséparables était enfin réuni, les murs de cette école n’ont pas fini de trembler ! Les cours de la journée étaient terminés, enfin presque puisque nous avions une petite réunion ce soir au coucher du soleil. Et oui, les regroupements ici, se faisait tard le soir afin que nos chers collègues vampires puissent sortir sans crainte. J’avais bien 4h devant moi ; et ne savait pas vraiment quoi faire. Il faisait beau, et plutôt chaud… mais cela ne me dérangeait pas. Je me décidais donc à sortir ; non pas hors de l’enceinte de l’école puisque les « novices » n’en avait pas le droit ; mais plutôt dans les jardins. J’aimais me balader au milieu des fleurs, cela me rappelait les plantations que ma mère faisait au bord de la maison. Je marchais dans les allées ; profitant de la fraicheur des arroseurs qui tournoyait dans les parterres. Soudain parmi les arômes des roses et des lys, je sentis une odeur familière ; le genre d’odeur qui vous rassure… celle qui me ramène toujours au soir de ma première transformation. J’avais senti l’odeur de mon père, puis j’avais découvert celle d’Alex et évidement celle de Jane. Depuis ce jour, cette odeur est gravée au fond de moi. J’eu à peine le temps de me retourner, qu’elle était devant moi. Ses douces lèvres vinrent se collés sur ma joue, ce qui me fit frissonner. Je souris à mon tour en voyant ce sourire magnifique sur son visage.

« Et bien, je dirais que ça va, et encore mieux depuis votre arrivé. Et toi, tu arrive à t’acclimater ici ? »

Je me sentais un peu coupable dans cette histoire, après tout, c’était à cause de moi qu’Alex avait voulu venir ici.

« Je suis vraiment désolé tu sais… Si je n’avais pas voulu intégré cette école, Alex ne l’aurait pas voulu non plus… et on serait encore à Glenn à cette heure-ci. »


Mon regard se baladait sur le corps de Jane, puis mes yeux s’attardait sur ses lèvres… j’attendais sa réponse, en espérant qu’elle ne m’en veuille pas trop pour cette affaire. Elle était vraiment devenue plus féminine depuis sa transformation, à vrai dire, elle me faisait penser à une femme. Du haut de ses 17ans, elle semblait beaucoup plus mûre que les filles de son âge.







Dernière édition par Wyatt Collins le Mer 24 Juil - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 50
● Avatar : Phoebe Tonkin
● Multi-compte(s) : Nope
● Humeur : Ca se passe.
● Age du perso : 18 ans
● Ce que que tu es : Loup-garou
● Citation :

Spoiler:
 

● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une grande bouffée d'air frais {Feat Wyatt}   Mar 23 Juil - 10:08




Une grande bouffée d'air frais
Ft. Jane et Wyatt
 
Elle venait de voir son meilleur ami au loin, elle s’était approchée de lui en courant et lui avait fait un bisou sur la joue avant de lui demander comment il allait. Celui-ci lui répondit qu’il allait bien et que ça allait beaucoup mieux depuis qu’elle et son frère étaient arrivés, puis il lui retourna la question, si elle arrivait à s’acclimater ici, elle grimaça légèrement. On ne peut pas dire qu’elle était très bien ici, son chez elle lui manquait, tout lui manquait, sa foret, sa maison, ses parents, sa meute, certes son frère et son meilleur ami étaient ici, elle n’aurait pas pu rester là bas, elle se sentirait seule, elle se sentirait vide. Alex lui aurait terriblement manqué, c’était son jumeau, sa moitié, ils passaient leur temps ensemble depuis qu’ils étaient nés alors se séparer pour cette école… non. Jane avait finalement acceptée de suivre son frère, bien qu’elle n’en ai pas envie. Et ensuite, il y avait Wyatt, depuis peu, depuis qu’il était partit, elle ressentait quelque chose d’étrange, un manque énorme, ne pas voir son regard se poser sur elle, ne pas le voir sourire quand elle arrivait, ne pas sentir son odeur dans les parages, elle ne pouvait pas le supporter, même si elle se sentait vraiment mal pour le moment dans cette école au moins, Wyatt et Alex étaient là. Alors qu’elle allait dire à Wyatt qu’elle n’était pas vraiment à l’aise dans l’école, qu’elle se sentait mal, qu’elle n’avait pas l’habitude de tout ses vampires et que certains l’avaient pris pour cible en se moquant d’elle, le jeune continua en lui disant qu’il était désolé, elle arqua un sourcil alors qu’il continua en expliquant que s’il n’avait pas voulu venir ici, Alex n’aurait pas voulu non plus et qu’ils seraient alors encore tout les trois à Glenn maintenant. Jane haussa les épaules et lui lança un sourire, ce n’était peut être pas le moment de lui dire qu’elle n’était pas vraiment à l’aise ici, ce n’était surement pas le moment.

Jane ne savait pas vraiment comment réagir en présence de Wyatt, c’était toujours son meilleur ami, il le serait toujours mais elle était mal à l’aise, elle ne savait plus ce qu’elle ressentait et elle en avait peur. Peur de ce qui se cachait au fond d’elle, peur d’accepter ses sentiments et de tout gâcher, son frère ne lui pardonnerai jamais, elle lança un nouveau sourire à Wyatt, elle compatissait. Elle voulait lui dire pleins de choses et elle voulait même lui dire qu’il lui avait terriblement manqué mais elle remarqua qu’il la fixait étrangement, enfin il ne la fixait pas vraiment elle, il fixait sa bouche. Au début elle se dit qu’il devait surement attendre une réponse de sa part et elle se reprit, elle tourna les yeux, regarder autour d’elle lui ferait reprendre confiance en elle. « Um… Je… enfin ce n’est pas ta faute, t’en fais pas ! Et puis Alex, c’est Alex… s’il n’avait pas décidé de venir ici aussi il aurait décidé autre chose. » Elle était vraiment mal à l’aise de plus en plus mal. Ca la faisait rager intérieurement, mais elle ne laissait rien paraitre. « ça te dirait qu’on marche un peu ? » Elle ne lui laissa même pas le temps de répondre qu’elle commençait déjà à marcher. « Bon… » Elle fit une pause, cela ne lui arrivait jamais de ne pas trouver ses mots, de ne pas savoir quoi dire. « Tu m’as manqué tu sais ! Vraiment manqué et même si j’étais pas ravie de venir ici au moins je suis avec toi  » Elle n’allait tout de même pas terminer sa phrase comme ça, elle essaya d’enchainer le plus vite possible. « et Alex » conclut elle.

