AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion
Bienvenue à Black Moon Calling ! N'hésitez-pas à nous rejoindre Wink
LES INSCRIPTIONS HUMAINES SONT A PRIVILEGIER, ON VOUS FERA PLEIN DE CALINS!
Nous demandons aux joueurs un minimum de quinze lignes dans leurs RP.
Si un scénario vous plait mais que vous n'aimez pas l'avatar ou autre, venez directement poster dans le topic pour négocier !

Partagez | .
 

  Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.   Jeu 18 Juil - 23:27





Cloud Jonathan  Rushbury




« Passeport »



NOMS :
RushBury
PRENOMS :
Cloud Jonathan
AGE :
37 ans
DATE ET LIEU DE NAISSANCE :
Manchester, 17 mai 1976
NATIONALITE/ORIGINES:
Anglo Américaine
ESPECE :
Lycan
AFFECTATION :
Citoyen
STATUT SOCIAL :
Célibataire
AVATAR :
Jared Leto



« Interview »



QUESTION N°1 - Quels sont tes points forts ?
Ma force je l'ai acquiert par cet apprentissage que j'ai bénéficié auprès de mon père pour faire de moi un loup particulièrement puissant. Mes sens à l'état humain sont pour le moins développés, mon odorat demeure mon principal atout. Celui-ci est difficile à tromper, je crois davantage ce que je renifle que ce que je vois. Autre avantage : mon âge. Je suis assez riche d'expériences sans être encore un vieux croulant qui court au ralenti. J'ai le bon âge dira t on ! J'ai l'esprit vif et je réagis dans l'action. Parfois un peu trop... La vie m'a rendu méfiant, je ne fais confiance en personne, je ne compte que sur moi-même, mon propre père m'a trahi à qui puis-je donner ma confiance désormais ? J’ai toujours eu cette volonté de me battre, même contre moi-même. Je ne suis pas homme ou loup qui se soumette facilement, j’ai mauvais caractère et je pense que ça me protège des autres... D’ailleurs, j'ignore d'où me viens cette volonté de survivre, la rage probablement ou ce que l'on appelle l'instinct.

QUESTION N°2 - Quels sont tes points faibles ?
Mon odorat m'affaibli autant qu'il peut m'aider. Les odeurs trop fortes de parfum ou pire l'odeur naturelle des vampires me rendent malade. Ma colère demeure cependant mon plus gros point faible, je n'arrive pas à la gérer, je suis si facilement agacé des autres qu'un rien me fait sortir de mes gonds et me rend tout à fait instable. Mon déni et rejet de la nature de mon être n'est pas ce qu'il y a de plus aidant. Je suis toujours en lutte contre ma partie animale ; l'osmose du passé et finie. Je n'arrive plus à assumer cette chose qui a gâché ma vie, mais elle le continuera aussi longtemps que je la repousserais plutôt que de décider d'avancer avec elle... Mais avancer pour aller où ? Ma vie est vide de sens...

QUESTION N°3 - Quelles est ta plus grande peur ?
J’ai peur de moi, j’ai peur de ce que mon père a pu croire de moi. J’ai peur de devenir comme lui, j’ai peur de cet animal et de ce qu’il est capable de faire. J’ai pris beaucoup trop de temps pour comprendre que nous n’étions pas normaux, nous sommes des monstres. Je suis terrifié de ma propre nature, j’ai l’impression que l’on m’a toujours menti sur ce que j’étais et que maintenant je peux le voir, je vois les conséquences... Je suis un monstre, j’ai peur de perdre mon humanité, du moins si j’en ai encore... La nuit souvent c’est ce même cauchemar, c’est cette scène qui a fait basculé ma vie de la naïveté à la vérité... Je voudrais juste être comme les autres.