« Je suis vraiment désolée, je ne sais pas ce qu’il m’arrive en ce moment Wyatt… je suis sûrement dépaysée et puis… cette école est étrange, tout ces vampires, j’ai beaucoup de mal avec eux, comme tout à l’heure, un groupe de vampire est passé près de moi et ils ont trouvé ça marrant de m’humilier en public » dit elle en levant les yeux au ciel. « Je ne le prends pas pour moi, je me dis qu’ils font ça à tout le monde » finit elle par avouer. Elle le regarda rapidement et lui lança un sourire, elle continuait de marcher, cela la détendait. Cela la soulageait de lui dire tout ce qu’elle ressentait, il avait toujours été là pour elle et même si avant elle ne se confiait pas réellement, elle avait toujours pu lui dire tout ce qu’elle pensait.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 83
● Avatar : Kiowa Gordon
● Multi-compte(s) : nop
● Humeur : Perturbé
● Age du perso : 17ans
● Ce que que tu es : A werewolf
● Citation : N'oublie jamais qui tu es.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une grande bouffée d'air frais {Feat Wyatt}   Mer 24 Juil - 22:44

light on my heart ,
light on my feet Light in your eyes I can’t even speak


J’étais là parmi les parterres de fleur, et même si elles émanaient de très belles odeurs, je n’aurais pas pu éviter celle qui venait d’arrivé à mes narines. Bien que l’odeur d’une rose est délicate, je ne pourrais d’écrire celle de Jane. Si l’odeur des vampires m’était infâme, chaque loup avait une odeur particulière, et celle des filles l’étaient encore plus. Je reconnaîtrais celle de Jane parmi des centaines, d’abord il y avait son parfum, puis l’odeur de notre forêt natale de Glenn et puis sa petite note fruitée. Même le dos tourné, je l’avais reconnue, et de suite un sourire s’afficha sur mes lèvres. Après une légère accolade, je lui demandais comment elle allait. Je m’en voudrais réellement si sa vie était devenue un enfer à cause de moi. Je me rendu compte que je fixais la bouche de Jane avec un peu trop d’insistance, elle semblait un peu gênée, quel idiot je faisais. Je rigolais légèrement quand elle ajouta que de toute façon Alex aurait bien trouvé une autre idée pour nous éloigné de Glenn. Et c’est vrai qu’elle n’avait pas tord sur ce coup là. Elle me demanda si on pouvait marcher, je n’eu pas vraiment le temps de répondre, qu’elle était déjà en route. Je restai un instant à la regarder ; mais je l’a rattrapa rapidement. Elle fini par me dire que je lui avais manqué, elle ne pouvait pas savoir comment sa phrase venait de me toucher. Bien sur, elle parlait de notre amitié ; enfin j’ai vraiment eu un doute, mais elle ajouta le prénom d’Alex ; alors je ne fis pas de cas… Est-ce moi ou je me fais des films ? Ça ne me réussi pas d’être amoureux de ma meilleure amie. J’ajoutais tout de même un petit « tu m’as beaucoup manqué aussi. J’avais déjà commencé à compter les jours jusqu’aux vacances de noël pour te revoir… et Alex bien sur. » Est-ce que je venais de faire cette allusion ? Je ne me rendais même plus compte de ce que je disais.

Nous avons continué de marcher, et Jane fini par m’avouer son mal être face aux vampires de l’école. Je devais moi-même avouer que je n’étais pas vraiment à l’aise non plus face à eux. Ils se sentaient puissant ; et surtout les maîtres des lieux. Je lui attrapais la main comme pour la rassurer, je m’arrêtais devant elle. « Tu devrais peut être évité de rester seule, tu sais ses vampires se croient meilleur que nous, mais ils ne le sont pas. Je sais que ce n’est pas facile, mais quand tu n’es pas avec Alex, ou moi, tu devrais trouver une amie qui pourrait t’aider. Je pourrais te présenté Ginevra, elle fait partie de la meute de Van’, elle est très gentille. Tu peux avoir confiance aux sorciers, eux aussi déteste les vampires. »

Je ne mettais pas vraiment rendu compte que je tenais les deux mains de Jane, et qu’avec mon pouce, je caressais doucement le dessus de sa main. Lorsque je terminai mon « discours » je retirai doucement mes mains sentant un léger malaise s’installé. Je me frottais le derrière de la nuque, un peu gênée. « Enfin tu sais que si tu as besoin de moi, tu appelle et j’arriverais le plus vite possible. »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 50
● Avatar : Phoebe Tonkin
● Multi-compte(s) : Nope
● Humeur : Ca se passe.
● Age du perso : 18 ans
● Ce que que tu es : Loup-garou
● Citation :

Spoiler:
 

● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une grande bouffée d'air frais {Feat Wyatt}   Jeu 25 Juil - 16:20




Une grande bouffée d'air frais
Ft. Jane et Wyatt
 
Après les rapides retrouvailles entre les deux amis, Jane commença à marcher, elle marchait tout en regardant autour d'elle, évitant avec précaution le regard de Wyatt. Jane évitait de tourner la tête dans sa direction, elle évitait de trop penser à lui qui était tout juste à côté d'elle et tandis qu'elle venait de se confier il se mit face à elle et lui prit les mains. Um...pas facile de ne pas le fixer quand il était devant elle. Wyatt lui dit alors qu’elle ne devrait pas rester seule, elle lui lança un sourire, elle savait se débrouiller seule et si elle avait vraiment voulu qu’ils arrêtent, ils auraient arrêté de l’embêter, ça Wyatt le savait surement. Pour le moment elle jouait à être la plus parfaite des élèves, si elle était ici c’était, certes pour suivre Wyatt et Alex, mais aussi pour progresser et vite, une fois qu’elle serait de retour à Glenn, elle espérait vraiment qu’elle aurait changé, progresser, elle voulait être l’une des meilleures louves de l’équipe et montrer à tout ces males pleins d’expérience qu’ils ne valaient pas mieux qu’elle. Elle écoutait attentivement ce que Wyatt lui disait, elle avait plongé ses grands yeux vert dans le regard du jeune homme mais quand il lui dit qu’il devrait surement lui présenter quelqu’un avec qui trainer Jane arqua un sourcil, un prénom de file qui connaît Wyatt, non ça ne collerait pas. Elle se surprit à ressentir de la jalousie, depuis quand la connaissait-il ? Depuis quand « trainait-il » avec elle ? Elle détourna les yeux.

Jane sentait son coeur battre à tout rompre dans sa poitrine depuis que Wyatt lui avait prit les mains, elle devait alors prendre de grande inspiration pour se détendre. Wyatt continuait de la conseiller, de lui dire qu’elle pouvait faire confiance aux sorciers qui n’étaient pas non plus des grands fans de vampires, Jane sourit. Oui, c’est vrai, elle en avait déjà croisé quelques uns et elle se rendait compte que les vampires n’étaient pas apprécié ici, d’ailleurs ils n’étaient apprécié nul part. Quand Wyatt lâcha ses mains, la jeune femme fut surprise, elle ressentait comme un manque, la jeune femme tourna alors rapidement la tête pour le regarder et vit qu’il était mal à l’aise, elle lui lança un sourire de compassion. Il devait surement être aussi perdu qu’elle mais ça elle n’en savait rien, elle ne savait pas ce qu’il ressentait et elle aurait vraiment aimé qu’il se confie un peu. Apparemment il n’allait pas le faire de suite mais il ajouta quand même que si elle avait besoin de lui, il serait là. Jane le savait, elle l’avait toujours su, il avait toujours été là pour elle et elle se doutait bien que ce n’est pas aujourd’hui que ça allait changer. « Merci pour tout ces conseils, j’ai déjà rencontré un sorcier ou deux, ils sont adorables et on va dire qu’ils m’ont bien aidé. » Elle disait ça pour voir sa réaction, même si c’était vrai, elle voulait voir comment il réagissait, s’il avait compris qu’elle parlait d’hommes et non de femmes et quelle serait sa réaction s’il le comprenait.

La jeune louve glissa sa main dans celle de Wyatt après avoir aperçu un endroit un peu plus loin et très charmant, elle l’entraina à sa suite pour aller s’installer dans l’herbe. Une fois près de l’arbre qu’elle avait repéré, elle s’installa, assise en tailleur dans l’herbe, elle tira légèrement sur le bras de Wyatt pour qu’il la rejoigne avant de commencer son petit interrogatoire. « Et sinon, tu t’es fais pas mal d’amies depuis que tu es ici ? Comme cette Gine… Ginevra ? Elle a l’air sympa, tu t’entends bien avec elle ?» En faite, elle s’en fichait que cette fille soit sympa, s’ils étaient amis, ce qu’elle voulait savoir c’était s’il y avait plus que de l’amitié entre les deux jeunes.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 83
● Avatar : Kiowa Gordon
● Multi-compte(s) : nop
● Humeur : Perturbé
● Age du perso : 17ans
● Ce que que tu es : A werewolf
● Citation : N'oublie jamais qui tu es.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une grande bouffée d'air frais {Feat Wyatt}   Dim 28 Juil - 23:56

light on my heart ,
light on my feet Light in your eyes I can’t even speak


Ma nature de loup, je ne l’a regrettais pas et encore moins lorsque j’étais en compagnie de Jane. J’avais l’impression que nous étions liés, comme si un lien invisible nous rendait inséparable. J’avais entendu certaine légende qui parlait « d’imprégnation » mais je n’avais jamais vraiment compris en quoi ça consistait ; et de plus, ce genre de chose n’arrivait qu’avec les humains. Donc, je chassais ses idées de ma tête et me concentra à nouveau sur Jane. Elle était là face à moi, je tenais ses mains, et mes yeux étaient plongés dans les siens. Mon cœur battait un peu trop fort, et j’espérais qu’elle ne l’entende pas trop… notre ouïe surdéveloppé nous jouait parfois des tours. Je lui donnais des conseils, mais à vrai dire, je préfèrerais remplir moi-même le rôle de garde du corps… hélas, les garçons étaient interdit de séjour dans les dortoirs des filles. Jane me répondu qu’elle avait fait la connaissance de plusieurs sorciers ; devais-je en conclure qu’ils étaient tous des garçons ? J’avais vraiment peur que Jane trouve quelqu’un d’autre ici. Finalement, beaucoup de chose me faisait regretter ma venue ici. « Je suppose donc que tu as fait la connaissance du beau et séduisant Noah ? » Ce mec était vraiment sympa, mais qu’est ce qu’il pouvait m’énerver. Il avait toute une cour autour de lui, et la plupart des filles craquait  pour lui. Je n’avais vraiment pas envie de voir Jane à ses pieds ; mais je l’a connaissais, c’était une fille de caractère et non une suiveuse. Je ne sais pas si elle avait décelé une pointe de jalousie dans ma voix.  

Elle attrapa ma main, ce qui me surprit, mon cœur fit un raté. Je ne savais pas ce qu’elle avait en tête, mais j’aimais la voir ainsi. Alors je l’a suivis jusqu'à cette arbre. Elle s’assit et me tira le bras afin que je fasse de même. Je m’étalai par terre, à vrai dire je n’avais pas vraiment cherché à me retenir. Je me roulais dans l’herbe, tel un chien content… ok, j’abuse un peu de mes gènes de loup, mais on ne peut pas m’en vouloir, hein ? Je restais allongé sur le dos à coté de Jane, je fixais le ciel quand elle me demanda si je m’étais fait des amis, et si Ginevra était sympa. « Quelques un, en fait je traine un peu avec la meute de Vanellopée, sans en faire vraiment partit. J’aime juste être parmi des personnes comme moi. On dit que moi que je suis un Oméga, tu sais le mec qui détend l’atmosphère et calme les autres… mais tu sais personne ne te remplacera… » Je laissais ma phrase en suspend, puis soudain, je lui posais une question qui me trottait dans la tête. « Tu crois que tu pourrais… trouver quelqu’un ici… ? Un petit ami ? » J’avais peur de sa réponse, j’espérais vraiment qu’elle n’avait « flashé » sur personne. A vrai dire, je ne sais pas comment je réagirais si elle venait à m’apprendre qu’elle avait rencontré quelqu’un. J’étais peut être idiot de ne pas lui dire mes sentiments, mais j’avais vraiment peur de gâcher notre amitié.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 50
● Avatar : Phoebe Tonkin
● Multi-compte(s) : Nope
● Humeur : Ca se passe.
● Age du perso : 18 ans
● Ce que que tu es : Loup-garou
● Citation :

Spoiler:
 

● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une grande bouffée d'air frais {Feat Wyatt}   Lun 29 Juil - 9:27




Une grande bouffée d'air frais
Ft. Jane et Wyatt
 
Jane avait l’impression de revivre, de respirer de nouveau. Cela lui faisait tellement de bien de revoir son ami, de le retrouver et de lui parler, de l’entendre, de le sentir. Après son départ elle avait eu l’impression de dépérir et maintenant, même si ici tout était étrange et qu’il fallait qu’elle retrouve ses repaires, ils étaient là, Wyatt et Alex, elle se rendait compte qu’il ne lui fallait qu’eux deux pour être heureuse et bien. Alors qu’il lui avait parlé d’une amie Jane avait senti une pointe de jalousie lui traverser le cœur, ça ne lui plaisait pas, elle n’avait pas le droit d’être jalouse, elle n’était que son amie, sa meilleure amie certes mais il avait le droit d’aller voir qui il voulait. Après qu’il lui ait donné plusieurs conseils Jane lui parle du fait qu’elle avait déjà croisé des sorciers, au masculin, oui, elle avait croisé plusieurs jeunes sorciers depuis son arrivée ici et ils étaient plutôt sympathiques. Wyatt rebondit en lui demandant si elle avait rencontré Noah en ajoutant "beau" et "séduisant" dans sa phrase, Jane lui lança un grand sourire. « Oui, je l’ai rencontré. Il a l’air cool, tu le connais ? Tu t’entends bien avec lui ? » Wyatt devait surement le connaitre puisqu’il lui en avait parlé, mais elle ne savait pas s’il s’entendait bien avec, elle voulait savoir alors si Wyatt s’entendait bien avec lui.