QUESTION N°4 - Qu'est-ce que tu aimes faire dans la vie ?
Peu de choses m'intéressent. J'ai trouvé un refuge dans la mécanique, mon métier. La musique est également quelque chose qui a des effets apaisants sur ma personne. La nature m'adoucie beaucoup, j'ai appris à la respecter aux cotés de ma mère, j'apprécie tout ce qu'elle fait pour nous. Parfois je passerais des jours dans les forêts, c'est probablement mon coté animal qui veut cela... Je passe la plus part de mon temps libre à rêver tout simplement. J'aime ma solitude, il est difficile de me voir dans les boites de nuit ou bar si ce n'est avec l'ambition de dégoter une femme pour la nuit.

QUESTION N°5 - Qu'est-ce qui te plait chez les gens ?  
Les gens ne me plaisent pas, j'ai passé ma vie à écouter les mensonges autour de moi prononcer par ces gens. La seule que j'ai jamais aimé m'a été arraché par le père que j'ai aimé et admiré, quant-à ma propre mère, elle n'a rien fait pour l'en empêcher. Je ne crois plus aux gens... Je ne crois plus aux meutes, je ne crois plus en moi... J'ai des difficultés à approcher les sorciers, je ne peux m'empêcher de les suspecter de me traquer, les vampires m'insupportent avec leur odeur trop forte de pourriture pour mon odorat sur-développé, quant aux autres lycans je les fuis comme la peste car je refuse d'être comme eux. Alors reste les humains, que j'envie et que je culpabilise d'avoir tué certains d'entre eux... Le monstre à une conscience qui le pousse à être un solitaire.

QUESTION N°6 - Comment envisages-tu ton avenir ?
Je n'arrive pas à me projeter, mon avenir a été gâché par la folie de mon père. J'aurais pu être heureux, mais il a tué ma vie, il m'a tué. Alors l'avenir, j'en parle jamais parce que je n'y pense pas. L'avenir n'a pas de sens, je vis au jour le jour, j'attends que la traque cesse... Le bonheur ne viendra jamais, je ne me fait pas d'idée. Alors je serais là, dans mon garage à noyer ma tristesse dans une colère bestiale. Parfois j'ai envie de pleurer, j'ai envie d'en finir, mais j'ai hérité de cette volonté de me battre, c'est l'animal qui a l'instinct de survie qui est en moi. Une famille ? J'en avais une, je n'ai pas su la protéger. J'ai tué mon père trop tard, je n'ai pas su le comprendre... Je n'ai pas su voir ce qui le faisait tant souffrir pour qu'il me veuille dans un autre monde quitte à perdre tout ce qui avait fait de lui un homme bien par le passé.

QUESTION N°7 - Qu'est-ce que tu n'arrives pas encore à maîtriser ?
Je n’avais pas eu de problème grâce à mon apprentissage, mais depuis que j’ai fugué la meute ; rongé par le chagrin et la colère, j’ai perdu le contrôle de mes émotions. Je n’arrive pas à gérer ce que je suis, ce que je ressent, je n’ai plus envie d’être ce que je suis, c’est forcement problématique. La pleine lune me rend cruel et violent, sans pitié et vengeur... Je m’en prendrais à n’importe qui, quand je me transforme,  je perds juste le contrôle. Je refuse que l’on m’aide, je ne veux plus que l’on me mente...





« Histoire »