Jane glissa sa main dans cette de Wyatt et l’entraina rapidement vers un arbre qui se trouvait un peu plus loin sur leur chemin, elle s’installa sur le sol sans jamais lâcher sa main, elle aimait son contact mais après l’avoir légèrement tiré pour qu’il se pose à côté d’elle, elle fut obligée de lui lâcher puisqu’il s’effondra sur le sol ce qui la fit rire. À peine fut-il installé sur le sol qu’elle recommençait son interrogatoire, elle lui demandait alors s’il s’était fait des amies, s’il s’entendait bien avec la jeune louve dont il lui avait parlé, elle était curieuse et un peu jalouse, alors elle faisait passer cela comme une question banale mais la réponse lui tenait vraiment à cœur, elle ne connaissait absolument pas cette jeune femme et elle ne les avait jamais vus Wyatt et elle ensemble, elle ne savait donc pas à quel point ils pouvaient s’entendre. La réponse de Wyatt la fit sourire, ça lui faisait plaisir qu’il lui parle de toute une meute plutôt que d’une fille en particulier, il lui avoua qu’il restait avec la meute de Vanellopée mais qu’il n’en faisait pas vraiment parti, qu’il aimait simplement leur contact, être avec eux, Jane lui lança un nouveau sourire, elle trouvait ça normal. Il voulait simplement se rapprocher des autres loups-garous. Il avoua aussi à Jane qu’on disait de lui qu’il était un Oméga, celui qui détendait les autres et les atmosphères tendues. Jane hocha la tête, c’était vrai. Wyatt détendait les autres par sa simple présence ou par des phrases, des mots, des gestes et pourtant Jane était mal à l’aise là ! Alors qu’il terminait sa phrase et que Jane en profitait pour poser son regard sur d’autres arbres un peu plus loin devant elle, Wyatt reprit la parole pour lui poser une question, il hésitait dans le choix de ses mots ce qui intrigua Jane. Elle tourna automatiquement son visage vers lui pour l’écouter attentivement. Le jeune homme venait de lui demander si elle pourrait trouver quelqu’un ici ? Jane arqua un sourcil en le fixant. Pourquoi lui demandait-il cela ? Pourquoi voulait-il savoir ça ? Elle resta un moment silencieuse, son regard plongé dans celui de Wyatt. Qu’allait elle lui répondre ? Elle avait déjà trouvé celui qu’elle voulait, elle le sentait au plus profond de son être, elle savait avec qui elle voulait être. « Um…je ne m’attendais pas à ce genre de question» avoua-t-elle en riant légèrement. Son rire prouvait qu’elle était gênée, qu’elle ne savait plus où se mettre. Jane croisa ses doigts et commença à les tourner, les emmêler si l’on peut dire ça, elle baissa ses yeux sur ses doigts et essayait de réfléchir. Elle voulait lui donner une réponse sincère et claire mais qui ne révélait pas totalement ce qu’elle pensait, comment faire pour qu’il comprenne ce qu’elle voulait lui dire sans vraiment le comprendre.« Je pense que… Je pense que j’ai déjà trouvé quelqu’un, enfin pour le moment tu vois je ne sais pas si cela peut se faire… C’est compliqué, tu vois ?» Elle disait la vérité mais pas toute la vérité, elle ne voulait pas qu’il réagisse mal à sa phrase mais elle ne voulait pas non plus qu’il comprenne trop rapidement où elle voulait en venir. Quand elle avait commencé à parler son cœur avait accélérer, elle était nerveuse et elle commençait à comprendre que le manque qu’elle avait ressentit, que tout ce qu’elle ressentait en sa présence n’était pas simplement un lien de loup à loup, de meilleur ami à meilleure amie, elle ressentait plus que ça et elle ne savait pas comment réagir, elle avait peur de tellement de chose, peur qu’il ne ressente pas la même chose, peur que si elle lui avouait ce qu’elle ressentait il fuit, ils ne soient plus amis, peur de ce qu’Alex dirait. Jane releva doucement les yeux vers Wyatt, il fallait qu’elle lui dise, au moins ça serait fait et puis si ce n’était pas réciproque et bien tant pis ! Au moins elle lui aurait avoué. « Ça fait longtemps que je le connais, mais pas longtemps que je ressens des trucs étranges quand je suis avec lui, tu vois ce que je veux dire ? C’est tellement bizarre et puis… je pense que j’ai peur de tout ce que cela entrainera, peur de la réaction d’Alex s’il apprenait ça. Enfin bref, c'est compliqué» ajouta t-elle avant de rire. « Et toi, tu as trouvé ta moitié ?» demanda t-elle curieuse et reprenant peu à peu confiance en elle. Jane avait parlé tellement vite qu'elle avait à peine eu le temps de reprendre son souffle.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 83
● Avatar : Kiowa Gordon
● Multi-compte(s) : nop
● Humeur : Perturbé
● Age du perso : 17ans
● Ce que que tu es : A werewolf
● Citation : N'oublie jamais qui tu es.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une grande bouffée d'air frais {Feat Wyatt}   Mer 31 Juil - 22:54

light on my heart ,
light on my feet Light in your eyes I can’t even speak


Notre conversation s’arrêta un moment sur le fameux Noah ; il était très réputé dans cette école. D’ailleurs il faisait partit des gars populaires comme on dit, le genre de type qui claque des doigts et qui a dix groupies à ses pieds. Je l’appréciais sans plus, je n’étais pas dut genre à idolâtré ce genre de personne, je ne voudrais surtout pas accroitre son égo, mais en même temps, il savait y faire. Toujours sympathique, souriant et charmeur. Alors quand Jane me demanda si je l’appréciais, je ne savais pas vraiment quoi y répondre. « Oui et non, je n’aime pas vraiment trainer avec les populaires, mais il est sympa. »

Après m’avoir roulé dans l’herbe comme un idiot, je finis par reprendre mon sérieux. Enfin j’avais réussi à faire rire Jane, et c’était un point positif pour moi. Je n’aimais pas la voir triste, alors la faire rire m’aidait à déculpabiliser. J’entamais alors une discussion sensible ; je m’engageais surement sur une pente glissante ; mais depuis l’arrivé de Jane ici, cette question me torturait l’esprit. Lorsque nous étions à Glenn, il y avait beaucoup moins de risque que Jane tombe amoureuse d’un autre garçon que moi… enfin nous n’étions pas des centaines d’adolescents contrairement à ici. Et puis j’avais vite fait le calcul parmi les ados de Glenn, j’avais à peu près 90% de chance de réussir à la séduire. Ici mon taux était réduit à 12% ! Ne me demandez pas comment j’en suis arrivé à ce résultat, ce serait trop compliqué… ah oui, je vous l’ai pas dit… je suis un petit génie en maths ! Je regardais Jane, elle semblait déstabilisée par ma question. Je l’a connaissais par cœur, et dès qu’elle commençait à jouer avec ses doigts, c’est qu’elle n’était pas à l’aise. Elle commença à parler, puis fit une pause. Mon Dieu que cette situation était stressante, je voyais bien que Jane essayait de me dire quelque chose. Rien que les mots « j’ai trouvé quelqu’un » me firent tourner de l’œil. Déjà ? Elle était là depuis un peu moins de deux semaines, et elle craquait pour quelqu’un… c’était peine perdu. Mais la suite m’intrigua. Je me relevais, et m’assis à coté d’elle. Je l’écoutais attentivement, je ne voulais pas perdre une miette de ce qu’elle me disait. Soit je devenais complètement dingue et elle parlait de moi ? Soit je devenais parano, et ce n’était pas du tout de moi qu’il s’agissait… à croire que j’aurais mieux fait de me taire… encore une fois. Puis elle me renvoya la question. « Tu veux dire que tu le connaissais avant de venir ici ? Il es de Glenn ? » Je pris une pause. Puis je me mis à réfléchir sur la façon dont j’allais lui annoncer ça. Bien entendu je n’allais lui dire : bah toi ! Je ne suis pas suicidaire ! Alors je me lançais. « Oh moi ça fait bien longtemps que je sais que c’est elle, l’élue de mon cœur comme on dit. Mais je pense qu’elle est trop bien pour moi.  Y’a un truc indéfinissable entre nous ; lorsqu’elle est loin de moi je me sens mal, comme si une partie de moi était resté accroché à elle… tu vois ce que je veux dire ? » Je relevais les yeux pour les plonger dans les siens. J’étais troublé par cette conversation, et surtout vraiment perdu. Je finis par ajouté une phrase qui pourrait peut être lui faire comprendre que c’était elle dont je parlais. « Tu vois là, je me sens bien. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 50
● Avatar : Phoebe Tonkin
● Multi-compte(s) : Nope
● Humeur : Ca se passe.
● Age du perso : 18 ans
● Ce que que tu es : Loup-garou
● Citation :

Spoiler:
 

● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une grande bouffée d'air frais {Feat Wyatt}   Jeu 1 Aoû - 10:53




Une grande bouffée d'air frais
Ft. Jane et Wyatt
 
Après avoir parler de « banalités », des gens que Jane avait rencontré, des personnes que Jake fréquentait ou connaissait depuis qu’il était ici, le sujet que Jane redoutait arriva sur la table. Son ami lui demanda si elle pensait qu’elle pourrait rencontrer quelqu’un ici, plus précisément un petit ami. Jane fut d’abord surprise par la question, qu’allait-elle bien pouvoir lui répondre, elle voulait absolument trouver une réponse qui ne dévoilerait pas totalement ce qu’elle ressentait mais elle ne voulait pas lui mentir. Elle ne voulait pas qu’il comprenne et en même temps elle ne voulait pas lui raconter n’importe quoi. Jane commença à paniqué, elle se demandait comment faire, elle se demandait quoi dire, quoi lui dire. Si c’était le moment de lui avouer qu’elle ne se sentait bien qu’avec lui, si c’était le moment de tout lui dire, de lui dire à quel point il lui avait manqué, à quel point elle se sentait mal loin de lui et qu’elle était heureuse quand ils étaient tout les deux, seulement tout les deux.

Jane lui expliqua alors qu’elle avait déjà quelqu’un en vue, que cela faisait longtemps qu’elle le connaissait, elle lui avoua tout ce qu’elle ressentait sans pour autant dire son prénom, sans pour autant lui avouer que c’était de lui qu’elle parlait. La jeune louve ne voulait pas qu’il lui pose d’autres questions, ça lui faisait presque mal de s’avouer à elle-même qu’elle l’aimait. Après lui avoir donc avouer une partie de ce qu’elle pensait, elle enchaina avec une question concernant sa vie amoureuse, elle ne voulait plus parler de ce qu’elle ressentait mais de ce que lui ressentait, si elle faisait fausse route et qu’il avait déjà trouvé chaussure à son pied, si elle devait tout de suite arrêter de penser à lui comme un petit ami mais le reconsidérer comme son meilleur ami, certes s’il lui avouait qu’il avait quelqu’un ça serait dur, très dur, pourquoi lui avait elle posé cette stupide question. Maintenant Jane s’en voulait, au fond elle ne voulait pas savoir, elle voulait que cela reste loin derrière elle, qu’elle oublie ça, qu’elle oublie ce qu’il allait lui dire. Avant de répondre Jake lui demanda si elle le connaissait avant de venir ici, dans cette école, si elle le connaissait à Glenn. Jake était venu s’asseoir à côté d’elle et alors qu’elle était plus que mal à l’aise, elle tourna la tête, elle ne voulait pas le regarder, elle évitait à tout prix de le regarder. Alors, elle venait de tourner la tête vers les arbres qui se trouvaient à côté d’elle, essayant de se concentrer sur la forme des arbres, leurs grosseurs, des choses tellement futiles et stupides. Elle se doutait bien qu’un jour ils auraient cette conversation, elle le savait, alors pourquoi était-elle aussi mal à l’aise ? Jake reprit la parole et à ce moment là Jane sentit son cœur soubresaut, une voix lui criait de regarder son ami, de l’écouter attentivement, une seconde voix lui hurlait de se boucher les oreilles, de fermer les yeux et d’oublier ça, d’oublier cette discussion dès plus gênantes. La voix de Jake résonnait dans sa tête, il lui expliqua que cela faisait longtemps qu’il savait qui il voulait, qui était l’élue, il lui avoua aussi qu’il pensait que cette fille était trop bien pour lui, ce qui piqua la curiosité de Jane. Elle prit son courage à deux mains et tourna son visage vers lui, elle le fixait mais lui regardait ailleurs. Elle voulait lui sourire et en même temps elle voulait partir en courant. Jake continua sa confession, apparemment quelques choses se passaient entre lui et la fille dont il parlait, quand il était loin d’elle il était mal, comme s’il lui manquait quelque chose, Jane arqua un sourcil et dû se concentrer quand il lui demanda si elle voyait ce qu’il voulait dire. Jane ne savait pas quoi dire, elle ne savait pas quoi répondre, oui, elle voyait très très bien ce qu’il voulait dire, elle voyait très bien là où il voulait l’emmener, ce qu’il voulait lui faire comprendre, elle eut un nouveau pincement au cœur quand elle comprit. La dernière phrase qu’il prononça eut l’effet d’une bombe, il venait de lui dire que là il se sentait bien.

Jane se redressa d’un bond, elle posa ses mains autour de sa tête et commença à marcher en faisait un cercle juste devant Jake, elle inspirait et expirait rapidement essayant de se calmer. Tellement d’émotions la submergeait, elle avait envie de rire, de sourire, de sauter de joie, de pleurer et de hurler en même temps. Elle ne savait pas comment réagir à cet aveu et elle était sûre de savoir de qui il parlait, il l’avait lentement guider sur la réponse, il ne voulait pas lui dire clairement de qui il parlait et elle n’avait pas voulu non plus et même si une grande partie d’elle voulait croire qu’il parlait d’elle, la petite voix pessimiste au fond d’elle lui disait que non, il parlait de quelqu’un d’autre, quelqu’un de l’école, quelqu’un que Jane ne connaissait pas. La jeune louve tournait toujours en rond, au bout de quelques minutes, pendant lesquelles elle eut l’impression que sa tête allait exploser, elle se stoppa. Elle arrêta de tourner en rond et se stoppa face à Jake, elle était perdue, elle lui lança un petit sourire mais on pouvait très bien voir qu’elle hésitait encore. Elle le fixait, on peut même dire qu’elle resta plantée là à le fixer un long moment, après quoi elle s’avança hésitante vers lui. Elle se pencha en avant pour lui prendre les mains et se redressa l’obligeant à se lever. Elle était face à lui et son cœur battait la chamade, sa respiration était rapide et saccadée. Elle ferma les yeux une seconde, le temps de remettre ses idées en ordres. Quand elle les ouvrit elle savait ce qu’elle voulait faire. Elle s’avança vers lui et posa ses mains sur son visage, plongeant son regard dans le sien, elle sourit avant de poser ses lèvres sur celles du jeune loup. Quand ses lèvres touchèrent celle de son ami, elle eut l’impression de perdre pied, elle rêvait de faire cela depuis qu’il était partit, depuis qu’il l’avait laissé à Glenn, elle savait ce qu’elle voulait quand elle avait réalisé qu’il lui manquait plus qu’un meilleur ami ne lui manquerait. Après une minute elle se recula d’un pas et le fixa en souriant. Fichu sourire qui serait collé sur ses lèvres un long moment. Elle ne savait pas quoi dire, elle gardait le silence depuis un long moment déjà et elle ne savait pas ce qu’elle devait dire à Jake, s’excuser, assumer et dire que voilà, ça faisait quelques semaines qu’elle avait réalisé. Jane opta pour la première option et reprit la parole « Je suis…désolée» lui dit-elle. « Enfin pas que ça ne m’a pas plu, mais je ne sais pas si tu en avais envie…» et voilà, elle recommençait à dire n’importe quoi, elle recommençait à paniquer et à être mal à l'aise, pourtant elle l'avait fait, elle l'avait embrassé et ça, elle ne l'oublierait jamais, elle n'était pas réellement désolée de l'avoir embrassé parce que ça lui faisait plaisir et elle en avait envie mais maintenant elle était gênée de l'avoir fait, gênée du regard qu'il pourrait poser sur elle après qu'elle est fait ça.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 83
● Avatar : Kiowa Gordon
● Multi-compte(s) : nop
● Humeur : Perturbé
● Age du perso : 17ans
● Ce que que tu es : A werewolf
● Citation : N'oublie jamais qui tu es.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une grande bouffée d'air frais {Feat Wyatt}   Mar 6 Aoû - 23:38