CHAPITRE PREMIER - Mon enfance

L'enfance est un espace flou, toute notre vie se base par les fondements de celle-ci, pourtant parfois je me dis qu'elle ne joue aucun rôle pour moi si ce n'est que définir ce que je serais physiquement. Ma naissance a déterminé mes caractères de l'être que je serais, un petit gringalet bien galbé, des yeux azurés magnifiques à ce qu'il parait et cette trogne que certains trouveront adorable ou juste craquante. Les avis diverges, j'ai hérité d'un beau physique, j'aurais tort de m'en plaindre, combien aimeraient juste être un peu plus appréciable aux yeux ? J'étais beau, j'étais un ange. Mais au fond de moi demeurait la monstruosité du diable. Mes parents étaient comme moi, des loups-garou, animaux de naissance ; j'ai grandi entouré de gens « comme nous », je savais qu'un jour la bête se réveillerait et je n'avais pas peur parce que j'étais préparé. Ma mère était douce et affectueuse, fils unique j'étais son plus beau bijou. Mon père tenais une place importante dans la meute, l'Alpha lui faisait entièrement confiance et garantissait la protection de sa famille. Tout allait magnifiquement bien sous les étoiles de Manchester, j'avais fait mes premiers pas et m'étais montré comme garçon turbulent, mais non pas incontrôlable bien que facilement colérique. C'était ma nature première, mais mes parents par l'éducation m'ont rendu aussi docile qu'un labrador. Les années ont passé, mon père s'impatientait de voir quel loup magnifique je serais, ventant que les autres enfants se transformaient plus tôt, ma mère n'avait que cesse de dire que je le ferai quand je serais prêt, quand je le sentirais. Moi, je m'en voulais un peu de décevoir mon père, je me demandais souvent ce que ça pouvait bien faire de devenir cet animal. Est-ce que je serais dangereux ? J'avais cette crainte aussi, mais je ne sentais rien. Ma mère disait que ce serait une force plus forte que tout, alors j'attendais sagement qu'un jour je devienne cette force. Souvent mon père me conduisait dans les forets de Manchester pour me faire ressentir des choses, il était vrai que bien souvent je reniflais des odeurs étonnantes et je voyais qu'il était fier que je puisse me servir de mes sens avant même d'avoir subi la métamorphose. Parfois j'espérais que cela arriverait, pour qu'il soit vraiment fier de moi, mais il m'aimait c'était sur ; ma mère disait que c'était pour cela qu'il m'exposait avec tant d'orgueil devant le reste de la meute, parce que j'étais un joli garçon et que la louve qui m'aurait aura beaucoup de chance. J'avais ri, mais j'étais loin de penser que mon père avait autant d'ambition pour moi... J'allais à l'école avec d'autres enfants de la meute qui me charriaient de ne pas encore avoir vécu ma transformation, je me suis contenté de sourire et d'être moi-même. J'ai été accepté par ceux-ci et cela malgré mon « retard », ils me trouvaient amusant et étaient fascinés par cet odorat que j'avais à l'état humain. J'étais devenu un véritable radar, bien que ce don ne soit pas le seul sens que j'eut développé, l'odorat était le plus avancé. Je suspectais les bougies parfumées de ma mère d'avoir déclenché le processus. Ma vue était celle d'un humain, parfois un peu plus perçante, mais sans plus. Quant à l'ouïe, j'avais bien souvent la capacité d'entendre les messes basses des gens dans mon dos, un don qui m'avait parfois blessé. On pensait que le fait que je développe mes dons avant ma transformation était le signe de quelque chose, tout ce que je savais c'était que je ne pouvais pas contrôler ce que je sentais. Aussi beaucoup d'odeurs me mettaient mal à l'aise. Un don et une faiblesse...


CHAPITRE SECOND - Comment s'est révélée ma forme lycane

C'est un soir de pleine lune que je me suis senti envahi ou plutôt submergé, c'était comme des picotements dans les extrémités des doigts, j'avais du mal à tenir en place, formant des va et viens dans les pièces de la maison avant d'être poussé dans le salon fermé à double tour. Je n'avais que dix-neuf, ou déjà, je ne savais pas vraiment... J'étais en retard sur tous les autres, mon père disait que c'était parce que j'allais être fabuleux, la réponse allait arriver. Je savais depuis longtemps que cela arriverait, mais tout à coup je ne me sentais plus prêt à l'affronter. La meute, je n'avait connu que ça, et tout à coup j'ai rêvé une vie d'humain. J'avais peur, mais c'était ce que j'étais, je ne pouvais pas me battre contre la force, c'était impossible même si je le voulais. Alors, j'ai senti mes yeux me bruler, j'ai collé mes mains sur ceux-ci tandis que je perdais cette coloration bleuté pour celle d'un animal nocturne, c'était comme si ma pupille était sur le point d'éclater. J'ai crié de douleur, tombant à genoux avant de voir mes bras se couvrir de poils grisonnants, j'ai crié terrifié cette fois ci. Je sentais mon coeur tambouriner contre ma petite cage thoracique qui s'élargissait avant de ne laisser place qu'à un petit louveteau déjà presque adulte et bien gros, jamais ma mère n'aura de petit loup à cajoler, ceci dit j'avais eu ma dose de câlins durant mon enfance. J'étais un animal au pelage brun foncé et la patte avant gauche : blanche. Un détail qui fit sourire mes parents devant cette bête qui détruisait le mobilier avec une force titanesque, par la suite je serais surnommé « la patte blanche » mais ce n'était qu'un détail. J'étais petit et mon père avait déjà recueillis plus robuste que moi, alors rapidement mais pas sans peine pour m'attraper, je fus sous le contrôle de celui ci, posé contre sa fourrure si chaude, ne pouvant plus bouger malgré ses multiples tentatives agressives, le loup que j'étais se soumettait au mal dominant de la famille. Le lendemain, j'avais presque cru à un mauvais rêve, mais tout cela avait été que trop vrai... C'était la fin de l'adolescence, je le savais. Ma vie venait de prendre un tournant tant attendu par mon père qui avait toujours attendu ce jour là pour faire de moi un loup puissant. Etait-ce que je voulais ? A vrai dire, je n'en savais rien, j'espérais juste qu'un jour il serait suffisamment fier de moi pour m'aimer tel que je suis et cesserait de m'idéaliser. J'étais loin d'avoir idée de demander la lune (sans jeu de mot) en formulant ce souhait.


CHAPITRE TROISIEME - Ma vie depuis lors.

Mon père m'avait d'abord entraîné une fois par semaine, puis deux. Ensuite tous les trois jours, puis tous les deux jusqu'à devenir quotidien. Il me disait que je serais fort, le plus fort. Alors je faisais pour lui plaire, j'ai passé des nuits dans un sommeil si profond que je n'entendais même pas hurler ma mère après mon père pour m'avoir plongé dans le coma. J'étais épuisé, mais je voyais que mon père était fier de chacun de mes progrès. J'étais devenu un homme solide bien que ma carrure n'était pas celle d'un catcher, mais ma forme animal avait pris une bonne partie de cette force. J'étais devenu un loup gigantesque et musclé, mon père avait de plus en plus de mal à me dominer, jusqu'au jour où il du se soumettre à ma force. J'avais vingt et un  ans. J'ai cru qu'il m'en voudrait, mais il m'avait juste dit « c'est bien. » avec un léger sourire et ce regard bruns et pensif à mon avenir. J'étais le mal dominant de cette famille et c'était à moi désormais de la protéger au péril de ma propre vie. Mon ascension fut telle que mon père me conduisait dans les bois me confiant la tâche des plus vieux qui était de protéger l'espèce. Je n'avais pas compris, mais j'étais seul dans les bois et je n'avais idée de ce que je devais faire avant de sentir cette louve folle. Je me suis empressé de mettre ma fourrure de patte blanche et j'ai couru vers elle pour la maîtriser. Le combat fut rude, je porte toujours la cicatrice d'un coup de griffe sur l'épaule gauche. J'ai cru perdre face à cette fille, mais j'avais fini par l'épuiser... J'avais porté son enveloppe humaine sur mon dos jusqu'à un endroit sur des bois, j'ai veillé sur son sommeil après avoir repris ma forme humaine. J'ignorais qui elle était, j'ignorais que cela mettrait mon père en colère... Il m'avait dis que j'aurais du la tuer, qu'elle était trop dangereuse, j'ai refusé de le croire. Plus tard, elle nous appri être la fille de l'Alpha. Une étonnante découverte. J'ai refusé que mon père l'achève et s'il le voulait il devait me passer sur le corps, chose qu'il était incapable de faire. C'était la première fois que je lui tenais tête, la vérité, je suis tombé amoureux de cette fille.