light on my heart ,
light on my feet Light in your eyes I can’t even speak


La vie vous apporte son lot de surprise, et parfois ces déceptions. Aujourd’hui, j’avais vraiment l’impression que c’était le jour j ; ce fameux moment auquel j’avais pensé durant des mois. J’avais imaginé toutes les façons possibles pour cette fameuse déclaration, enfin presque… puisqu’a vrai dire, je n’avais pas pensé à cet arbre, cette prairie, et surtout cette école. Je n’étais pas vraiment doué pour ses choses là, en faite, je ne l’avais jamais fait. Je n’avais jamais déclaré ma flamme à qui se soit, ou encore embrassé une fille. En même temps c’est assez compréhensible, je venais d’un village basé en plein milieu d’une forêt d’une petite cinquantaine d’habitant. Ou voulez-vous que je trouve des filles à draguer ? Jane était la seule sur qui j’avais craqué ; et j’avais mit tout ce temps pour le comprendre. Enfin, il avait surtout fallu que je subisse cette transformation ! Les gènes de loup m’avait permis de développer mes sens, et à en croire les conséquences, les hormones aussi !

Je me retrouvais là à ses cotés ; je me sentais réellement bien en sa présence. Malgré le fait que mon cœur batte à cent à l’heure, je me sentais léger. J’étais tellement proche d’elle, que nos bras se frôlaient légèrement. Je venais juste de lâcher les quelques mots qui révélait mon attirance pour elle… je n’avais plus qu’a attendre qu’elle comprenne mes allusions. Elle n’était pas idiote, loin de là. D’ailleurs, je compris rapidement qu’elle avait réussi à déchiffrer le code. Elle bondit sur ses pieds, et se mit à tourner en rond. J’avais vraiment peur que le stress, ou que des émotions trop fortes pour elle, la pousse à se transformer. Alors je me concentrais, je respirais et tentait de jouer mon rôle d’Oméga. J’essayais d’apaiser les tentions de l’air, et d’ apaiser les esprits qui m’entourait. Bien évidement mon don serait dix fois plus efficace si j’étais transformé, mais je ne pouvais pas le faire ici. Je l’observais, puis elle s’arrêta. Des centaines de questions venaient se bousculer dans ma tête, moi-même j’étais perdu. Si elle réagissait ainsi c’était peut être qu’elle ne ressentait rien pour moi, et que je venais de tout gâcher. J’avais peut être mit un terme à toutes ses années d’amitiés… j’étais vraiment le pire des nuls. Elle s’approcha de moi, et m’attrapa les mains. Je me relevai, et lui fit fasse… elle allait surement me dire que j’ai eu tord de lui avouer mes sentiments, que notre amitié ne sera plus la même… enfin voilà… Mais en fait, ce fut tout le contraire. Elle s’approcha de moi, je restais immobile comme un pantin, ne sachant plus vraiment quoi faire de mon corps. Ses lèvres si douces vinrent se poser sur les miennes. Ce baiser fut magique, j’eu cette impression que le lien invisible qui nous liait auparavant venait vraiment de se concrétiser. A présent, nous étions vraiment liés. Lorsque ses lèvres se retirèrent des miennes, je sentis comme un vide ; mais rapidement je plongeais mes yeux dans les siens, et je repris mon souffle.

Jane s’excusa, elle semblait gênée de m’avoir embrassé. Elle ajouta même que cela lui avait plutôt plu. Je ne pouvais pas décoller ce sourire de mon visage ; je finis comme même par parler pour rompre le silence.

« C’est moi qui suis désolé… j’aurais peut être dut le faire en premier. Mais j’suis tellement bête, que je pensais que ce n’était pas réciproque. »

Je me frottais le derrière de la nuque, car j’étais un peu gêné. A vrai dire, je ne savais pas vraiment ce que nous allions devenir… Devait-on officialiser notre relation à présent ? Je passais ma main dans la sienne, et entremêla nos doigts.

« Alors comme ça… je te plaisais ? »

Je souriais comme un idiot, et commençait déjà à la taquiner. Je lui fis un clin d’œil. Je m’approchais d’elle, et déposa à nouveau mes lèvres sur les siennes. Je ressenti une nouvelle fois cette sensation.

« Tu n’as plus à t’excuser maintenant. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 50
● Avatar : Phoebe Tonkin
● Multi-compte(s) : Nope
● Humeur : Ca se passe.
● Age du perso : 18 ans
● Ce que que tu es : Loup-garou
● Citation :

Spoiler:
 

● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une grande bouffée d'air frais {Feat Wyatt}   Sam 10 Aoû - 9:35




Une grande bouffée d'air frais
Ft. Jane et Wyatt
 
Jane avait ressentit tout un tas d’émotion différente en un temps record, elle était mal à l’aise, elle était heureuse, elle était paniquée, en réalité elle ne pouvait décrire ce qu’elle ressentait, elle n’y arrivait pas. Pour pouvoir souffler, elle s’était levée et s’était mise à tourner en rond comme un lion en cage, sauf que là, elle était debout dans un espace ouvert, devant Jake. Elle ne savait comment réagir à tout ça et elle ne savait pas comment ça allait se passer…Après. Le « après » lui faisait peur, elle ne savait pas où cela pouvait la mener, elle ne savait pas comment cela allait évoluer. Après avoir tourner en rond quelques minutes, elle se décida, enfin elle n’y avait pas vraiment réfléchi, c’était sous le coup de l’impulsion, elle prit les mains de Jake pour qu’il s’approche d’elle et elle l’embrassa, un simple baiser qui lui parut durer une éternités. Elle était tellement bien là, contre Jake, ses lèvres touchant les siennes. Son coeur battait à cent à l’heure et elle faisait son possible pour le contrôler, elle ne pouvait pas se transformer là, elle ne pouvait pas perdre le contrôle, elle détacha alors ses lèvres du jeune homme et inspira un bon coup, espérant que son rythme cardiaque ralentisse vite, très vite.