J'avais vingt-deux ans quand j'ai embrassé celle que je voulais pour femme et pour toujours, elle m'a rendu une bonne claque que j'ai franchement senti passé, mais quelques jours plus tard j'avais retenté ma chance et la louve sauvage m'avait offert son coeur. J'étais le loup le plus heureux qu'il soit, elle m'avait comblé d'une joie et d'une fierté que jamais je n'avais ressentie avant. Son odeur, sa voix, son regard... Elle était tout ce que j'aimais, têtue et douce. Elle me disait que je m'entraînais trop, mon père disait que je batifolais de trop. Puis un jour j'ai rencontré Alpha pour lui demander la main de sa fille, j'ai dû me battre, j'ai perdu, mais ma résistance l'avait beaucoup impressionné et il me cédait sa fille cadette. Je savais que mon père aurait voulu que je gagne, mais je ne voulais pas devenir Alpha, je voulais me marier. Et même si je l'avais voulu, je n'avais pas été assez fort. J'avais vingt-trois ans et j'allais me marier dans un an. Mon père me fit entrainer comme un forçat, j'avais la tête ailleurs et il m'en voulait. Je lui ai demandé s'il était heureux pour moi, il n'a rien dit. J'étais blessé, mais je l'avais elle. Elle me disait que j'étais bien assez fort pour la protéger, elle était si douce que je pensais bien épouser un ange. Au fond de mon regard azur j'étais si heureux et triste à la fois. Ma mère me disait que mon père en avait toujours eu que pour moi, qu'il voulait que je fasse de grandes choses. J'avais rencontré la femme de ma vie, c'était là pour moi la plus grande chose qui puisse m'arriver. Mais il n'était pas là pour le voir.

Deux mois avant le mariage, j'avais trouvé mon père de plus en plus cruel et injuste avec moi. Il parlait d'obligation t'avenir, il ne voulait pas que je sois à la botte de l'Alpha comme il le fut toute sa vie. Je lui disais que les choses étaient ainsi et qu'il fallait être heureux de ce que l'on a. Un discours qui ne lui plaisait pas, j'étais loin de penser que mon père voyait trop grand pour moi, je n'avais pas idée de cette ambition que le rongeait. Mais qu'est-ce que cela aurait changé que je le sache ou non ? Je n'avais pas la motivation de cesser sa folie, j'attisais sa convoitise, il voulait me rendre parfait, mais je ne le pouvais. Dans je suis descendu à la cave, ma mère tremblait. Il y avait beaucoup de monde dans le salon, ils étaient armés. Je suis descendu à la cave et j'ai découvert l'horreur et la folie. « Papa ? » J'ai poussé un hurlement d'horreur, il l'avait tué... Il disait y avoir été obligé, pour ma destiné. Je me suis jeté auprès de ma fiancée, les yeux grands ouverts, j'ai pleuré ma colère. J'avais tellement mal, il avait tué celle que j'aimais, il avait tué ma vie... Il a osé me prendre dans ses bras, il m'a dit que c'était nécessaire, il m'a donné une arme et m'a dit qu'il était tant que je prenne ma place d'Alpha. Je me suis levé la colère était en moi, les picotements aux bouts des doigts. J'ai pointé mon arme vers mon père et je l'ai tué de sang froid. Telle une ombre j'ai monté les escaliers laissant les deux corps dans la cave, je n'ai pas réussi à avaler ma douleur. J'ai traversé le salon, j'ai croisé le regard emplis de larmes de ma mère, elle avait compris à mon regard que j'avais fait le nécessaire moi aussi.

J'ai longtemps erré avec le coeur en poussières, j'étais en colère, j'avais du mal à résister l'appel du mal. J'ai renié le monstre qui était en moi, j'avais connu l'osmose avec celui-ci, nous avions tant partagé, nous avions tant perdu. J'avais besoin d'un coupable, mais c'était moi le coupable. Je l'ai si mal vécu, il avait fait tout ça pour moi, je n'ai pas su protéger ma famille, je n'ai pas su protéger celle que j'aimais. Je n'avais rien vu venir. Je n'arrivais plus à assumer ma partie animale, j'ai perdu le contrôle, j'étais un monstre. J'ai tué des innocents à Manchester, j'avais bien trop honte de mon père pour revenir dans la meute, j'étais seul. Je m'éloignais un peu plus chaque jour de ce que j'avais toujours été, je fuyais sans cesse, je savais que l'on me traquait. Je ne pouvais pas me calmer, je n'y arriverais en fait jamais. Jamais plus je ne supporterais l'animal que j'étais, l'animal que mon père avait forgé, l'animal qui avait causé de tels désastres... La rupture fut catastrophique. Je partais à Vancouver  pour fuir tous ces gens qui me traquaient, car plus on me traquait, plus je me sentais instable. Seattle. Alors que j'avais réussi à regagner une vie presque normale, d'abord mécanicien j'ouvrais son propre garage où j'ai gagné ma tranquillité en travaillant seul.

Si j'ai réussi à vivre séparé de cet animal, les tensions resurgissaient les soirs de pleine lune où je devenais cette chose dangereuse. J'avais peur de moi-même, je ne voulais plus voir ce que j'étais, je ne voulais plus voir ce qu'il faisait de moi. Me voici plongé dans le déni le plus total. Un soir, tout avait dérapé et j'ai tué encore une fois. Je sais que je suis un monstre, que puis-je faire ? J'étais devenu ce loup indomptable et colérique. Au fond de moi, je sens cette colère bouillir dans mes veines, elle surgit de part et d'autres dans ma vie pour la détruire. Je ne veux plus jamais entendre parler de lycans, de vampires (être qui me répugnent plus que tout), de magie ou autre chose paranormale. Je refuse de croire que je suis cette bête, mais plus le temps passe, plus elle m'envahit parce qu'elle est blessée. Blessée de mon rejet et de mon injustice. Je suis devenu agressif, solitaire et franchement peu agréable. Égoïste et injuste, le loup déteint sur moi parce que j'ai refusé de le laisser vivre... Chaque pleine lune je redeviens ce monstre qui explose de colère, l'animal à mal, l'animal se venge de la vie alors que je me contentais de la subir... Sociopathe, les autres m'indiffère. Les relations que j'ai avec autrui sont professionnelles ou purement sexuelles. Il n'y a plus rien, je suis comme une coquille vide qui se laisse ronger par cette partie animale...

C'est là qu'ils ont commencé à me traquer. Je ne sais pas comment ils font, mais toutes les veilles de pleine lune je sais qu'ils reviennent. Peu importe où je suis, ils arrivent à me trouver alors que moi je n'arrive jamais à les détecter à temps. Ils me traquent, je ne sais pas vraiment ce qu'ils me veulent. Je sais juste qu'ils arrivent toujours à me maitriser quand la nuit tombe, je n'ai jamais vu leurs visages, mais je pourrais reconnaitre leur odeur de sorciers... Ils mettent ce sac sur ma tête et me conduisent je ne sais où. J'ai beau hurlé dans cette pièce rien ne fait, la lune fait son effet et l'animal devient fou entre les murs. Quand j'ouvre les yeux, je suis abandonné dans la forêt. Le scénario est toujours le même, une fois ils ont essayé de me parler, de vouloir m'aider. Inutile de préciser que j'ai pété les plombs, du moins plus que d'habitude... J'étais loin d'imaginer que l'on m'avait enfermé dans un monde qui respirait la magie, on m'avait dit que j'y trouverais de l'aide mais je n'ai rien voulu savoir. Face à ma dangerosité, ils ont préférés ne jamais révéler l'entrée de l'école au monstre. Ma vie est devenue étrange, je ne sais pas vraiment ce qu'elle vaut. J'envie les humains, loin de l'idée de se battre contre eux même. Mais je ne les envie pas tant que ça, parce qu'ils ne savent pas se défendre contre moi... Enfin, je n'arrive même pas à me défendre contre moi-même... Alors c'est moi, le monstre du placard de l'école de Black Wood, je ne sais ni comment j'y vais ni comment j'y sors, tout ce que je sais, c'est qu'il me traque et que je dois me défendre parce qu'où que j'aille, jamais je ne serais en paix. Je suis l'animal dangereux et jamais je ne pourrais guérir car mon coeur était bien trop blessé.