Jane releva les yeux vers son ami, elle était gênée, gênée de l’avoir embrassé comme cela, elle ne savait pas s’il le voulait et elle n’avait pas voulu le forcé, elle avait juste eu envie de céder à la tentation, elle avait eut envie de l’embrasser et elle l’avait fait. Jake s’empressa alors de dire que c’était à lui d’être désolé, Jane arqua un sourcil tandis qu’il continuait à parler, il lui expliqua qu’il aurait dû le faire en premier et Jane rit légèrement, elle se fichait bien des convenances, l’homme qui doit prendre les devants, elle n’était pas née à cette époque et donc ça ne la gênait pas de devoir prendre les devants. Il continua de lui parler, en lui expliquant qu’il était bête, qu’il ne savait pas que c’était réciproque, Jane se sentit rougir, elle essayait de respirer normalement pour que ses battements de coeur restent réguliers, elle espérait vraiment que tout le mal qu’elle se donnait pour ne pas se transformer allait être payant parce que sinon, ça allait rapidement l’énerver et la colère n’état pas non plus un sentiment qu’elle devait ressentir en ce moment. Après un moment de silence, Jake glissa sa main dans celle de Jane et fit passer ses doigts entre ceux de la jeune femme, elle reposa son doux regard sur lui et écouta ce qu’il avait à lui demander. Sa question la fit sourire. « Non, tu ne me plaisait pas, j’aime juste embrassé tous les garçons que je côtoie » répondit-elle en riant. Il voulait la taquiner, elle allait en faire de même.

Alors qu’elle venait de lui répondre rapidement Jake déposa ses lèvres sur celle de Jane, qui fut surprise au début puis prolongea le baiser, elle ne voulait pas stopper cet instant une seconde fois. Quand Jake recula son visage pour lui parler, Jane eut l’impression qu’on lui enlevait une partie d’elle même, comme si on lui enlevait un poumon, où la moitié du coeur. Le jeune loup, lui dit que comme cela elle n’avait plus à s’excuser et Jane lui sourit. Elle resta un instant devant lui, le regardant et lui souriant, elle ne savait pas où tout cela allait les mener, la seule chose qu’elle savait c’est que maintenant elle était heureuse, elle avait eut l’impression pendant beaucoup d’années qu’il lui manquait quelque chose et aujourd’hui, il ne lui manquait plus rien. Elle était complète. « Et maintenant ? » demanda t-elle sur un ton hésitant. Cette question en sous entendait beaucoup d’autre, et maintenant qu’allaient-ils devenir, et maintenant qu’allaient-ils faire, et maintenant allaient-ils restés planté là comme des arbres ou allaient-ils aller se promener ou simplement marcher.



© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 83
● Avatar : Kiowa Gordon
● Multi-compte(s) : nop
● Humeur : Perturbé
● Age du perso : 17ans
● Ce que que tu es : A werewolf
● Citation : N'oublie jamais qui tu es.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une grande bouffée d'air frais {Feat Wyatt}   Ven 16 Aoû - 12:11

light on my heart ,
light on my feet Light in your eyes I can’t even speak


Il y avait cette chose entre nous, ce petit lien qui me faisait me sentir bien. Cette petite sensation quand elle était à mes cotés, cette impression d’avoir un vide dans le cœur quand elle s’éloignait. Jane était surement ce qu’on appelle mon « âme sœur » celle qu’il me fallait, la personne qui me correspondait. Nous étions déjà liés par notre nature de loup, mais aujourd’hui nous étions liés par quelque chose de bien plus fort, bien plus important. Maintenant j’appréhendais la suite, nous allions passer d’ami à couple. C’était assez étrange, je n’avais pas vraiment envie que notre complicité change, que l’on garde toujours cette complicité d’autrefois. Et à la fois, je voulais avoir des gestes tendres envers elle, pouvoir l’embrasser et frôler sa peau sans me sentir coupable de ressentir ça envers elle. Je savais que nous allions devoir apprendre à faire toutes ses choses, ce n’est pas comme si nous nous connaissions que depuis quelques jours… on a toujours vécu ensemble, traverser des épreuves ensembles mais surtout nous avons tout partagé.

Nous étions là, face à face, et soudain la question tombe. « Et maintenant ? » Effectivement, que devions-nous faire à présent ? Le crier sur tous les toits ? Je pense qu’il y avait surtout une personne à qui nous devions le dire, Alex. Il était mon meilleur ami, celui qui me connaissait par cœur, celui que je considérais comme mon frère. Alex était celui qui complétait notre trio, les trois mousquetaires comme nos parents aimaient nous appeler. Nous ne pouvions pas lui cacher notre relation, je ne pouvais pas lui mentir. « On devrait le dire à Alex. Je ne sais pas qu’elle va être sa réaction, mais qu’il vaut mieux qu’il l’apprenne de notre bouche, plutôt que de la part d’un autre élève. » J’espérais que Jane penserait la même chose que moi, après tout, c’était plus délicat pour elle, puisqu’il était son frère jumeau… j’en venais à me demander si ils avaient ce lien particulier qu’avait les jumeaux ? Celui de ressentir quand l’autre va mal… ou quand il est malade. Je regardais Jane, et lui demanda : « Toi et Alex, vous pouvez ressentir ce que l’autre ressent ? Tu sais, le fameux truc des jumeaux ? » Si c’était le cas, Alex avait bien dut ressentir un changement. Lorsque nous nous sommes embrassé, j’ai bien ressentit qu’il se passait quelques choses entre elle et moi.

Je glissais ma main dans la sienne, et proposa de marcher un peu pour nous détendre un peu. Nous nous sommes mit à marcher en direction de l’école sans vraiment y faire attention. Main dans la main, on se jetait l’un l’autre des coups d’œil sans vraiment oser parler. « Tu crois que ça va vraiment changer notre relation ? … enfin je veux dire … tu sais on rigole bien, on s’embête à longueur de temps…je ne veux pas qu’on devienne le genre de couple qui ne font que s’embrasser et qui ne s’amuse plus… tu vois ce que je veux dire ? » J’étais extrêmement gêné de poser ce genre de question à Jane. Avant nous n’avions pas vraiment à se soucier de cela. On agissait comme bon nous semblait ; mais aujourd’hui je ne savais pas vraiment s’il y avait des choses à faire ou ne pas faire lorsque nous étions en couple. C’était ma première fois ; j’étais un peu perdu. « Tu as eu un petit ami avant ? » Je ne l’avais jamais vu sortir avec quelqu’un, mais peut être qu’après mon départ, elle avait rencontré quelqu’un et que cela n’avait durer que quelques semaines… j’avais des doutes.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 50
● Avatar : Phoebe Tonkin
● Multi-compte(s) : Nope
● Humeur : Ca se passe.
● Age du perso : 18 ans
● Ce que que tu es : Loup-garou
● Citation :

Spoiler:
 

● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une grande bouffée d'air frais {Feat Wyatt}   Lun 19 Aoû - 8:37