« Derrière l'écran »


#1 - Prénom/Pseudo : CherryMoofin.
#2 - Age : 19 balais
#3 - Passions : Faire des piqures MOUHAHAHAHA !! La musique plus que tout au monde <3 Le rock bien sur, mais j'aime Bob Marley aussi XD Les festivals, concert et tout ce qui vide bien le porte monnaie !
#4 - Comment avez-vous connu le forum? Propagande PRD
#5 - Qu'en pensez-vous ?
Magnifiquement radieux ! Staff investi, c'est bon signe !
#6 - Code du règlement ? Validé par Cassy



©C.Jacks'Lamiche


Dernière édition par Cloud J. Rushbury le Sam 27 Juil - 21:39, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 41
● Avatar : Ashley Benson
● Multi-compte(s) : //
● Humeur : Joyeuse
● Age du perso : 19 ans
● Ce que que tu es : Loup-garou et Etudiante
● Citation : //


MessageSujet: Re: Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.   Jeu 18 Juil - 23:40

Welcome!  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 270
● Avatar : Brittany Robertson
● Multi-compte(s) : Nope.
● Humeur : Excellente !
● Age du perso : 21 ans
● Ce que que tu es : Sorcière - Etudiante
● Citation : Faites confiance à votre instinct. Il vaut mieux que les erreurs soient les vôtres, plutôt que celles de quelqu'un d'autre. [Billy Wilder]
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.   Jeu 18 Juil - 23:51

Je te souhaite à nouveau la bienvenue sur le forum !  
Finis vite ta fiche, que tu te fasses sauter dessus pour les liens Wink
Je valide ton code, par ailleurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-moon-calling.forumactif.com

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.   Jeu 18 Juil - 23:58

Merci beaucoup *O*
Ouais j'posterais tout demain je pense XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 221
● Avatar : Alex Pettyfer
● Multi-compte(s) : Edrick Wayland
● Humeur : happy, so happy !
● Age du perso : 20 ans
● Ce que que tu es : sorcier, élève.
● Citation :
Spoiler:
 

● Mon image du moment : Je suis tel un papillon de volle de fleur en fleur, mais seule la plus triste d&#39;entre elles compte...


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.   Ven 19 Juil - 0:00

de coup je te le dis ici officiellemnt BIENVENUUUUUUUUUUUUUE !!!
Jared + un loup en plus
bref, bon courrage pour ta fiche, et on t'attend ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.   Ven 19 Juil - 0:18

Merchi beaucoup **
*se roule dans la bave*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 157
● Avatar : Ian Somerhalder
● Multi-compte(s) : Non
● Humeur : Diabolique
● Age du perso : 25 ans (apparence) 30 ans (Réellement)
● Ce que que tu es : Vampires
● Citation : u.c
● Mon image du moment :


MessageSujet: Re: Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.   Ven 19 Juil - 8:33

Bienvenu parmi nous !!!  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.   Ven 19 Juil - 10:43

Merci beaucoup **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 192
● Avatar : Sasha Pitierse
● Multi-compte(s) : Non
● Humeur : Zuper !
● Age du perso : 21 ans
● Ce que que tu es : Loup-garou
● Meute & Rang : Vanellopée & Alpha
● Citation : Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fou l’un de l’autre...~ N'oublie jamais






Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.   Ven 19 Juil - 11:02

Oh Gosh ce que t'es beau, j'espère avoir un lien avec toi   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.   Ven 19 Juil - 11:48

Merci beaucoup belle bête **
Avec plaisir pour un lien x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 65
● Avatar : nina dobrev.
● Multi-compte(s) : aucun.
● Humeur : bien.
● Age du perso : vingt quatre ans.
● Ce que que tu es : humaine.
● Citation : « Elle aime le fait que sa présence soit capable d'éclipser n'importe quelle autre dans son esprit, elle aime lorsqu'il roule des yeux avec son sourire qui éclaire son visage, elle aime qu'il soit déjà bien entier et vrai. Il lui semblera toujours briller à ses yeux. C'est certainement ça, l'amour, un sentiment qui nous consume tout entier, qui nous habite et qui semble alors ne plus vouloir s'en aller, prêt à être ancré en nous jusqu'à notre mort, voire même bien au delà. »
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.   Ven 19 Juil - 19:03

bienvenue à toi (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alwayslove.forum-canada.com



Invité




MessageSujet: Re: Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.   Ven 19 Juil - 23:59

Bienvenuuuue
Revenir en haut Aller en bas

● Messages : 192
● Avatar : Mary-Kate Olsen
● Humeur : Je me trouve dans une de mes passes ou j'ai une humeur plutôt... SADIQUE !
● Age du perso : En apparence, j'ai une vingtaine d'années, pas encore la trentaine, mais derrière cette jeunesse apparente, j'existe depuis tout de même 684 ans.
● Ce que que tu es : Je suis une vampire.
● Citation : I was five and he was six, We rode on horses made of sticks, He wore black and I wore white, He would always win the fight, Bang bang, he shot me down, Bang bang, I hit the ground, Bang bang, that awful sound, Bang bang, my baby shot me down.

Les Vampires ne peuvent procréer, ça ne nous empêche pas d'essayer.

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.   Sam 20 Juil - 0:46

Bienvenue sur Blackmoon MISTER! (: Jareeeeed *bave* Bon courage pour les finitions de ta fiche (: J'espère avoir un lien ! (:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.   Sam 20 Juil - 0:57

Merci beaucoup**
j'espère aussii avoir plein de liens (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 221
● Avatar : Alex Pettyfer
● Multi-compte(s) : Edrick Wayland
● Humeur : happy, so happy !
● Age du perso : 20 ans
● Ce que que tu es : sorcier, élève.
● Citation :
Spoiler:
 

● Mon image du moment : Je suis tel un papillon de volle de fleur en fleur, mais seule la plus triste d&#39;entre elles compte...


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.   Sam 20 Juil - 4:57

C'est tout bon, je te valide, et j'ai vraiment hâte de croiser ton perso en RP ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Messages : 622
● Avatar : Jared Wonderful Leto
● Multi-compte(s) : Aucun
● Humeur : Sauvage
● Age du perso : 37 ans
● Ce que que tu es : Lycan Citoyen
● Meute & Rang : Loup Solitaire Dominant
● Citation : Si on mélange la purée et la sauce, après on ne peut plus les séparés, c’est pour toujours. La fumée sort de la cigarette de papa, mais elle ne retourne jamais dedans. On ne peut pas revenir en arrière. C’est pour ça que c’est dur de choisir. Il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible.
● Mon image du moment :


Qui es-tu ?
Ceux qui comptent:
Mes projets:

MessageSujet: Re: Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.   Sam 20 Juil - 14:16

Merci c'est génial **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cloud Jonathan Rushbury▬ La véritable histoire du monstre du placard.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La véritable histoire de Pâques + bonus
» La véritable histoire du Roi Sorcier d'Angmar
» Lord Voldemort
» LA VÉRITABLE HISTOIRE DE JESUS DE NAZARETH
» La véritable histoire des Gardiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ✎ Le bureau des inscriptions :: [ Présentations validées ]-