Une grande bouffée d'air frais
Ft. Jane et Wyatt
 
Jane était ravis d’avoir pu enfin montrer à Wyatt ce qu’elle ressentait vraiment, elle était aussi très heureuse que cela soit réciproque car elle avait longtemps douté, se questionnant tout d’abord sur ce qu’elle ressentait puis se demandant si cela était réciproque, elle avait eut peur qu’il ne ressente pas la même chose et qu’il ait déjà trouvé quelqu’un ici, vu le nombre de louve qu’il y avait à l’école, il aurait très bien pu trouver quelqu’un. Il aurait très bien pu se trouver une petite-amie et oublier Jane. Jane n’arrivait pas à imaginer cela. Et quand elle y pensait, elle se demandait comment elle aurait réagit ? Comment elle aurait prit le fait qu’il ait quelqu’un ? Elle n’en savait rien, elle ne savait pas comment elle aurait prit la nouvelle, la seule chose qu’elle savait c’est qu’elle aurait été blessé. Après quelques minutes de calme, Jane posa à voix haute la question qu’ils devaient tout deux se poser dans leur esprit. Et maintenant ? Oui, et maintenant, qu’allaient-ils faire ? Comment allaient-ils faire ? Et Alex ? Comment lui dire ? Comment réagir t-il ? Que penserait-il ? Jane avait un million de questions en tête et elle n’arrivait à répondre à aucunes d’elles. Ce qui avait le don de l’énerver. Elle n’aimait pas laisser les questions en suspends dans son esprit. Wyatt prit les choses en main, il lui répondit qu’ils devraient le dire à Alex. Jane hocha la tête tout en continuant d’écouter ce qu’il disait. Wyatt lui dit qu’il ne savait pas comment Alex réagirait mais qu’il valait mieux lui dire qu’il l’apprenne par quelqu’un d’autre. Jane réfléchit un instant, imaginant le jour où elle devrait dire ça à son jumeau. Ce qui la fit sourire, elle l’imaginait très bien les charrier, les embêter tout le temps avec ça mais au fond il aurait surement peur d’être mit de côté. Alors qu’elle imaginait ce qu’Alex pourrait dire, Wyatt la sortit de ses pensées en lui demandant si elle et son jumeau avait le truc des jumeaux, s’ils pouvaient ressentir ce que l’autre ressentait. Jane se replongea dans ses pensées pour répondre à cette question. «  Oui  » annonça t-elle sans explications. Puis elle se dit qu’il fallait peut être expliquer à Wyatt pourquoi un simple oui. «  Les jumeaux humains ressentent quand l’autre va mal et les loups d’une même meute se comprennent très bien, donc quand on est jumeaux et loups d’une même meute en même temps c’est encore plus fort, quand l’autre va mal ou est en danger on le sens, quand l’autre est très heureux on le ressent aussi et personnellement, j’aimerai bien ne pas ressentir ça, quand Alex est très heureux. Je n’aime pas ressentir ça parce que je ne sais jamais ce qu’il se passe pour qu’il soit si content et ça me gêne.  »

Quand Jane termina sa phrase, Wyatt lui prit la main et l’entraina à sa suite, il commença à marcher et Jane lui suivi instinctivement. Alors que Jane regardait simplement devant elle, essayant de faire le tri dans son esprit, en essayant de répondre à toutes les questions qu’elle se posait, Wyatt mit fin au silence en lui demandant si leur relation allait changer. « Pourquoi devrait-elle changer ? On est meilleur ami en premier lieu, on se connait depuis toujours, je ne pense pas que ça devrait changer. Enfin…tu vois, je ne suis pas mal à l’aise avec toi malgré le fait que l’on se soit embrassé, tu es et sera toujours mon meilleur ami avant d’être… un… petit ami. Enfin, je vois les choses comme ça, et toi ?» demanda-t-elle curieuse de savoir si ça le mettait mal à l’aise. Wyatt lui posa une nouvelle question et Jane lui sourit. « Non, jamais de choses « sérieuses » j’étais proche de certains gars, et j’en ai embrassé quelques uns mais je n’ai jamais été …Avec. Et toi ? Personnes ici ? Quand tu es arrivé ? » Cette question la mettait un peu mal à l’aise, Wyatt était le premier garçon avec lequel elle voulait être, les autres qu’elle avait déjà embrassé ou avec qui elle avait passé du temps n’était pas vraiment le genre de gars auxquels elle pouvait s’attacher.



© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 83
● Avatar : Kiowa Gordon
● Multi-compte(s) : nop
● Humeur : Perturbé
● Age du perso : 17ans
● Ce que que tu es : A werewolf
● Citation : N'oublie jamais qui tu es.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Une grande bouffée d'air frais {Feat Wyatt}   Jeu 22 Aoû - 23:13

light on my heart ,
light on my feet Light in your eyes I can’t even speak


Nous étions là, main dans la main, on marchait cote à cote sans vraiment parler. Puis je fini par prendre la parole, je n'avais jamais été celui qui aimait le silence... d'ailleurs on me reprochait souvent de trop parler. J'étais né ainsi, un vrai bavard, même ma mère en avait marre de moi, et me disait de filer dehors... du coup s'était Jane et Alex qui devaient me supporter. Enfin ils ne se sont jamais plein de moi. Comme j'avais plein de question en tête, je me décida à poser la première. Ce lien, cette relation entre les frères jumeaux m'avaient toujours intrigué. Jane répondu par un oui, puis elle 'expliqua se qu'elle ressentait. Je ne pu m'empêcher de rire quand je compris de quoi elle voulait parler. Effectivement je n'aimerais pas être à sa place... rien qu'a l'idée de m'imaginer mon meilleur ami dans l'intimité me rendait malade! Alors je l'a regardais toujours ce sourire aux lèvres et cette envie de rire; et fini par ajouté: «sur ce point je te l'accorde, je ne voudrais pas être à ta place!».

Puis je posais cette question, celle qui me faisait peur; celle qui m'avait fait douter, celle qui m'avait freiné. J'avais tellement de peur que notre amitié en pâtisse; ou que nous changions l'un et l'autre de comportement. Mais Jane me rassura, elle avait la même vision des choses que moi. Je reprenais confiance en moi. «Merci, tu peux pas savoir comme tu me rassure.» Je marquais une pause, puis ajouta:«Évidement que je ne veux pas que notre amitié change. On gardera notre complicité, promis, juré.» Je levais la main comme si j'étais au tribunal.

Puis on passa à une nouvelle question, on se croyait en plein interrogatoire ma parole! Mais ils avaient besoin de se parler, et surtout d'avoir des réponses à leur question. Leur nouvelle relation avait besoin de partir sur de bonne base. Je ne savais pas que Jane avait eu quelques flirts, et encore moins si je connaissais ces gars en question. Mais je n'avais pas vraiment envie de le savoir, je voyais très bien que pour elle, ces relations n'avaient aucune importance comparé à la notre. Je voulais être honnête avec elle, et Jane ne me jugerait pas. J'avais 17ans, et je n'avais eu aucune relation... y'avait-il de la honte à avoir? «Oh tu sais moi et la drague, ça fait deux... je n'ai jamais eu de petite amie. Je ne sais pas m'y prendre.» Avec Jane s'était plus simple, il l'a connaissait depuis longtemps, parler avec elle était si facile. Je savais que même si j'étais maladroit, ou que je bafouillais, elle ne me repoussera pas.

On continua de marcher, soudain je sentis une odeur... une odeur familière. Je tourna mon regard vers Jane. Nous n'avions pas eu besoin de parler ; on savait qu'Alex était dans les parages. J'inspirais de l'air frais, et me stoppa. Comment allait se dérouler la suite des événements ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une grande bouffée d'air frais {Feat Wyatt}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une grande bouffée d'air frais {Feat Wyatt}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mel&Nate ♦ Tu es comme une bouffée d’air frais, j’allais me noyer et tu m’as sauvée.
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» La plus grande fraude de l'histoire?
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ϟ Les Jardins-